Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

GAZA EST DEVENU UN CAMP DE CONCENTRATION

Le ministre de la Justice et de la Paix du Vatican, Mgr Renato Martino, l’a dit de manière très nette et très claire dans une interview :

{{ « Gaza est devenu un camp de concentration ! »}}

Aussitôt, Israël s’est empressé de dénoncer cette déclaration et d’accuser le Vatican de rependre « le langage du Hamas ». Or, les images télévisées et les photos qui circulent depuis bientôt 13 jours sont sans appel : l’armée sioniste ne cesse de bombarder par air, terre et mer tout ce qui bouge. Sans faire la moindre distinction entre civils et combattants.

Déjà 800 morts et 4.000 blessés, beaucoup d’entre ces derniers décédant faute de pouvoir être acheminés vers les hôpitaux puisque, violant les lois les plus élémentaires de la guerre, Israël n’hésite pas à bombarder les ambulances du Croissant-Rouge et de la Croix-Rouge.

Gaza, jusque là était un bantoustan c’est-à-dire un enclos humain dans lequel sont parqués des êtres jugés inférieurs. C’est ce système ignoble qui avait cours dans le régime de l’Apartheid en Afrique du Sud pendant plus d’un demi-siècle. Comme sous le régime « afrikaner », les Palestiniens, tant à Gaza qu’en Cisjordanie d’ailleurs, ne sont pas libres de circuler comme ils l’entendent et ils doivent emprunter des routes différentes de celles des Israéliens. D’autre part, ces deux territoires sont mités par des colonies sionistes et par des murs, des barrages, des check-points où les civils palestiniens sont traités plus bas que des chiens par l’armée israélienne.

En moins d’une semaine, Olmert, Perès, Ehud Barak et Livni, ces criminels de guerre, ont transformé le bantoustan de Gaza en un véritable camp de concentration comme l’a fait remarquer Mgr Renato Martino.

Et pendant ce temps l’ignoble Bernard Henri-Lévy, héritier d’une compagnie coloniale qui travaille dans le bois au Gabon, exploitant les travailleurs du cru et détruisant la forêt tropicale, l’ignoble BHL, vient de pondre un texte dans le magazine « Le Point » que j’invite tout un chacun à lire.

Je ne le commenterai pas car on ne commente pas l’ignominie…

{{ Raphaël Confiant}}