Accueil

Maroc : les femmes ripostent à ceux qui veulent les voiler

Maroc : les femmes ripostent à ceux qui veulent les voiler

Ripostant à la campagne sur le Net « Sois un homme » dont nous faisions état la semaine dernière et demandant aux Marocains de « rhabiller » leurs femmes sur les plages, une contre-campagne intitulée « Sois une femme » fait son bonhomme de chemin sur les réseaux sociaux.

Le message sexiste empreint d’idéologie islamiste appelant les hommes à couvrir leurs femmes pour qu’elles respectent leur pudeur avait été massivement partagé sur les réseaux sociaux, rencontrant un accueil favorable chez certains utilisateurs et provoquant la colère des femmes

Aux accents poétiques, la réponse des femmes marocaines n’en est pas moins cinglante à travers cet appel à mobilisation émouvant, courageux et lucide :

«Adieu plage de mon enfance! Adieu douceur de vivre! Adieu insouciance des bains de soleil. Ce n’est pas l’invasion de méduses, de physalies ou autres créatures marines qui menace nos côtes marocaines, mais une invasion d’une toute autre nature plus insidieuse et bien plus dangereuse; une radicalisation nette et presque généralisée des femmes sur nos plages sous le regard triomphant de leurs hommes torses nus les exhibant tels des êtres soumis et inférieurs!

​Malheureusement, cette campagne qui a envahi la Toile marocaine sous le nom de « Sois un homme » incitant les femmes à se couvrir sur les plages, a porté ses fruits et le moins qu’on puisse dire est que le constat est alarmant!

​Je suis plus que jamais nostalgique du temps où sur nos plages, hommes et femmes malgré leur presque nudité, se côtoyaient dans le respect et dans le plaisir simple de profiter des joies de la mer et du soleil…

​Il est nécessaire de nous mobiliser, nous les femmes, pour enrayer cette campagne qui vise à nous aliéner, à réduire nos libertés!»

Le texte se termine par un appel au partage: «Je vous invite mes ami(e)s à lancer une campagne qui porterait le slogan de « Sois une femme » pour protéger nos droits élémentaires au respect et à la liberté de nous habiller comme on veut!»

Rappelons que le même phénomène s’est produit en Algérie par le passé et que des femmes ont réagi, notamment à Annaba, en se rendant massivement sur la plage en bikini.

Linda Ami

Pages