Accueil

LES NEGRITOS D’ANDAMAN, LES PREMIERS HABITANTS DE LA REUNION ?

http://www.journal.re/societe/les-negritos-dandaman-les-premiers-habitants-de-la-reunion.html

Les Négritos des îles Andaman (peuple d’Hanuman) de l’océan Indien sont un peuple et une civilisation remontant à plus de 60 000 ans, si l’on s’en tient aux travaux des archéologues. Ces peuples isolés et coupés du monde, à l’image de l’île emblématique de Sentinel Island, auraient marqué leur présence sur l’île de La Réunion comme premiers habitants de notre pays.

2 semaines avant sa mort, l’historien Sudel Fuma montait au créneau dans le journal du Quotidien datant de juillet 2014 : « au 6ème siècle après JC, Madagascar et Maurice faisaient déjà mention de présence humaine, il est donc impossible qu’avec toutes les grandes civilisations navigatrices non-blanches de l’océan Indien, qu’il n’y ait pas eu de présence humaine sur l’île de la Réunion. Les navigateurs arabes du 6ème siècle après JC ont affirmé dans leurs écrits avoir vu une femme d’une grande beauté les observer, lors de leur passage au large des côtes réunionnaises et ils affirment également y avoir vu des habitants regarder dans leur direction ».

Pour appuyer ces dires, Sudel parla d’un crâne découvert sur l’île et que l’on data de 50 ans avant l’arrivée des premiers européens dans notre pays. Il regretta que le crâne soit expédié en cachette en France et sans l’avis des réunionnais. L’archéologue Jean-Bernard Emervé, décédé en 2007, participa à de multiples expéditions dans les hauts de l’île et plus précisément dans la forêt de Tapkal à Cilaos ; là où un habitant trouva de mystérieuses pierres dans les années 80. Ces dernières reposaient là depuis des siècles, gravées d’inscriptions qu’il ne pouvait décrypter. Après études il s’avère que c’était du grec ancien, sous ces pierres on retrouva des plaques d’or comportant un récit écrit lui aussi en grec ancien.

On estima la date des plaques au 4ème siècle avant JC, les inscriptions parlaient du voyage d’un équipage de l’armée d’Alexandre le Grand ou d’Alexandre lui-même. Dans leur récit, l’équipage décrit sa rencontre avec un peuple particulier, quand ils échouèrent sur les rivages de la Réunion. Ils qualifiaient ce peuple originel de silencieux, au faciès négroïde et à la peau noire tirée sur le gris et le vert. Ils ne voulaient aucun contact avec les nouveaux arrivants qui occupaient les bas, laissant ce peuple silencieux dans les hauts. Au bout de quelques temps certains de l’équipage purent repartir et d’autres restèrent.

Dans son livre posthume, l’archéologue Jean-Bernard Emervé « La vérité sur le peuplement de la Réunion, une étude philohistorique et métagénétique de homo sapiens sapiens reunionnensis » (Labuse édition, Paris 2009) fait le lien avec les Négritos andaman, les habitants originels de l’Océan Indien. A préciser qu’après cet incroyable découverte, on expédia les plaques en Grèce.

Le dernier ouvrage des auteurs « militants », Mickaël Joron et Cédric Salvat (Koz Kaf) : « Anecdotes illustrées du mysticisme réunionnais (Mémoire endémique de la Réunion des esprits) » (Edilivre édition, Paris 2017), fait aussi mention de ces travaux archéologiques. Les auteurs affirment que les Négritos andaman étaient les réels premiers habitants de l’île de la Réunion.

Crédit photo : Wikipedia

Pages