Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA
Macroix et la bannière… politique
Guy FLANDRINA

En 1998, un terrible glissement de terrain, a détruit ou endommagé des dizaines de maisons au lieudit Macroix (Sainte-Marie), quartier Bezaudin.

  • 2005, sept immeubles de 21 appartements commencent à être édifiés, sur 9.000 m2 au Morne des Esses (Sainte-Marie) au quartier Vaton.
  • 2019, l’ensemble est vendu pour 450.000 euros à un transporteur du Gros-Morne.

Les familles ayant subi le désastre se disent « victimes d’une double peine » et crient au « scandale politico-financier » !

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA
Victime de son coup de fusil
Guy FLANDRINA

Il m’est arrivé, en conscience, de prendre la plume pour protester contre l’emprisonnement de personnes pour des raisons politiques. Mais je n’aurais jamais pensé qu’un jour je tenterai, raisonnablement, de sortir de mon encrier des mots propres à soutenir moralement un homme qui a tué…

Pourtant, c’est bien là ce que je voudrais tenter de faire pour épargner à l’artiste Dominique PANOL de finir le temps qui lui reste à vivre en prison.

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA
En toute discrétion…
Guy FLANDRINA

Ne quittant quasiment jamais son bureau, il savait pourtant ce qui se passait au tréfonds de la Martinique.

Il est vrai qu’il était à l’écoute des uns et des autres. Il examinait chaque papier avant de le remanier parfois, de trancher sévèrement et enfin de publier.

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA
Camille ALEXANDRE, l’expression populaire du sport
Guy Flandrina

   À ses débuts journalistiques Camille ALEXANDRE sera d’abord critiqué, chahuté…

   Ses expressions imagées et issues d’un parler populaire font les beaux jours des moqueurs. 

   L’homme n’en aura cure !

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA
La Savane des bœufs et moutons pétrifiés ?
Guy FLANDRINA

Le parking de la Savane, naguère haut lieu de promenade de la bourgeoisie foyalaise, cénacle de “sénateurs ”, défouloir pour sportifs et siège d’une impériale statue… est désormais le symbole criant d’une ville en détresse.

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA
Gabriel Gallion : rigueur professionnelle et sens de l'humour
Guy FLANDRINA

   Nous nous attendions à cette mauvaise nouvelle et nous la redoutions. Gabriel GALLION va porter sa plume en d’autres lieux, peut-être aux cieux...

   Gabriel, c’était, de prime abord, un personnage bourru ou un être sensible se protégeant par une épineuse carapace ; un hérisson  tropical.

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA
Le pis du pire (7è partie)
Guy FLANDRINA

La COOPROLAM, coopérative laitière qui regroupait les acteurs de ce secteur, a accepté –le 05 janvier 2015− son intégration au sein de la coopérative MADIVIAL.
Cette dernière, chapeaute désormais quasiment toutes les activités de la filière viande et lait. Sa démarche, essentiellement productiviste et financière, s’opère au détriment de la qualité biologique du lait.
La menace sanitaire est désormais bien réelle pour le grand public avec un silence complice des pouvoirs publics ; singulièrement du préfet.

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA
Œufs cassés sans omelette (6è partie)
Guy FLANDRINA

   La réussite de la production avicole est un cas aussi rare qu’exemplaire en Martinique. Cette spéculation agro-industrielle est quasiment la seule à s’être structurée et développée sans pour autant émarger au POSEI ou à l’interprofession. Sans subvention, elle n’en arrive pas moins à couvrir près de 80% des besoins du marché local en œufs frais. Une donne fondamentale pour le consommateur en Martinique, tant en matière de fraîcheur que de traçabilité.

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA
La filière bovine encornée ! (5è partie)
Guy FLANDRINA

   Alors qu’ils imaginaient que l’herbe serait plus verte grâce à la réorganisation de leur filière, des éleveurs bovins se retrouvent sur la paille.

Leur coopérative, la CODEM, privée de sa corne d’abondance, tire le diable par la queue. Les producteurs ont, eux, le sentiment de s’être fait… encornés ! 

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA
LA GUERRE DES COCHONS (4è partie)
Guy FLANDRINA

   C’est à une drôle de guerre à laquelle les éleveurs de porcs de la Martinique assisteront entre leurs deux coopératives. 

Le film tragique des événements devait conduire à la mort de la SOCOPORC. Mais, au final, c’est la coopérative historique de la Martinique qui pourrait disparaître, la queue en tire-bouchon.

Cela, malgré de nombreuses tentatives afin de sauver le soldat COOPMAR. Mais, le ténia des animosités entre certains hommes est venu ronger la structure de l’intérieur… 

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA
Le samedi du cochon martiniquais… (3è partie)
Guy FLANDRINA

   Les coopératives et entreprises porcines n’ont pas cessé de se dévorer le groin. De la COOPMAR à la SOPRODA, en passant par la SOCOPORC chacune a essayé d’agrandir son pré-carré au détriment de l’autre.

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA
FILIERE VIANDE : COUVERCLE PAS ETANCHE (2è partie)
Guy FLANDRINA

   Il est à noter qu’Ange MILIA, contacté à de multiples reprises, a -pendant plusieurs semaines- très aimablement, avancé des problèmes de santé pour renvoyer une rencontre destinée à l’interviewer sur les faits évoqués. 

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA
La filière viande à l’abattoir
Guy FLANDRINA

   Les articles qui composent cette enquête tendent à démontrer comment, sous couvert d’unification de la filière viande afin d’avoir un seul interlocuteur, les services de l’Etat n’ont pas seulement laissé sombrer des coopératives mais assisté MADIVIAL plongeant d’autres dans d’inextricables difficultés. 

Au final, c’est le consommateur qui trinque ! 

Le bloc-notes de Guy FLANDRINA
Satan dé-diabolisé !
Guy FLANDRINA

Le score réalisé, en Martinique, par Marine Le Pen (10,94 %) à l’occasion du premier tour de cette élection présidentielle, le 22 avril 2017, interpelle même si ses chiffres sont, en valeur absolue, plutôt faibles car l’abstention réellement forte (60,02 %) !

Le face-à-face qui dès lors oppose les deux candidats sortis en tête impose aux responsables politiques de se positionner très clairement.

La classe politique martiniquaise, dans sa grande majorité, appelle les électeurs à se prononcer au second tour en faveur d’Emmanuel Macron −le dissident socialiste naguère banquier chez Rotchild− qui n’est « ni de gauche, ni de droite ».

Alfred Marie-Jeanne jusque-là si réservé −en tant que leader du MIM− quant à l’élection du président de la république française, se voit presque contraint −comme président de la CTM− de lever le doigt pour indiquer le sens de l’histoire…