Rubriques

Le billet du jour

Alors que les inscriptions battent leur plein sur les 2 campus de Fouillole (Guadeloupe) et Schoelcher (Martinique), une première estimation vient de tomber :

Martinique : 2923 inscrits (à la date d'aujourd'hui) contre 2640 à la même date en 2014.

Guadeloupe : 4627 inscrits (à la date d'aujourd'hui) contre 4300 à la même date en 2014.

  A l’annonce par pôle emploi d’une petite baisse des chiffres du chômage de juillet dernier, Catherine Conconne  et Jeff Lafontaine, Directeur de cabinet du président de Région, ont crié victoire comme chaque fois qu’il  y a une baisse… mensuelle du nombre de demandeurs d’emploi.

La nouvelle a déjà franchi l'Atlantique et figure dans le très institutionnel "LA GAZETTE DES COMMUNES", la Bible des élus locaux, comme on peut le constater ci-après...

Limitons-nous au thème : « Jeter n’importe quoi, n’importe où… ».

Americans are up in arms right now over the near epidemic number of deaths of African-American at the hands of police, and rightfully so. African-Americans make up only 13 percent of the population, yet they are the victims in 26 percent of all police shootings.

by Aidan Rogers - http://businessbarbados.com/

Over-reliance on fossil fuel imports primarily for electricity generation and transportation continues to be a major burden on the balance of payments for the Barbadian economy, with expenditure on fuel imports accounting for in excess of 20% of total imports and at least 6% of Gross Domestic Pr

par Hamid Dabashi - http://www.aljazeera.com/

What happens with thinkers who operate outside the European philosophical 'pedigree'?

Point de vue  de Jacqueline PETITOT ayant siégé à la CAPA des agrégés sur la liste CSTM Éducation UGTM Éducation

SUR L'ENJEU DE LA MOBILISATION EN COURS

Kréyolad 585
Jid

Lasimenn pasé, l’AVCA fè moun pabliyéja ni dizan sanswasantdé moun disparet flap pabò Vénézwel abò an avion poubel. Jik jòdi yo pa ni bon répons, magré asosiasion ka bat kon chat meg an zabokavet pou rivé sav sa ki pasé.

présentée à ce jour par :

Collectif de mobilisation des enseignants néo titulaires et stagiaires de Martinique  

Collectif parents personnels pour l'unité contre les suppressions de postes et les mutations forcées 

Térèz Léotin

 Depuis quelque temps, certains de nos concitoyens procèdent à une traque permanente des mots qu'ils croient dus ou empruntés à la langue créole, qui viendraient irrespectueusement et sans vergogne, créoliser notre bonne vieille langue française, et ils cherchent à tout prix, sans crainte du rid

Par Antoine Char http://journalmetro.com/

Les Haïtiens font peur. Du moins aux Bahamas. Ils représentent un «danger» pour l’identité de ce chapelet d’îles où une centaine de boat people viennent échouer chaque jour.

Térèz Léotin & Pancho

YO, Térèz Léotin • 2015 • ISBN 978 2 35844 024 0 • 9.90 €.

Plus tôt dans la semaine, Saint-Louis a célébré son bicentennaire et continue la fête ce week-end avec les journées Sainte-Louisiennes. Depuis mardi, 12 panneaux d’affichage en créôle accueillent les visiteurs en créole.

Sarah Vildeuil http://www.liberation.fr/

DÉCRYPTAGE Depuis plusieurs années, des tonnes d'algues brunes s'échouent sur la façade Est de l'archipel caribéen, comme à la Martinique, qui reste démunie face au problème.

http://www.temoignages.re/

Les régionales, ça y est ! C’est parti pour de bon. L’échéance approchant, les quémandeurs « d’1 ti mandat » au Palais du Moufia, se manifestent. Ce n’est que le début. Du beau spectacle en perspective ! Tout laisse à penser qu’il va se poursuivre jusqu’à veille du dépôt des listes.

C’est un jeune homme de 94 ans qui tweete ses humeurs sur l’actualité.

En Bolivia, la estatal Empresa Nacional de Telecomunicaciones (Entel) incrementó en 875,9% su banda internacional de Internet en los últimos 6 años, pasando de 1.620 megabits por segundo, en 2008, a 15.810 megabits por segundo en 2014, según datos institucionales.

L’ouverture à la circulation de l’un des viaducs de l’échangeur de la Pointe des Sables de l’autoroute, est une nouvelle occasion pour l’ex-1ère vice-présid

   La Martinique est devenue, en cette période où finit « l’été », un pays où, jour après jour, on est partagé entre le fou rire et l’indignation. Avec parfois un juste milieu qui a pour nom consternation.

Raphaël Confiant raconte ici le destin d’une femme-gangster exceptionnelle, Stéphanie St-Clair qui, dans le New York des années 1920-1940, devint la reine de la Loterie clandestine.

Pages

Annonces

Commentaires

POUR QUI BRÛLE LA GRUE DE GAIGNERON ?

gégé :
02/09/2015 - 05:42
cocncone et une voleuse ,, letchimi un magouilleur et le ppm un vrais parti pou mouton,,,, Martiniqu [...]
Lydie GILBERT :
28/08/2015 - 04:13
Cher Président du PALIMA, attelez-vous à l'essentiel, à savoir le "leadership" de l&# [...]
GIRIER-DUFOURNIER Nicolas :
27/08/2015 - 15:11
Il est inadmissible qu'un président de région et sa 1ère vice P. [...]

EN MARTINIQUE, L'INVASION DE SARGASSES SE POURSUIT

Mada972 :
30/08/2015 - 11:45
j'aimerai demander à ce M.Pascal Saffache, Professeur des Universités en géographie basé en Mar [...]

LE GAG DE « L’ETE » MARTINIQUAIS : « J’AI DEMANDE A ETRE MIS EN EXAMEN… »

GIRIER-DUFOURNIER Nicolas :
29/08/2015 - 14:01
Cela devait être dit, clarifié. Car, ils nous prennent, vraiment pour des billes et... [...]