Accueil
Litérati
LETTRE OUVERTE A AIME CESAIRE
G. CABORT-MASSON

Aimé Césaire,

Il me serait facile d'articuler tant à votre égard qu'à l'égard du Parti Progressiste Martiniquais tel que vous le portez à bout de bras, une longue liste de griefs et de désaccords.[1]

Nous ne vous ferons pas l'injure de vous imputer entièrement l'adoption de la Loi du 19 Mars 1946 par l'assemblée coloniale française. De cette loi vous ne fûtes que le Rapporteur. Vous ou un autre peu importe, la bourgeoisie et les communistes français auraient toujours trouvé un esclave domestique de service pour ce faire.

Sied
Et voilà une nouvelle aventure de Damida la petite Créole (en trois parties)
(Première partie)
Moris
de Jimmy Harmon
Ayiti
Carlin MICHEL
Palestin
(Reuters) Joseph Nasr, version française Pierre Sérisier et Pascal Liétout
Matinik
Le bloc-notes de Daniel BOUKMAN
Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Le bloc-notes de Thierry CAILLE
Fwans
Bénézwel
Eva Golinger
Hondiras
COMMUNIQUE DU GROUPE REVOLUTION SOCIALISTE (GRS)
Hondiras
Matinik
Brètay
Solidarité avec le LKP
Mme Churie-le Goal Christine
Matinik
Kilti Zendien-Kréyol