Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
 "Je ne suis venu au monde que pour écrire Une trop bruyante solitude"   Bohumil Hrabal.
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Hanta travaille à alimenter la presse d’un atelier de recyclage de vieux papiers dans laquelle sont englouties des tonnes d’ouvrages que l’on devine condamnés par une censure implacable. Il aime son travail autant paradoxalement que les livres dont il s’efforce de sauver le plus grand nombre. Les livres, il les aime « parce qu’un vrai livre le renvoie toujours ailleurs, hors de lui-même ». Ce « tendre boucher » vit seul, uniquement préoccupé de préserver de la destruction les œuvres interdites, qu’il entasse dans sa maison. Et chez lui, le soir, il s’instruit malgré lui. Ses compagnons sont Socrate, Sénèque, Jésus, Erasme, Nietzsche… Sa vieille presse mécanique, il l’aime aussi et économise pour l’emporter avec lui, à l’heure de la retraite qui va bientôt sonner. En attendant, il s’efforce de donner une note artistique aux ballots de papier qu’il produit en y insérant, intact, un livre choisi avec soin.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Albert Béville : « L’assimilation, forme suprême du colonialisme ».
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Albert Béville est né à Basse-Terre, le 15 décembre 1915, dans une famille bourgeoise. Son père Raoul Béville (1860-1920) est un des premiers noirs à être avocat et sa mère  Edmée Michel (1871-1923) se trouve être une blanche à une époque où les préjugés raciaux sont vivaces. Raoul Béville est un homme politique aux ralliements fluctuants (Gerville-Réache, Légitimus, Boisneuf), qui meurt alors que le jeune Albert est âgé de 5 ans. Son épouse meurt 3 ans plus tard. Orphelin, Albert Béville est élevé par sa sœur Laurence.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Vous avez dit, violence ?
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Cet article ne prétend ni être exhaustif quant au relevé des méfaits, ni scientifique quant à l’exploitation à en faire, ce serait travail de spécialistes. Il s’attache seulement à mettre en exergue  quelques évidences concernant les manifestations de violence en Guadeloupe à une époque souvent présentée comme exempte de dysfonctionnements sociaux.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
La Guadeloupe est un palimpseste
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Palimpseste : « Manuscrit sur papyrus et surtout sur parchemin, dont la première écriture, enlevée par grattage ou lavage a fait place à un nouveau texte. » Larousse.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Mr Potter, un père « oblitéré ».
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

En 1979, le Guadeloupéen F. Gracchus publie Les lieux de la mère dans les sociétés afro-américaines (Editions Caribéennes). Pour lui l’enfant imaginaire de la femme esclave et de ses descendantes est l’enfant d’un père blanc fantasmé. En 1995, la Martiniquaise L. Lesel se penche sur un autre aspect de la question dans une étude intitulée Le père oblitéré (Editions L’Harmattan). Elle nous rappelle que pendant des siècles « la paternité esclave eut à souffrir de la toute puissance disqualifiante du maître ». Elle nous explique aussi que « c’est la mère qui fait exister le père pour l’enfant à travers ce qu’elle dit de lui ». Et elle nous montre que dans les sociétés post-esclavagistes, à travers les générations de mères et de filles, le père est « oblitéré » par la toute puissance de la mère. Le roman de Jamaica Kincaid est une parfaite illustration de ces essais théoriques.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Rendre Schœlcher à l’Histoire de son pays, la France ?
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

En 1983, le SGEG (Syndicat Général de l’Education en Guadeloupe) publia une brochure consacrée à l’abolition de l’esclavage, intitulée « A pa Schœlcher ki libéré nèg ». La parution de ce petit fascicule de vulgarisation, militant mais bien renseigné, et dont les auteurs, en tant que précurseurs, reconnaissaient les insuffisances, a su jeter un regard neuf sur un événement, un homme et un mythe, à une époque où l’histoire de la Guadeloupe niée ou méconnue était alors un terrain d’investigation en friches. Les études historiques publiées depuis ne démentent en rien l’essentiel de son contenu et donnent à voir notamment l’ampleur des actes de résistance chez les esclaves.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Immigrés guadeloupéens et martiniquais en Haïti au XIXe siècle : Tantôt Français, tantôt Haïtiens
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

L’universitaire guadeloupéen Philippe Zacaïr enseigne aux Etats Unis, il étudie les rapports entre Haïti et ses immigrés afro-caribéens. Dans le Bulletin de la Société d’Histoire de la Guadeloupe, n°154, il nous propose un article consacré aux immigrés de la Guadeloupe et de la Martinique en Haïti, dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Gordon HENDERSON et EXILE ONE ont inventé la CADENCE-LYPSO.  Entretien avec Gordon Henderson
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Je suis né à Roseau mais j’ai grandi au nord de la Dominique à Portsmouth, Grand’Anse en créole, avec mes parents. Ma mère était mère au foyer et mon père travaillait dans la société des téléphones qui à l’époque était gérée par le gouvernement. J’ai eu une enfance calme, nous habitions à un kilomètre de la ville. J’avais un frère de onze ans plus âgé que moi, j’étais donc un peu comme un enfant unique, j’étais solitaire.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Une guérilla brésilienne sous omerta  -  ENTRETIEN avec GUIOMAR DE GRAMMONT
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

On a entendu parler des dictatures de l’Amérique du Sud et des guérillas qu’elles ont engendrées. Mais qui connait le putsch militaire survenu au Brésil en 1964 et la guérilla de l’Araguaia ? Les guérilleros de l’Araguaia étaient une poignée, quelques dizaines d’étudiants communistes aidés des paysans qu’ils avaient réussi à enrôler. 10 000 soldats furent chargés de les réduire à jamais.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Des policiers aborigènes mènent l’enquête
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Dans ce roman policier de facture classique, c’est l’origine des deux enquêteurs qui en constitue l’originalité.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Un témoignage sur les grandes migrations européennes à travers l’Amérique au début du XIXe siècle …
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Morris Birkbeck est né en Angleterre, en 1764, dans une famille de quakers (chrétiens dissidents) mais quoique très religieux, il s’oppose au rigorisme de sa confession d’origine. Fermier d’avant-garde, il se lance dans l’élevage de mouton mérinos. Progressiste, républicain et égalitariste, il n’accepte pas la discrimination dont il souffre sur le plan politique, notamment l’impossibilité de voter alors qu’il est contraint de payer taxes et impôts. En 1817, il prend la décision de changer de pays et de vie. Avec des parents et des amis, il se lance à l’aventure dans le Nouveau Monde. Pendant des mois, parti depuis la côte de Virginie, il voyage jusqu’au territoire de l’Illinois, où il se fixe en 1818.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Un roman truffé de références littéraires, de titres de romans à détecter.
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Ce roman Verre cassé (Collection Points n° P1418) est écrit sans le moindre point, ce qui ne nuit pas à la lisibilité du texte. Le récit est enlevé même si chaque page est truffée de références diverses, les principales étant des titres de romans que les lecteurs avertis détecteront au fur et à mesure. En dehors de l’aspect ludique du procédé stylistique, Alain Mabanckou attire notre attention sur le fait qu’en ce début de XXI  siècle, un écrivain a forcément conscience de mettre ses pas dans ceux de ses innombrables prédécesseurs.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Un classique des lettres américaines, un roman naturaliste (avant Zola).
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Cette nouvelle de 90 pages écrite par Rebecca H. Davis, en 1861, étonne par sa puissance d’évocation et son humanité à une époque où, aux Etats-Unis,  le capitalisme triomphant exploitait les pauvres gens dans la touffeur d’usines broyeuses de vies humaines.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Les Ecritures Saintes au service de la justice (roman policier)
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Jusqu’en 1965, aucun rabbin ne s’était distingué comme enquêteur dans un roman policier. Harry Kemelman (1908-1996) combla ce manque en créant le personnage de David Small, lequel soupçonné de meurtre dans  On soupçonne le rabbin  se vit contraint de mettre en pratique son sens de la déduction. Le roman fut couronné par le Prix Edgar Poe du meilleur premier roman et l’auteur fit mener à son héros d’autres enquêtes toujours abouties grâce notamment aux Ecritures Saintes mises au service de la justice.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Une invitation à respecter la nature
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Guo Xuebo est né en 1948 dans une savane de la Mongolie intérieure.  Les Mongols sont des nomades respectueux de la nature qui vivent dans des tentes, utilisent comme combustibles des herbes sèches ou des excréments, ils ne coupent jamais d’arbustes. Mais l’industrialisation et l’agriculture moderne ont raison peu à peu de leur souci atavique de préserver leur environnement. Les steppes défrichées et cultivées sans résultats probants par manque d’eau sont très vite remplacées par le désert.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Tout est relatif dans la vie des êtres humains
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

L’écrivain chinois  Liu Xinwu est né en 1942. Au terme d’une quinzaine d’années passées à enseigner, il publie en 1977, une nouvelle intitulée Le professeur principal grâce à laquelle il accède d’emblée à la notoriété dans son pays. Ce texte met en évidence des problèmes conflictuels dans le cadre d’un lycée et au terme de la Révolution culturelle, il réhabilite la notion de droit à l’amour. De l’avis même de l’écrivain, cette nouvelle peut paraître dépassée mais au moment de sa publication, elle a brisé un tabou. Elle a initié une littérature dite «des cicatrices ».

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
MACAO : DE L’ALIENATION  A  LA  QUETE  IDENTITAIRE
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Liao Zixin grandit au Laos qu’elle quitte en 1976 pour s’installer à Macao. Critique, essayiste, romancière, elle écrit Les hallucinations d’Ao Ge (Chine en poche, 57 pages), en 1999, l’année où Macao est restitué à la Chine après plus de quatre siècles de présence portugaise.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
LOUIS MOREAU GOTTSCHALK (1829-1869), pianiste et premier compositeur étatsunien
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Son séjour à Matouba (Guadeloupe), en 1859, lui inspire « Nuit des tropiques »

Louis Gottschalk est né en 1829 à la Nouvelle Orléans vendue par la France aux Etats Unis vingt ans plus tôt. Une ville cosmopolite où on parle anglais, espagnol mais surtout français et créole. Son père est un homme d’affaires juif espagnol et sa mère une blanche de Saint-Domingue. L’enfant fait montre d’une grande précocité musicale, il est envoyé en France à l’âge de treize ans. Il est avec le jeune Camille Saint-Saëns (7 ans), l’élève de Stamaty et Chopin lui prédit un bel avenir. Dés 1849, Gottschalk connait la gloire en tant que pianiste virtuose et compositeur.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
UNE ENQUETE EN PAYS DOGON (ROMAN POLICIER)
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Moussa Konaté (1951-2013) est un écrivain et éditeur malien.

Diplômé en lettres de l’Ecole normale de Bamako, il a enseigné plusieurs années avant de se consacrer, en 1981, à l’écriture. Il est l’auteur de nombreux romans, de nouvelles, d’ouvrages pour la jeunesse, d’essais politiques et sociaux, de pièces de théâtre. Il a fondé en 1997, dans son pays, les éditions du Figuier et il a été directeur de l’association « Etonnants voyageurs  Afrique »  Il est aussi connu pour la publication de plusieurs romans policiers qui relatent les enquêtes du commissaire Habib. L’empreinte du renard (Editions Points, coll. « Policier » no P1692) est le troisième volet des enquêtes menées par le commissaire Habib après L‘assassin du banconi  suivi de L’honneur des Keita.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Gisèle Pineau : « Je suis totalement guadeloupéenne. »
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

J’ai publié cet article intitulé « Un écrivain prometteur », en 1992. Accompagné d’un entretien, il est, sauf erreur, le premier consacré, en Guadeloupe,  à Gisèle PINEAU.