Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL
Fwans
La loi Molac pour les langues minoritaires est un progrès important

L’Assemblada Occitana est très heureuse que la nouvelle loi Molac, en faveur des langues minoritaires, soit adoptée par le Parlement français. Nous félicitons son impulseur, le courageux député breton Paul Molac. Nous félicitons aussi les associations et les élus qui se sont mobilisés pour faire passer cette loi malgré l’hostilité des jacobins.

Pòtoriko
Los derechos humanos en el mundo
Carmen Centeno Aneses ("Claridad")

Especial para En Rojo

Es indignante  que en el siglo XXI haya tantas violaciones de derechos humanos en el mundo. Con frecuencia se maltrata a niños, adolescentes, mujeres, a  comunidades como la LGBTTQI  y a las más pobres como las barriadas y caseríos de Puerto Rico, las villas miseria en Argentina o las favelas de Brasil y las regiones rurales de Africa, lo que constituye uno de los mayores desafíos de nuestra época.

Ayiti
La didactisation du créole au cœur de l’aménagement linguistique en Haïti
Robert Berrouët-Oriol

Parution en Haïti et au Canada, en mai 2021, du livre «La didactisation du créole au cœur de l’aménagement linguistique en Haïti» (382 pages, coédition du Cidihca, Montréal, et des Éditions Zémès, Port-au-Prince).

Matinik
Loi Molac sur la protection des langues régionales et minoritaires : les 4 députés martiniquais aux abonnés absents

  La France n'avait pas voté de texte de loi sur les langues régionales depuis 1951 (Loi Deixonne) c'est-à-dire depuis exactement...70 ans. Portée par le député du Morbihan, Paul Molac, cette deuxième loi a été votée à une large majorité par l'Assemblée nationale française.

Sen-Vensan
Volkan La-Soufriyè a déblozé

  Sé jòdi-a, vandrédi 09 avril-tala, ki volkan La-Soufriyè a désidé déblozé. Dépi yè, Primié Minis Sen-Vensan an, Ralph Gonsalves, té za vèti ki i té ké déplasé bon enpé moun ka viv nan li-nò péyi-a.

Le bloc-notes de Jean-Marie NOL
Crise économique et sociale de la covid 19 : agir avant qu’il ne soit trop tard  !
Jean-Marie Nol

 Depuis plus d’un an, la question du creusement des inégalités et donc de l'accélération de la pauvreté dans le monde est en première ligne de la pandémie de COVID-19. Ces problématiques  sont  en effet au cœur des débats en Europe, aux Etats-Unis et dans nombre d’économies émergentes.

Matinik
François : les agriculteurs du quartier Vapeur Ouest enfin désenclavés

   Si la Martinique dispose d'assez bonnes routes dans ses parties urbanisées, maintes campagnes doivent encore se contenter de mauvais chemins empierrés, remplis de trous, qui sont souvent ravinés en période d'hivernage.

Média
Covid-19 : Soyons plus vigilants et responsables que jamais !
Maurice Belrose

Le 31 mars, “la communauté médicale du CHU de Martinique” a adressé aux Martiniquis et Martiniquaises un message poignant, les invitant à se faire vacciner massivement. Ces soignants, dont le dévouement et l'esprit de responsabilité sont indéniables, n'hésitent pas à affirmer que le “CHU est aux limites de ses capacités” dans sa lutte contre le variant britannique.

Oksitani
Enseigner ou laisser mourir les langues régionales ?
La Dépêche du midi

Nos grands-parents et arrière-grands-parents sont allés avec beaucoup de cœur et de patriotisme sacrifier leurs vies dans les tranchées de la Première Guerre mondiale. Cette effroyable boucherie a pris plus d’un million de vies. Les vies de jeunes hommes qui, pour la plupart d’entre-eux, ne parlaient ni ne comprenaient le français.

Etiopi
Nil : les dessous de l’échec des négociations sur la construction du méga-barrage de la Renaissance

Les négociations entre l’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie autour de la construction du méga-barrage hydroélectrique de la Renaissance sur le fleuve Nil par Addis-Abeba ont échoué, après deux jours de discussions et une nuit à Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo.

Dominik
Un nouveau groupe de coopérants cubains de la santé arrive en Dominique
Analyse Communiste Internationale

La Havane, 6 avril, (RHC).- Le groupe de 24 coopérants cubains du de la santé, arrivé cette fin de semaine à Roseau, la capitale de la Dominique, suit en ce moment les protocoles requis par les autorités sanitaires.

Ti kourilet
Risible tamtam autour des réunions non-mixtes

  La classe politique française et l'intelligentsia parisienne s'émeuvent ces jours-ci non pas du covid mais des réunions dites...non-mixtes.

Matinik
Annou kontinié fè kouyon toujou !

  Afos simen kouyon, afos rakonté ki zafè kovid la sé an konplosité kolonialis, afos fè kannaval, gran-penteng, swaré, lafet kisasayésa, enben mi koté nou rivé jòdijou !

Le bloc-notes de Jean-Marie NOL
Quid de l'accélération de la numérisation de l’économie Antillaise en raison de la crise du Covid 19 ?
Jean-Marie Nol

  Avec l'essor considérable de la numérisation ou digitalisation de l’économie depuis la crise du coronavirus, l'on peut craindre un risque de déstabilisation des grands équilibres économiques, sociaux, sociétaux et démographiques de la société antillaise.

Fwans
Langues régionales : une hypocrisie française
Michel Feltin-Palas ("L'Express")

Longtemps, le pouvoir central a joué franc jeu : il voulait "anéantir les patois". Aujourd'hui, tous les gouvernements prétendent vouloir les sauver, mais s'opposent aux mesures qui vont dans ce sens. Dernière illustration avec la proposition de loi Molac, en débat à l'Assemblée ce 8 avril.

Matinik
Le Comité Citoyen du Sud interpelle les services de l'Etat sur l'augmentation du prix du gaz et du carburant

     Tout les Martiniquais l'ont constaté : les prix du bidon de gaz et de l'essence se sont envolés depuis 2020, rendant encore plus difficile la vie des ménages défavorisés.

Listwè
22 mai 1848 : abolition de l’esclavage en Martinique : le mythe Schoelcher remplacé par le mythe Bissette ?
Marie-Hélène LÉOTIN

Depuis de nombreuses années, dès les lendemains de la Seconde Guerre mondiale, des historiens, chercheurs, militants politiques (nous citerons les précurseurs Gabriel Henry et Armand Nicolas), ont révélé la date du 22 mai 1848 et le rôle fondamental des masses esclaves dans l’abolition en Martinique. Parallèlement, une thèse apparaît mettant l’accent sur les mulâtres et les hommes de couleur libres comme acteurs essentiels du processus aboutissant à l’abolition du 22 mai, reprenant les thèses développées par la classe des grands propriétaires terriens ( Dessalles, Huc, de Lalung...: « les esclaves sont impatients de jouir de la liberté, et les hommes de couleur les poussent »; « à peine la nouvelle de la révolution était-elle connue à la Martinique, que les nègres, poussés par les gens de couleur, commencèrent à s’agiter. L’émancipation était positivement promise, les esclaves n’avaient aucune raison pour s’insurger ; ils n’agissaient qu’à l’instigation des gens de couleur, qui, trop lâches pour se montrer à découvert, espéraient en poussant les nègres en avant, faire de la Martinique une seconde Haïti »).

Matinik
Serge Ménil, ancien secrétaire général de la FEN (Fédération de l'Education Nationale), soutient la candidature d'Alfred Marie-Jeanne

   A mesure que le mois de juin approche et donc les élections territoriales, les uns et les autres se positionnent par rapport aux candidatures déjà annoncées comme celle de l'actuel président de la CTM, Alfred Marie-Jeanne.

Ayiti
Georges Sylvain, écrivain engagé contre l’occupation américaine

Georges Sylvain naît en 1866 en République dominicaine où sa famille s’était réfugiée, après le bombardement du Cap-Haïtien par le Bull Dog et le Galathée. Après sa naissance, ses parents rentrent en Haïti et s’établissent à Port-de-Paix où il effectue sa scolarité.

Oksitani
La langue occitane de moins en moins enseignée dans les écoles, collèges et lycées
Par Pascale Danyel,

L'occitan est une langue menacée de disparaître avant la fin de ce siècle affirme un enseignant du collège Flora Tristan à Lherm. Le conseil d'administration de son établissement lui annonce qu'à la rentrée prochaine son option ne sera plus enseignée aux élèves de 4ème. Et ce n'est pas un cas isolé.