Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Ti kourilet - Billet du jour

Ti kourilet
BRILLANTE VICTOIRE DU CANDIDAT DES "BLANCOS"...EN MARTINIQUE

    Avec 1.589 voix sur...286.784 électeurs inscrits en Martinique, le candidat des "Blancos", Manuel VALLS a obtenu une brillante victoire au première tour de la primaire du Parti socialiste qui s'est déroulée ce dimanche 21 janvier. Fermement défendu par un comité de soutien présidé par Serge LETCHIMY et le PPM avec leurs alliés de BATIR LE PAYS MARTINIQUE (ainsi que Nestò Tonmbolo de Sainte-Marie), l'ancien maire d'Evry, qui n'aimait pas trop que le marché de sa ville soit envahi par les basanés et les mélaniens, a donc réalisé le score faramineux de...0,46% des suffrages. Il est vrai que la participation totale des électeurs martiniquais n'a été que de...0,84%.

   (Bande d'ingrats, va !).

Billet du Jour
"L'Amérique d'abord !" ou pourquoi il faut prendre Donal Trump au pied de la lettre

   Le nouveau président étasunien l'avait martelé durant sa campagne et vient de le redire solennellement le jour de son intronisation à Washington. Sa ligne de conduite politique sera : "L'Amérique d'abord !". Fort bien ! Ce néo-isolationnisme arrange les pays du Sud et tous les peuples opprimés de la terre. Il faudra donc qu'à compter de ce vendredi 20 janvier minuit, les Etats-Unis commencent à prendre toutes les mesures pour se retirer d'Irak, d'Afghanistan et de tout le Moyen-Orient, qu'ils cessent d'appuyer l'entité sioniste appelée "Israël", qu'ils mettent fin à leurs manœuvres déstabilisatrices envers le régime de Nicolas MADURO au Venezuela, d'Evo MORALES en Bolivie et de Rafael CORREA en Equateur. Sans même parler de nombreux autres pays...

   Yankees, go home !

Ti kourilet
Tonmbolo : ki manniè Nestò tonbé anlè tet

    An tan lontan, lè zot wè moun té konnet palé kréyol toujou, lè ou té ped lespri'w, yo té ka di ou "tonbé anlè tet". Enben, mèyè sé sa ki dwet rivé dépité-mè Sent-Mari pis adan an dé-mo-matjé i mété déwò sé jou-tala, i ka di konmkwa i ka pòté dapiyan'y ba Manuel VALLS adan primè Parti sosialis pou éleksion met-a-manyok larépiblik fwansé davwè ansien primis minis-tala ba komin-li a anlo pal. Asiparé, sé gras a VALLS si zot wè estad foutbol Sent-Mari a réparé, si tel lawout rivé fet ek pli komik la, si Tonmbolo-a rivé pwan valè.

   Sé bien sa zot ka li a : VALLS pèmet Tonmbolo-a pwan valè.

Billet du Jour
CA SUFFIT L'IMPUNITE POUR LES COLS BLANCS, LES PATRONS ET LES ELUS !

   Aux Antilles et en Guyane, davantage que dans l'Hexagone, les petits délinquants, les voleurs de mobylette ou les braqueurs de supérette sont sévèrement punis alors que les voyous en col blanc, les élus mafieux et autres Békés magouilleurs passent le plus souvent au travers des mailles du filet de la justice. La raison ? De puissants réseaux occultes comme la franc-maçonnerie, le copinage entre élus (au-delà des affiliations idéologiques ou partisanes) chez les gens dits de couleur et la fraternité entre patrons békés.

Ti kourilet
UNIVERSITE DES ANTILLES : MAINTENIR LA RIGUEUR BUDGETAIRE

   Comme le grand public ne le sait pas assez, les personnels enseignant, administratif et de service de l'enseignement supérieur ne sont plus payés par l'Etat, mais pas l'Université qui les emploie. Leurs collègues du primaire et du secondaire, eux, continuent à être payés par l'Etat. Cette réforme, dite RCE (Responsabilités et Compétences Elargies), entrée en vigueur en 2012, a fortement impacté la gestion des universités et a vu plusieurs d'entre elles (comme Versailles ST-Quentin), se retrouver dans l'incapacité de payer tant leurs personnels que leurs factures (EDF, Gaz de France, France-Telecom etc.), obligeant l'Etat à reprendre la main au bout d'un moment par le biais des rectorats. Et laissant les personnels en question sans salaire pendant quelques mois...

Billet du Jour
DATE DE COMMEMORATION DE L'ABOLITION : SIMAGREES DE TOUS COTES

   Que les Français fixent comment ils veulent la date de la commémoration de l'esclavage, qu'est-ce qu'on en a à fiche ? Leurs ancêtres ont commis le péché, le crime, de l'esclavage durant trois siècles, et eux, leurs descendants, en bénéficient largement encore aujourd'hui. Que ces derniers se repentent ou fassent semblant de se repentir, c'est leur problème ! Qu’ils choisissent comme date le 31 février ou le 34 décembre, ça les regarde !

Billet du Jour
MANUEL VALLS : "BELLE IMAGE DE LA VILLE D'EVRY !"

   Il suffit de se rendre sur Internet, de taper "Manuel Valls, Blancos, Whies" pour tomber sur une vidéo datant de 2009 qui nous montre une scène ahurissante : une partie du conseil municipal de la ville d'Evry, avec son maire en tête, Manuel VALLS doncc, fait une visite sur un marché ouvert quand soudain, le premier édile (socialiste) s'écrie :

   "Qu'on me mette quelques Blancos, quelques Whites, des Blancs, quoi ! Belle image de la ville d'Evry !"

Ti kourilet
SORTIR DU CHANTE-NOEL POUR TOMBER DANS LES VIDES CARNAVAL AVANT DE REBONDIR DANS LES CRABES DE PAQUES POUR PLONGER DANS LE TOUR DES YOLES

   Le Martiniquais ne cesse de se plaindre de la vie chère, des Békés, de l'administration française, de ceci, cde cela, mais un observateur extérieur un tant soit peu attentif ne peu s'empêcher de constater qu'il vit dans l'hédonisme permanent. Derrière, ce bien grand mot "fouançais" se cache tout simplement ce qu'en créole, on appelle "labonm", "banboch", "lafet", "wélélé", "vréyé-monté" et autre "anmizman". En effet, alors qu'il a commencé à chanter Noël depuis la fin...novembre, voici que début janvier, les carnavaleries ont déjà commencé, que des groupes à pied commencent des parades, que des concours de reines se préparent et que des "bradjak" se font bichonner. Mais tout ce beau monde a déjà un œil sur Pâques et ses fameux crabes que l'on ira déguster au bord de mer dans de grands faitouts avec une grosse sono pour faire plus civilisé. Certains mêmes, visionnaires s'il en est, songent déjà aux grandes vacances, au Tour des yoles notamment.

Ti kourilet
MARTINIQUE, PAYS DES FAUX HISTORIENS ET DES FAUX SOCIOLOGUES

   L'autre dimanche matin, un élu politique est convié à une émission de deux heures sur une radio privée de grande écoute (oui, "radio privée" car seul MARTINIQUE 1è est une "radio publique" jusqu'à preuve du contraire et sa télé l'est également, ce qui explique qu'elle soit la seule à pouvoir nous faire payer une redevance). Rien que de très normal et de très habituel qu'une telle invitation dans un pays où il ne se passe pas grand chose et où les radios doivent bien combler leurs tranches horaires, diront les mauvais esprits. Soit...

Ti kourilet
An-bonnè ti tet zépeng-lan yo ka kriyé Matinik la pa endépandan !

   Lè nou ka fè tan jété an zié asou sitiason politik Matinik, lè nou ka kouté plodari yonn-dé politisien, lè nou ka gadé sa yo ka matjé anlè masonn Facebook yo, lè nou ka pwan tan wouvè dé zorey-nou pou tann yo palé latélé oben laradio, an kalté lanvi vonmi ka anni varé nou toubannman. Sa ki pli tris sé ki sé politisien-tala laplipa adan yo sé pa moun Ladwet kon nou té ké pé sipozé, men moun Lagoch. Moun ki ka di yo otonomis, yo endépandantis, yo souvèrénis, yo sisi, yo sila...

5 questions - 5 réponses
FABRICE DUNON : "RESTONS DIGNES DANS LA BATAILLE !"

MONTRAY KREYOL : Fabrice Dunon, vous êtes président du mouvement "Le Lamentin, la Relève" et vous venez d'être adoubé par Alfred MARIE-JEANNE, président du MIM, comme candidat du GRAN SANBLE pour la circonscription Centre-Atlantique. Cet adoubement a provoqué de gros remous. Comment vous l'expliquez ?

Billet du Jour
ELECTION A LA PRESIDENCE DE L'UNIVERSITE DES ANTILLES : UNE MISE EN GARDE SOLENNELLE

    Notre site-web, qui entrera très bientôt dans sa 10è année d'existence (MONTRAY KREYOL fut créé en février 2007), a toujours été en pointe sur la question du scandale du CEREGMIA parce qu'une université est chargée de former la jeunesse, l'élite même de cette dernière, et qu'il est inadmissible, scandaleux, que des enseignants détournent des sommes qui auraient pu servir à l'amélioration des conditions de travail de ladite jeunesse. 2 rapports de la Cour des comptes + 1 rapport du Sénat + 1 rapport de l'IGAENER ont mis à jour la disparition de plus de 12 millions d'euros dans les caisses de l'ex-Université des Antilles-Guyane, puis de l'actuelle Université des Antilles. Plainte a été déposée par les autorités universitaires ; une enquête administrative et une enquête judiciaire ont été diligentées ; 3 enseignants ont été sanctionnés administrativement (l'un a été révoqué ; les deux autres suspendus sans salaire pour plusieurs années) en attendant les sanctions judiciaires. Or, le rapport de l'IGANER, interdit de diffusion pour l'instant, liste 43 personnes qui ont bénéficié, à un niveau ou un autre, des largesses des trois dirigeants du CEREGMIA susnommés. Cela signifie que si la tumeur CEREGMIA a été enlevée (les 3 comparses), ses métastases (les 40 autres impliqués) sont toujours là, au sein de l'université et à tous les niveaux.

Ti kourilet
Le pays du "sé pa mwen ki responsab !"

   En Martinique, tout le monde veut être chef, tout un chacun bouscule les autres pour pouvoir occuper le moindre strapontin plus ou moins juteux ou honorifique, mais quand un problème se pose, il n'y a plus personne. Témoin ce qui s'est passé, hier, mercredi 11 janvier en début d'après-midi sur l'axe routier le plus fréquenté de l'île : la fameuse "autoroute du Lamentin" et ses deux embranchements, l'un qui va vers le Nord par le carrefour Mangot-Vulcin, l'autre qui va vers le sud, en direction de l'aéroport : près de 4h d'embouteillages.

   Ki moun ki responsab ? Pèsonn !

Billet du Jour
VALLS LEUR A-T-IL PROMIS UN POSTE DE MINISTRE ?

   Aimé CESAIRE ne doit même plus se retourner dans sa tombe du cimetière La Joyaux tellement ses successeurs autoproclamés n'ont cessé, depuis sa mort, de trahir les idéaux qu'il a défendus tout au long de sa très longue existence. Vont-ils, à l'occasion de la prochaine élection présidentielle française, franchir le dernier tabou ? jeter bas la dernière digue ? Commettre l'ultime coup de Jarnac ? C'est la question que tout un chacun est en droit de se poser quand on voit l'empressement avec lequel Serge LETCHIMY, président du PPM, met en place le comité de soutien au candidat Manuel VALLS, celui qui réclamait, en 2009, "plus de Whites, plus de Blancos, plus de Blancs, quoi !" sur le marché de la ville d'Evry dont il était à l'époque le maire.

Ti kourilet
Le pseudo clivage gauche-droite dans l'île aux fleurs

   Quand on lit les analyses politiques de certains site-web martiniquais, on a envie de mourir de rire, ne sachant si ceux qui les rédigent croient réellement à ce qu'ils écrivent ou bien, si tout à fait cyniquement, ils s'emploient à couillonner le pauvre Ti Sonson déjà bien emmerdé par la hausse du prix de l'essence, par la grosse interrogation métaphysique concernant Miss Guyane qui serait martiniquaise, par l'abolition des vitres sur-teintées si indispensables à la protection de ses fragiles pupilles déjà si fatiguées par l'usage intensif de Facebook, Whatsapp et autres radio-bois-patate, par le prochain carnaval dont le thème est en effet préoccupant etc...etc...

Billet du Jour
Louis Boutrin, cible d'une camarilla de médiocres et d'aigris dissimulés derrière Whatsapp

   Lorsqu'un parti quitte le pouvoir, il laisse dans le même temps des dossiers en cours. A charge pour la nouvelle majorité de les reprendre et de les mener à bien ou pas. Cela s'appelle la continuité démocratique. Apparemment, des médiocres et des aigris du camp PPM/EPMN n'ont toujours pas compris cette règle pourtant élémentaire du fonctionnement des institutions politiques. Or, eux-mêmes, quand ils sont arrivés au pouvoir à l'ex-Conseil régional en janvier 2010, ils ont repris nombre de dossiers qu'avaient enclenché les Patriotes et sympathisants, à commencer par celui du TCSP.

Billet du Jour
Rendre la justice sous les cocotiers

   En Martinique, comme partout ailleurs sur le territoire français, juges et procureur de la République se succèdent et à chaque nouvelle nomination, nous avons droit à la même sempiternelle conférence de presse accompagnée des mêmes propos rassurants et plein de fermeté à l'endroit de la seule chose qui semble préoccuper ceux qui sont chargés de rendre la justice : les actes de violence. On nous a répété dernièrement que la Martinique est la 5è région de France la plus violente, nos cousins de la Guyane et de la Guadeloupe, détenant respectivement la première et la deuxième place. Loin de nous l'idée de nier l'importance de la délinquance, des meurtres ou du trafic de drogue ainsi que la nécessité de les réprimer de la manière la plus ferme tout en cherchant à intervenir en amont. Car souvent un assassin ou une mule est une personne qui a eu une enfance difficile, sinon désastreuse, devant lequel toutes les portes se sont fermées et qui n'a trouvé d'autre solution que de se mettre hors la loi. Il est clair que le chômage massif qui frappe les jeunes Martiniquais est l'une des causes de la délinquance.

Billet du Jour
Présidentielles 2017 : ils soutiennent Manuel Valls

   Le Comité de soutien de Manuel VALLS en Martinique s'est réuni et l'on a pu en découvrir les principaux ténors. Il s'agit de :

  • Serge LETCHIMY, à la fois président du PPM et dudit comité de soutien, député de Fort-de-France.
  • Bruno-NESTOR AZEROT, député du Nord et "ami-frère" de certains soi-disant indépendantistes.
  • Serge LARCHER, sénateur et ex-maire du Diamant.
  • Louis-Joseph MANSCOUR, député européen et ex-maire de Trinité.
Ti kourilet
Franmason ka chaché mété bankoulélé nan politik Matinik

    Djendjen-tala ka woulé depi avan éleksion pou la CTM la. I koumansé nan finisman lanné 2014 la ek i woulé pannan tout lanné 2015 la : sé konplosité G 20-an kivédi yonn-dé moun, yonn-dé éli politik, ki té sanblé kò-yo pou fouté Alfred MARIE-JEANNE an razié. Ba sé moun-tala, fok an jénérasion ki nef té koumansé mennen péyi-a, an jénérasion jenn politisien. Sof ki lè nou ka pwan tan jété an zié anlè swédizan "jénérasion nef"-tala, nou ka konstaté ki laplipa adan yo za ni 50 lanné anlèkabech-yo, délè plis ki sa. Dézienm bagay nou ka rimatjé, sé ki sé éli-tala pa janmen fè an tjou-patat ba Matinik, sof fè kok-a-bel-poz adan lé média pou fè Ti Sonson konpwann ki yo ka djoubaké red ba péyi-a. Ay kwè sa ! An bann initil ki la, an bann pwofitè, an bann fo otonomis ek fo nasionalis ki séré adan parti politik pou sa trapé an pos. Pa plis !

Ti kourilet
Ni yonn-dé ka pléré gwo-dlo pou 19 santim wosman

   Matinik sé koté asou latè ki ka konsomen plis boutey chanpay abo pié-rézen pa ka lévé lakay-nou (rézen-bod-lanmè pa ka ba diven asiparé). Chak boutey chanpay-la ka kouté omwens 15 oben 20 éwo, délè 30 menm, men sa pa ka opozé moun fè latjé, jik goumen délè, adan sipermaché pou sa trapé yonn. Ou sé di agoulou ka dansé pou nannan toubannman oben Kongo ka dansé pou lowja. Mi sé jou-tala pri lésans-lan pou wosé di 19 santim pou pliziè rézon diféran, yonn adan yo sé ki pri pétwol-la bay-monté asou marché toutwonlatè-a. Ayayay, mésié-zé-danm-dè-lakonpanyi, fok wè yonn-dé moun vréyé labou, jiré, wouklé, sé menm moun-lan ki pa pè mété déwò 20 oben 30 éwo pou sa genyen an boutey chanpay !!!