Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Ti kourilet - Billet du jour

Ti kourilet

   Kon nou tout la sav, Matinik ka sibi dépi pasé 20 lanné an tjouboum démografik ki sitelman red ki péyi-a za ped 40.000 moun ek laplipa adan yo, sé jenn manmay ki ka chapé ay fè lavi-yo andéwò. Pa anni ki an Fwans dayè, men toupatou asou latè. Matinitjé pa ka fè yich ankò oben lè yo ka fè, sé anni pa yonn oben pa dé, bagay ki pa ka sifi pou asiré rinouvlay natirel popilasion-an. Kifè démograf za katjilé ki si ayen pa bokanté fidji, si sitiasion-an kontinié woulé lanmanniè i ka woulé a, pa koté 2050, popilasion Matinik, di pres 390.000 moun i yé jòdi-jou, ké viré-désann a 350.000.

Ti kourilet

   Adan liennay ant nonm ek fanm, liennay lanmou, lè zot wè sa ka pété, ni dé sitiasion selman : oben sé fanm-lan ki ka kaskod ; oben sé nonm-lan ki ka kaskod. Sa ra kon zé a kochon ki sé dé moun-lan tonbé dakò pou kaskod an menm balan-an. Lè sé fanm-lan ki pwan désizion kaskod, i pa ka janmen déviré an ariè okontrè di sa anlo nonm ka kwè. Fanm sa tounen paj-la kon yo ka di san ki sa terbolizé nanm-yo alos ki sikoloji nonm toutafetman diféran. Ni an sikolog Kébek ki katjilé pannan pasé 15 lanné asou liennay nonm ek fanm Matinik, Raymond MASSE, ek misié ka démontré adan an liv yo ka kriyé Détresse créole. Ethnoépidémiologie de la détresse psychique à la Martinique (2009), ki, kontel, ni 30 fwa plis fanm ka fè tantativ suisid ki nonm lè yo trapé an gwo-pwel, men 90% sé tantativ-tala pa ka érisi. Kivédi fanm-lan pa ka mò. Okontrè, menmsi ni anchay fwa mwens nonm ka chaché tjwé kò-yo, lè yo ka fè jes-tala, pli souvan ki rarman yo ka érisi.

Ti kourilet

   Mézié-zé-danm dè lakonpagni, tout Matinik an voukoum dépi an Térib Téroris épi an bab, long kon an latjé chouval, pwan-kouri-disparet di kay-la, atè komin Mòn-Wouj, éti Vayan Manblo fwansé té blijé'y rété pou i pa fè tan ay pété pies kalté bonm pies koté. Waaay, fout ! Poutan, asiparé té ni sis jandam ka véyé misié bonmaten-an-midi-oswè ek menm lè pou i té ay kaka, fok i té mandé yo tanpri-souplé. Ki manniè chen-fè a érisi foumalkan ? Sé sa tout Gran Jounalis Matinik ka mandé kò-yo dépi dé jou, men yo poko rivé rézoud poblem matématik tala pies toubannman. Sel bagay yo rivé sav sé ki lè zot wè Térib Téroris la désidé chapé, i pwan pa an lafinet ki dèyè kay-la. Isalop-la pa pasé pa lapot douvan. Fout misié malen an tjou'y, ébé Bondié-Lasenn-Viej !
 

Billet du Jour

   Plus intéressant que le faux scoop de l'évasion du présumé terroriste marocain, Rachid Raada, de l'Auberge du Morne-Rouge où il était assigné à résidence et l'excitation un peu grotesque de nos journalistes qui, dans l'attente du Tour des yoles, n'ont rien à se mettre sous la dent, sont les réactions des Martiniquais lambda. Grâce à l'Internet et notamment Facebook, il est désormais possible de les connaître sur-le-champ et donc de les étudier à loisir.

Billet du Jour

Et vous récoltez la haine et la désolation !
 Oui, vous, Occident plus que jamais impérialiste, plus que jamais exploiteur, plus que jamais dévastateur et raciste.
 

Ti kourilet

   Que des individus aient des conflits graves, que des organisations, mouvements ou partis s'affrontent, même le plus durement, voire le plus férocement, est dans l'ordre des choses depuis que le monde est monde. Le Paradis où "tout le monde il est beau, tout le monde, il est gentil"n'est, en effet, pas de ce monde et il ne sert à rien de le regretter. Alors, bien sûr, il faut tout faire pour que les oppositions soient les moins mortifères ou meurtrières possibles, mais sans naïveté, sans optimisme béat non plus. Un minimum de paix sociale, de "modus vivendi" si l'on préfère, est nécessaire pour que la société demeure tout de même un tant soit peu vivable.

Ti kourilet

Neg pé ké janmen korijé ! Fè sa nou lé, di sa nou lé, matjé sa nou lé, i ké toujou rété menm manniè-a. Sé kon sa magazen TATI wouvè atè Fodfwans jou 23 juiyé tala ek falé té wè moun ka fè siwawa, pres ka goumen pou sa rantré andidan'y konsidiré yo té ka mò fen. Sa vré ki TATI sé an koté éti yo ka vann bagay ki bon maché, bagay ki a dé-fwan-kat-sou, men es sé té an rézon pou tout Matinik té anni varé kartié Dilon ek mété an bidim lanboutéyaj nan kalfou-a ?
 

Billet du Jour

   Appelons-le BOLOKO HARAM ! 
   Ce gros conard est fier de rouler un énorme 4/4 Toyota et donc japonais, de montrer son portable dernier cri Samsung et donc coréen, d'acheter dans les bazars chinois ou de bouffer dans des restos vietnamiens. Ou de pratiquer le judo, le karaté, l'aïkido, le kung-fu, le viet vo dao. D'avoir même des champions du monde dans ces arts martiaux chinetoques et d'en être fiers.

Billet du Jour

   Une nouvelle preuve du terrible colonialisme qui sévit à la Martinique vient de nous être donnée par le rejet de la requête déposée devant le Conseil d'Etat émanant  du citoyen martiniquais-rouge-vert-noir Marcel BOURGADE, requête visant à faire annuler l'élection d'Alfred MARIE-JEANNE et du GRAN SANBLE POU BA PEYI-A AN CHANS au motif que cette liste n'aurait pas respecté la parité hommes/femmes.

Ti kourilet

   Nan koumansman 20è siek-la, té ni an Neg yo té ka kriyé "Bétizè Chokola" ki té ka fè makakri adan an sirk ek ki té trapé anpil siksé. Moun té fini pa bliyé misiè lè an inivèsitè fwansé désidé matjé an liv asou kariè'y. Konmva liv-la vann anlo, sitelman ki yo désidé fè an flim sinéma asou lavi Bétizè Chokola épi an aktè séleb yo ka kriyé Omar SY.

Billet du Jour

    Nos politiques de tous bords, de toutes obédiences, de droite, de gauche, de demi-droite, de demi-gauche, d'extrême-demi-gauche, d'extrême-centre et consorts adorent les mois de juillet et août pendant lesquels la pluie, ou plutôt l'hivernage, joue pourtant des tours pendables à Ti Sonson qui doit rentrer vite fait son fait-tout de "diri-pois rouge-vianne-cochon-salé" qu'il avait préparé pour passer la journée au bord de la  Grande bleue, les baffles (mis à fond) de sa voiture pas trop loin pour pouvoir assurer un son (cacophonique) permanent. Il paraît qu'en dialecte local ça s'appelle "lavi bò kay"...

Billet du Jour

   De grands intellectuels du Sud (Inde, Afrique, Amérique du Sud, Caraïbe etc.) développent depuis trois décennies une curieuse théorie appelée "postcolonialisme" dont on connaît l'énorme succès dans les grandes universités occidentales, en particulier en Amérique du Nord. A les entendre et à les lire,  nous serions désormais entrés dans une période historique au cours de laquelle l'ex-arrogante Europe serait "provincialisée" et cette extrême-Europe que sont les Etats-Unis ramenés à leur juste importance de pays moyennement peuplé (360 millions d'habitants) face à des mastodontes de plus d'1 milliard d'habitants tels que l'Inde et la Chine, cette dernière étant d'ailleurs en passe ou étant déjà devenue la première puissance économique mondiale. Si tout n'est pas faux dans cette séduisante théorie, il suffit de jeter un regard un tant soit peu attentif sur la réalité internationale pour se rendre compte qu'elle est largement fumeuse pour employer un euphémisme.

Billet du Jour

   N'y allons pas par quatre chemins : les Etats-Unis sont-ils une société civilisée ? Si l'on entend par "civilisé" le terme "développé", la réponse est sans la moindre discussion possible : OUI. Dans tous les domaines de la science (médecine, astrophysique et conquête spatiale, informatique, biotechnologie etc.), ce pays surpasse tous les autres depuis un bon siècle. Dans les domaines de l'art (musique, peinture, cinéma etc.) ou de l'intellectualité (philosophie, littérature, anthropologie, sociologie, linguistique etc.), il n'est pas en reste non plus, même si sa suprématie tient beaucoup à deux éléments : l'usage de l'idiome international du moment à savoir l'anglais ; la surexposition médiatique dont bénéficient, au plan international, les anglophones. 

5 questions - 5 réponses

1°. VOTRE MAISON D'EDITION SE CONSACRE ESSENTIELLEMENT A LA PUBLICATION D'AUTEURS ANTILLAIS

Non, l’origine de l’auteur n’a aucune importance, c’est ce qu’il écrit qui m’importe.

Billet du Jour

   L'actuelle majorité à la CTM, à savoir le GRAN SANBLE POU BA PEYI-A AN CHANS, n'a presque rien à craindre de l'opposition ENSEMBLE POUR UNE MARTINIQUE NOUVELLE, cette dernière étant réduite à la portion congrue par la faute de Serge LETCHIMY et du PPM, qui, sûrs et certains de pouvoir gagner haut la main l'élection de décembre dernier, se sont battus pour que le gagnant du scrutin dispose d'une prime de 11 sièges. Chacun se souvient que le MIM et les autres partis du GRAN SANBLE avaient milité pour que cette prime soit de...3 sièges, voire de 7 au grand maximum. Le PPM étant l'ami du Parti socialiste au pouvoir en France, c'est la position des adeptes du Balisier qui a prévalu et l'on connaît le résultat : ils se sont tirés une balle dans les pieds. Et n'ont donc à s'en prendre qu'à eux-mêmes !

Ti kourilet

   Chaben-nou an té ka sanm an jenn tibolonm, an jenn ti bodzè, jòdi sanmdi 9 juiyé tala anlè Lantou Siklis Matnik ki fini koumansé a, épi débardè wouj li anlè'y. Asou an radio-lib, nou tann an tèbè déklaré konmkwa sé démagoji ki la. Oben moun-tala sé an mantè oben ni lontan i pa viv Matinik davwè tout moun sav ki CHABEN sé an amatè espow kisiswa foutbol, sikliz, hannbol, basket kisasayésa...Dayè, lè zot wè i té mè Lawviè-Pilot, i rété konmen tan met-a-manyok Racing-Club, létjip komin-tala, ek sé pres tou lé jou-sanmdi oben lé jou-dimanch ou té pé wè CHABEN ka suiv match-li.

Billet du Jour

   Nous autres, Antillais, dans notre grande majorité, sommes persuadés qu'il y a beaucoup de Noirs aux Etats-Unis. Pourquoi ? Parce qu'ils sont omniprésents dans les secteurs de grande visibilité et de grande exposition médiatique comme le sport (en particulier le basket : 80 des joueurs de la NBA sont des Noirs), la chanson, la musique, le cinéma etc...

Ti kourilet

   Chak jou ni an bagay ki dwol ka paret adan ti péti Matinik nou an. Lè nou ka di "dwol", nou lé di an migannay komik épi trajik, chimérik ek istérik. Sé kon sa, dépi yonn-dé tan, nou wè an nouvo model moun tijé : endépandantis ki pwo-fwansé, ki menm fwansé ora kou. Tout lasent jounen yo anlè Bondakabrit ka matjé "Woulo ba Chaben !", "Pa menyen Chaben-nou an !" "Woulo ba lè Gran Sanblé !", kisasayésa...ek ou sé konpwann sé moun-tala sé dé kaskodè rachmabab. Ay kwè sa ! Si ou kwè sa, ou ka tounen kwata.

Billet du Jour

   En lisant un tel titre, qui fait suite à la mort d'Alton STERLING en Louisiane, hier, un esprit sourcilleux dira : "Les Noirs américains sont 35 millions d'habitants, donc 114 tués, ça ne fait même pas 0, 0002% de cette population". Un autre sourcilleux pourra ajouter : "Les Etats-Unis sont dix-sept fois plus vaste que la France, donc bon, qu'il y ait quelques bavures policières ici et là, aux quatre coins de ce pays-continent, ce n'est pas la mer à boire. Il y en a partout à travers le monde". Un troisième renchérira : "Et puis d'abord, est-ce qu'on comptabilise les Blancs américains tués par la police ?". Un quatrième enfoncera le clou : "Il y a cent fois plus de Noirs tués dans des accidents de la route, la guerre des gangs ou par la drogue !".

Ti kourilet

   Adan ti tet zépeng-lan yo ka kriyé Matinik la, pli piti pouvwè an moun rivé trapé, sé pli i ka goumen pou tjenbé'y pres jik tan i monté nan Galilé. Ou sé di moun bizwen pouvwè pou yo pé ekzisté afos lavi-yo flo pasé an koko sek. Konpowtasion-tala ni an konsékans : "ladjé", "démisionnen", "kité plas-la ba an lot", "chèché fè an lot bagay" kisasayésa..., pa adan vokabilè laplipa sa ki ni an ti zizing pouvwè, ajijé-wè an bidim pouvwè. Sé moun-tala ni anni yon larel-lidé : "Man za la, man ka rété !".