Accueil

ÊTRE ET PARAÎTRE

Daniel Boukman
ÊTRE ET PARAÎTRE

« Certes, c’est un sujet merveilleusement vain, divers et ondoyant, que l’homme. Il est malaisé d’y fonder jugement constant et uniforme ». Cette opinion  qu’émettait en 1572,  Montaigne, l’auteur des ESSAIS, demeure  empreint d’une  immuable   vérité que trop souvent, nous persistons à ignorer.

A cette défaillance du discernement s’ajoute celle dont sont victimes ceux qui essentialisent l’homme en oubliant qu’il n’existe que des hommes tel Magloire Pelage qui, en 1802, en Guadeloupe, lors du rétablissement de l’esclavage par Napoléon-Bonaparte, passa corps et armes du côté des forces coloniales alors que Louis Delgrès, lui,  choisit de mourir libre plutôt d’accepter le retour à la servitude ; tel le français Raymond Bousquet, secrétaire général de la police du régime de Vichy, qui organisa, entre autres, en 1942, la rafle du Vel d’Hiv suite de quoi 13.000 Juifs furent livrés à l’occupant nazi alors qu’en 1944, Pierre Brossolette,  résistant français, préféra se défénestrer plutôt que de parler sous la torture de la Gestapo ; tel l’africain Jean-Désiré  Mobutu, suppôt du colonialisme belge, complice de l’arrestation, de la torture et  du meurtre de Patrice Lumumba, héros de l’indépendance de l’ex Congo belge.

Un voyage à travers la mythologie de la Grèce antique signale qu’une femme nommée  Médée, pour se venger de l’infidélité de son époux, Jason, tua  de ses propres  mains leurs enfants …Voyage à travers l’histoire ancienne et contemporaine : La reine Elizabeth 1ère (1533-1603) chef de l’Eglise anglicane  d’Angleterre en rupture avec le Pape, fait emprisonner et décapiter sa cousine, Marie Stuart, chef de file des Catholiques… Plusieurs membres de l’Armée républicaine provisoire (irlandaise) organisent, en 1981,  une grève de la faim pour obtenir le statut de prisonnier politique ; malgré la mort de dix grévistes au bout de 66 jours de grève, en dépit des pétitions envoyées du monde entier, Margaret Thatcher, Premier ministre britannique, se montra inflexible…. Eugénia Charles, Premier ministre de Dominique, en 1983,  en tant que Présidente de l’Organisation des Etats de la Caraïbe orientale  approuve l’invasion de la Grenade par les troupes US aux ordres de Ronald Reagan ; Décembre 2005,  Condoleezza Rice, secrétaire d’Etat         afro-américaine  au cours du second mandat de Georges W Bush, justifie auprès du Conseil de l’Europe l’existence de prisons secrètes de la CIA en Europe de l’Est pour y « interroger » des suspects de terrorisme.

Ces femmes-là, produits des contingences multiples qui ont fait d’elles LES femmes qu’elles furent, partagent un même paraître avec  d’autres femmes auxquelles il convient de rendre hommage, telle, entre autres, Mbande Zingha, la reine de Matamba  (Angola), dernière souveraine de l’Angola pré-coloniale au 17eme siècle, qui opposa une farouche opposition guerrière à l’envahisseur portugais… Telle Lumina Sophie,  l’une des chefs de l’Insurrection du sud de Septembre 1870 en Martinique, condamnée le 8 juin 1871 au bagne à perpétuité ; déportée en Guyane au bagne de Saint-Laurent du Maroni, elle y mourut en 1877 après avoir été mariée de force à un bagnard français… Telle Louise Michel, française, en 1870, élue Présidente du Comité de vigilance des citoyens du 18eme arrondissement de Paris, très active pendant la Commune de Paris ; elle sera condamnée à la déportation à vie et envoyée en Nouvelle Calédonie…Telle Rosa Park qui, le 1er décembre 1955,  dans la ville de Montgomery en Alabama, s’assied sur un siège réservé aux Blancs et refuse d’obéir à un conducteur de  bus lui intimant l’ordre d’aller s’asseoir aux places réservées au fond aux Noirs ; elle est arrêtée, jugée et inculpée de désordre public ainsi que  de violation des lois locales. 

 La reine Zingha  Lumina Sophie  Louise Michel  Rosa Park… Médée, Condoleezza Rice, Margaret Thatcher, Eugénia Charles, Elizabeth 1ère,… toutes,  des êtres humains dont le dénominateur commun consiste en un paraître féminin mais que leur être intime différencie, les unes des autres.

Daniel  Boukman, militant écrivain martiniquais.

PS : Une Martiniquaise vient d’être élue députée du Centre Atlantique. Cette élection fut qualifiée d’évènement « historique » par ceux aux yeux desquels son paraître de femme prédominait au point qu’ils ont fait silence sur le fait qu’alors Présidente de l’ex Conseil général, en accord avec son être profond, au sein de cette institution, elle a été la meneuse d’une horde masculine qui, en 2011, ont tout tenté afin de salir l’honneur et la probité d’une autre femme.

Pages