Accueil

Pointe-Noire : un jeune dans le coma alors qu’il entamait le 6e coup avec sa copine

Pointe-Noire : un jeune dans le coma alors qu’il entamait le 6e coup avec sa copine

Un jeune garçon de 19 ans est dans le coma dans la ville de Pointe-Noire suite à une relation sexuelle avec sa copine. La fille âgée de 17 ans a affirmé que son copain à commencer à se sentir mal à peine entamer le sixième coup. Il a été admis à l’hôpital A cissé de la capitale économique.

Indignation au sein du personnel hospitalier pour le cas d’un jeune garçon se trouvant dans le coma à A Cissé de Pointe-Noire. Il est entre la vie et la mort à cause du sexe, en voulant prouver ses prouesses à sa copine.

La jeune fille qui a alerté la famille du jeune garçon, a confié que c’était leur première rencontre intime. Depuis six mois, le jeune garçon était derrière elle. Tout porte à croire que la victime a utilisé de façon disproportionné des aphrodisiaques.

Un fait que confirme l’ami du jeune garçon. Troublé à l’idée de ne pas être à la hauteur pour sa première rencontre sexuelle avec sa nouvelle copine, la victime a mélangé des aphrodisiaques à l’alcool. La fille devrait bien le sentir.

Les deux amoureux se sont enfermés dans la chambre extérieure du jeune garçon depuis le matin, et lui venait d’entamer son sixième coup quand le malheur est arrivé.Depuis, qu’ils ont commencé à faire l’amour, la jeune fille affirme que le pénis de son copain est resté debout, malgré qu’il jouissait.

« Dès qu’il est monté sur moi, j’ai senti qu’il respirait de plus en plus vite et transpirait beaucoup. Je lui ai demandé de se reposer, mais il a insisté, et a continué. Quelques secondes juste après, il était inconscient… » a déclaré la fille.

Dans les couloirs de l’hôpital où le jeune garçon lutte entre la vie et la mort, les infirmières se plaignent du comportement des jeunes d’aujourd’hui, qui sont plus préoccupés à faire valoir leur puissance sexuelle qu’à chérir autrement leurs partenaires.

Dans son quartier, son coma est interprété ironiquement par certains voisins. «  Donc, il va mourir juste à cause du sexe ? », «  Eh, les enfants d’aujourd’hui, il va partir et la fille qu’il voulait faire souffrir au lit sera avec d’autres garçons, voir même ses amis.. ».

Stéphanie Mabonzo

 

Pages