Accueil

Le bloc-notes de Jean BERNABE

Le bloc-notes de Jean BERNABE
Submorphémique et sémiophonie créole
Jean BERNABE

Les créoles sont des langues réputées à morphologie réduite. En réalité, il y a lieu de distinguer un créole plus nucléaire (CPN) et un créole plus périphérique (CPP), l’adverbe « plus » utilisé ici servant à éviter toute réification de ce qui relève plus de la représentation et de l’artefact que de la réalité objective.

Le bloc-notes de Jean BERNABE

L’Éloge de la Créolité, paru sous la signature conjointe de Patrick Chamoiseau, Raphaël Confiant et moi-même, constitue le support emblématique du Mouvement de la Créolité. L’ouvrage est tout d’abord paru en 1988, chez Gallimard.

Le bloc-notes de Jean BERNABE
La dérive identitariste
Jean BERNABE

La question de l’identité n’a jamais été aussi cruciale qu’en ce moment de montée de l’identitarisme, idéologie particulièrement nocive à l’échelle de la planète.

Le bloc-notes de Jean BERNABE
Jean BERNABE

Dènié simézon: an dlo lanmè pa ni chimen

Le bloc-notes de Jean BERNABE
Jean BERNABE

Adan an dézienm simézon, sa ki pou’y san ta‘y poubon sé lari nan bouk, lavil ek lantouvil

Le bloc-notes de Jean BERNABE
Jean BERNABE

Kidonk, adan an dézienm simézon, sé té anni ki chimen latè…

Le bloc-notes de Jean BERNABE
Jean BERNABE

Poumié simézon

Le bloc-notes de Jean BERNABE
Jean BERNABE

         Avan poumié simézon an, ja ni zonzon

Le bloc-notes de Jean BERNABE
Le rassemblement solidaire du peuple martiniquais à l’épreuve de la créativité
Jean Bernabé
Le bloc-notes de Jean BERNABE
Le rassemblement solidaire du peuple martiniquais à l’épreuve de la créativité
Jean Bernabé

Relancer la créativité linguistique créole est possible à la condition, il faut y insister, que cet effort s’inscrive dans une dynamique collective. Les raisons de croire à cette possibilités sont confortées par l’existence d’une richesse inexploitée parce que méconnue de potentialités du créole.

Le bloc-notes de Jean BERNABE
Les migrations d’Homo Sapiens et leurs succédanés
Jean Bernabé

Le rapport à la terre constitue une des caractéristiques essentielles de la colonisation traditionnelle telle qu’elle a abouti à la formation de nos pays. Ce rapport, qui est avant tout d’appropriation individuelle, n’est pas étranger à la marchandisation.

Le bloc-notes de Jean BERNABE
Le rassemblement solidaire du peuple martiniquais à l’épreuve de la créativité
Jean Bernabé
Le bloc-notes de Jean BERNABE
Les migrations d’Homo Sapiens et leurs succédanés
Le bloc-notes de Jean BERNABE
Dialogue entre Frantz SUCCAB et Jean BERNABÉ

Le créole, français et perte de soi

Le bloc-notes de Jean BERNABE
Le rassemblement solidaire du peuple martiniquais à l’épreuve de la créativité
Le bloc-notes de Jean BERNABE
Les migrations d’Homo Sapiens et leurs succédanés
Jean Bernabé

Le choix par les élites guadeloupéennes, guyanaises et martiniquaises d’une décolonisation par intégration à la nation française est un choix tout à la fois paradoxal et inscrit dans une certaine logique historique. Nos pays sont en réalité en proie aux effets et méfaits d’une manière de néocolonialisme très singulier et très ambigu.

Le bloc-notes de Jean BERNABE
Le rassemblement solidaire du peuple martiniquais à l’épreuve de la créativité
Dialogue entre Frantz SUCCAB et Jean BERNABÉ
Le bloc-notes de Jean BERNABE
Le rassemblement solidaire du peuple martiniquais à l’épreuve de la créativité
Jean Bernabé

La langue constitue un espace particulièrement propice à l’évaluation de la manière dont un peuple « fait peuple ».

Le bloc-notes de Jean BERNABE
Le rassemblement solidaire du peuple martiniquais à l’épreuve de la créativité
Jean Bernabé
Le bloc-notes de Jean BERNABE
Jean Bernabé