Accueil

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Dans la deuxième partie de mon analyse, j'ai montré à quel point nos politiques martiniquais de tous bords, de toute obédience politique, se sont toujours désintéressés de la question linguistique, à l'inverse de la quasi-totalité des mouvements nationalistes à travers le monde (Québec, Catalogne, Pays basque, Corse, Kabylie etc.), certains s

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

    Dans le précédent article, j'évoquais la question du nouveau rapport qu'entretient le Martiniquais avec la langue créole, rapport dit "matriciel" selon le mot de Jean BERNABE et non plus "maternel" comme chez les locuteurs nés avant les années 50 du siècle dernier ni même "co-maternel" comme chez ceux qui sont nés dans la deuxième moitié du

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   En ce mois d'octobre au cours duquel, sauf en Martinique, la totalité des pays créolophones ainsi que leurs diasporas (Paris, Montréal, New-York, même Sidney etc.) multiplient les manifestations en hommage à la langue créole, dans l'attente du fameux 28 octobre, décrété "JOURNEE INTERNATIONALE DU CREOLE" en 1981 à l'instigation de la Dominiqu

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Trêve de circonlocutions ! Allons droit au but : il est inadmissible que des assimilationnistes et des autonomistes s'élèvent contre la présence de "Blancs" dans nos pays.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT

   On a pu entendre récemment sur RCI-Guadeloupe les propos d'un responsable du Pôle Guadeloupe de l'Université des Antilles annonçant que des tractations sont en cours pour qu'il y ait un seul et unique candidat dudit pôle à la prochaine élection à la présidence de cet établissement.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Dans nos pays de Martinique et  de Guadeloupe, il semble que l'indécence n'a pas de limites et que la voyoucratie, même sanctionnée, continue à sévir, à insulter, à diffamer et à débiter des mensonges gros comme le bras.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Réchauffement climatique, oppressions des minorités (Noirs aux USA, Royhingas en Birmanie, Tamouls au Sri-Lanka, Kurdes en Turquie, Mapuches au Chili, Arabes et Noirs en France etc.), trafics de drogues, corruption financière quasi-généralisée, famines récurrentes, pollutions de toutes sortes, chômage grandissant partout etc..., notre monde n

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Ma démission de la fonction de doyen de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l'Université des Antilles, le 05 juillet dernier, fonction que j'ai exercée durant près de 3 ans et que légalement, je pouvais continuer à exercer jusqu'en décembre 2017, a suscité bien évidemment l'habituel mail injurieux, mensonger et diffamatoire de Fred

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT

   En novembre 2008, je publiais l'article qui se trouve au bas de la présente introduction et m'étais fait massacrer par tout ce que la planète compte de noiristes, d'afro-centristes et autres kamites autoproclamés. Massacrer à la tronçonneuse !

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   A l'heure où les langues dites "anciennes", à savoir le grec ancien et le latin, continuent à perdre inexorablement du terrain dans le système éducatif français, au point qu'un jour pas si lointain, elles deviendront l'apanage d'une poignée de spécialistes comme c'est le cas de langues encore plus anciennes comme le sumérien et l'égyptien, il

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Lè man koumansé pibliyé liv an kréyol nan finisman sé lanné 1970 la, anlo moun té ka di man té foudok nan mitan tet. Yo té ka fè djendjen épi mwen kon yo té ka fè dayè épi dot matjè kréyolopal ki paret nan pres menm lépok-la.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Sé pres tou lé jou ki adan jounal, radio oben télévizion Matinik, yo ka apwann nou ki Man Entel oben Misié Entel trapé 100 lanné anlè tet-li. Matinik asou chimen pou vini péyi asou latè ki ni plis santènè apré Japon.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   De quoi dégoûter à tout jamais de la chose politique !

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Ces temps-ci, nos journalistes d'ici et d'ailleurs, du monde entier en fait, nous abreuvent d'articles ou de reportages sur le Venezuela dont ils décrivent ou nous montrent les émeutes de la faim, les pillages, les braquages et autres meurtres à répétition.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Kidonk sé Anglé-a voté pou yo pati-kité kominoté niopen an, menmsi majorité-a (52%) pa sitelman laj ki sa. Lè nou ka fè tan dékatiyé votman-tala, ki sa nou ka wè ?

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Ce serait à mourir de rire si ce n'était pas tragique et ne reflétait pas la dégénérescence mentale d'une pseudo-élite martiniquaise, associée au PPM et qui se croyait au pouvoir pour toujours.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Si ou wè fwitaj té an wayom, asiré-pa-pétet ou té ké rèn-li abo piébwa-a ki ka pòté'w la ni an ti manniè flègèdè, abo sé anni lè sézon livènay ka koumansé, ou ka désidé kò'w fléri. Men ou sé fwitaj ki ka lévé nan tè ki sek, nan bòdaj savann éti soley ka kraché-difé toulong.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Nan mwa jwen-tala, sa ké fè an dimi-lanné ki éleksion pou Kolektivité Téritorial Matinik bout, men lè nou ka gadé konpowtasion dé sèten politisien, ou sé di sé yè éleksion-an fet. Sa sé an bagay nou poko janmen wè adan lavi politik ti tet zépeng-lan nou ka viv asou'y la. Anni pwan éleksion réjional janvié 2010 !

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Dépi lè mitan mwa jwen pwan, pié rézen-bod-lanmè ka koumansé pòté, men fwitaj-yo ka rété vet etsétéra tan ek délè, i pa ka vini matrité. Sé konsidiré an primié balan pié-bwa tala ka pwan avan, lè zot wè juiyé rivé, i ka anni fè fwitaj violet li a tijé déwò.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Raphaël CONFIANT

   Avan yo fè tan simen lektrisité toupatou, atravè tout lakanpay Matnik, lari ek lawout té nan lafènwarsité ek sé épi lanp pétwol moun té ka kléré kay-yo léswè.