Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Nich pédagojik

Nich pédagojik
Par Anny Dominique CURTIUS
Nich pédagojik

Il est désormais admis que la traduction est l'un des meilleurs moyens
pour une langue minorée et confinée dans l'oralité d'accéder à ce que Jean
Bernabé (1975) appelle "la souveraineté scripturale". Pour le créole, le
moment est venu de s'en saisir et fort heureusement, les traductions se
multiplient à travers les différents pays créolophones. En témoigne la
traduction ci-contre, par l'écrivain martiniquais Jean-Marc ROSIER, de la
pièce de théâtre d'Albert CAMUS intitulée "CALIGULA".

Nich pédagojik
Nich pédagojik
Des processus complexes d’adaptations
Nich pédagojik

Over the past quarter of a century, a group of creative modern-day Pléiade writers, poets, and linguists in Martinique have been intensely purposeful in fanning the flames of the Créole language, keeping it alive and fighting on the forefront of the battle against the Frenchification of this centrally-located island of the Lesser Antilles. The three contemporary “immortels” of Martinique: Dr. Jean Bernabé, Dr. Raphaël Confiant and Dr. Patrick Chamoiseau, have written what amounts to a manifesto for the Créole language and culture, Eulogy to Creoleness, of which the following quote is a good summation of the actual state of their struggle and reality of living every day under the Créole banner.

Nich pédagojik

Le 28 octobre 2004, à l’occasion de la »Journée Internationale du créole », le C.C.E.E. (Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement) du Conseil Régional de la Martinique, avait invité divers créolistes à présenter leurs problématiques de recherche. Mandibèlè (Daniel Dobat) a fait le point sur la question de la graphie du créole.