Accueil

Laliwonday

Laliwonday

Les pêcheurs font état de leur mécontentement, ce matin à Fort-de-France.

Laliwonday

Près des trois quarts des fruits et 41% des légumes non bio portent des traces de pesticides quantifiables, les plus touchés étant le raisin et le céleri branche, selon un rapport publié mardi par l'ONG Générations futures.

Laliwonday

   Gadé tet sé parlèmantè-nou an asou foto-a ! Ou sé di sé zélev an lékol primè ki ka suiv lison an métres-lékol. Yo tout la bien abiyé, kravaté-lennté pou sé nonm-lan, tayè pou sé fanm-lan, ti estilo-yo oben prennbik-yo nan lanmen-yo ek kayé-yo douvan yo, ka kouté ek ka noté.

Laliwonday

   Un rapport s'intéresse aux fruits et légumes non bio. Et le raisin et les clémentines sont en tête des fruits les plus affectés.

Laliwonday

L'association Nationale Pomme Poire (ANPP), qui défend de nombreux arboriculteurs normands voulait interdire à Greenpeace d'utiliser le titre "pommes empoisonnées" aux pesticides dans son rapport sur la contamination des vergers français aux produits phyto-sanitaires.

Laliwonday
Le chlordécone, ce pesticide "bombe à retardement" de la Martinique pour 20 générations
Jade Toussay (in "The Huffington Post")

   Cancer de la prostate, puberté très précoce... Ce pesticide se retrouve dans une partie des produits locaux.

Laliwonday

   On doit se frotter les yeux à la lecture de la motion contre le chlordécone votée à l'unanimité par l'assemblée de la CTM (Collectivité de Martinique) lors de la plénière du 09 février dernier.

Laliwonday

Monsieur le Président de l’Assemblée de Martinique

Laliwonday

    Mercredi 07 février dernier, MARTINIQUE-ECOLOGIE tenait une conférence de presse à l'hôtel L'IMPERATRICE à Fort-de-France, sur la grave question de l'empoisonnement de la Martinique par le pesticide appelé "chlordécone", un organochloré cancérogène utilisé dans les bananeraies, qui a, durant les trente dernières

Laliwonday

   Ce mercredi 07 février, MARTINIQUE-ECOLOGIE, en la personne de Raphaël CONFIANT, Louis BOUTRIN et le Dr. Jacques de THORE, a tenu une conférence de presse sur l'affaire du chlordécone qui resurgit depuis quelques semaines grâce à Cécile MARRE de MARTINIQUE 1è. 

Laliwonday

   En dépit le l'opposition de l'ASSAUPAMAR, la CACEM (Communauté d'Agglomération du Centre de la Martinique) s'entête à vouloir détruire 85 hectares de mangrove dans la zone de Port Cohé, sur la commune du Lamentin.

Laliwonday

Un pédiatre affirme que la Martinique connait une hausse anormale du nombre de pubertés précoces à cause du pesticide chlordécone. Toutefois, ce lien n'est pas prouvé par les études épidémiologiques.

Laliwonday
Dernières nouvelles du chlordécone...

   Depuis quelques semaines, comme par miracle, politiciens, journalistes et autres se sont enfin réveillés sur la question de l'empoisonnement de la Martinique au chlordécone.

Laliwonday
 Klima latè ka pati tjou-pou-tet toubannman

   Anni misié Donald TRUMP, met-a-manyok l'Anmérik, ki ka kontinié rifizé admet ki klima latè adan an gran bankoulélé palakoz tout kalté model polision nonm ka dévidé anlè'y dépi sa yo kriyé ranboulzay (révolution) endistriyel la koumansé kivédi (c'est-à-dire/th

Laliwonday

   La cartographie, encore incomplète, des terres agricoles polluées par l'usage de ce redoutable pesticide qu'est le chlordécone durant trente ans (1972-1992) démontre que les régions les plus touchées sont celles où, fort logiquement, existent les plus grandes plantations bananières à savoir Le Lorrain, Sainte-Marie et Le Lamentin.

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
CHLORDECONE – ANSES – LE SCANDALE DES L.M.R
Jean-Laurent Alcide

 Le.magazine Place Publique, diffusé sur Martinique 1ère le mardi 16 janvier dernier, a eu le mérite de remettre à l’ordre du jour l’abominable scandale de l’empoisonnement de la population au Chlordécone.

Laliwonday

   Depuis quelques semaines, avec l'active complicité des médias locaux et de certains blogs, ceux qui non seulement s'étaient tus sur le chlordécone en 2007 (il y a 11 ans donc !), mais avaient aussi virulemment combattu les écologistes qui dénonçaient ce scandale, montent au créneau, démagogiquement, contre ce même

Laliwonday

   Il n'est jamais trop tard pour bien faire, affirme une sentence. Certes, mais il est toujours trop tard pour se poser en grands pourfendeurs de telle ou telle injustice ou délit et se croire autorisé à donner des leçons à tout le monde sur le sujet.

Laliwonday

   Au cœur même du pouvoir législatif français, à savoir l'Assemblée nationale, en plein Paris donc, pendant un froidureux et venteux mois de février 2007, deux écologistes martiniquais, Louis BOUTRIN et Raphaël CONFIANT, qui viennent de publier un livre dénonçant les ravages du chlordécone, "CHRONIQUE D'UN EMPOI

Laliwonday

Chronologie  d’un  empoisonnement