Accueil

UNE VERITE A TRANSMETTRE AUX LECTEURS

{Ecoeuré par les commentaires parus sur un site-web martiniquais à propos d'Aimé Césaire et de Raphaël Confiant, notre collaborateur français, Thierry Caille, a réagi de la manière suivante...}

Je suis français et non martiniquais. Vous vous attendez déjà à une prise de position au simple exposé de ma nationalité et de la vôtre. Rassurez vous, je ne viens pas vers vous, pour prendre une position quelconque sur le prochain référendum. D'ailleurs je viens sans passion, sans colère avec seulement un peu de tristesse à vous voir vous entre-dévorer comme des loups, vous martiniquais, oui comme des loups, sur tous les médias. La France vous propose le 10 janvier, à vous seuls et pas à nous, un choix clair. C'est donc à vous de le faire en vôtre âme et conscience et je n'ai rien à dicter à votre conscience sur ce choix.

Je suis tombé par hasard sur une série de commentaires parus le 16 avril dernier, probablement à la veille de l'anniversaire de la disparition d'Aimé Césaire. Et ils étaient nombreux et il y avait de tout. Vous avez du temps à perdre. Mais l'ensemble laissait un goût amer, celui d'une ignorance assez stupéfiante des personnes que vous citiez, ce besoin d'exprimer un vague sentiment de haine, ce besoin de parler pour ne rien dire et de vous mettre en valeur alors que vous ne révélez que cette ignorance qui dénote une faible curiosité et surtout une absence de réflexion, d'analyse, de lectures, de recherche très grandes.

Vous avez parlé de Césaire qui mettait en avant ses racines africaines, par exemple. Vous avez parlé de Confiant, en mal je crois, peu importe. Seulement avez vous lu TOUT Césaire, sa poésie, son théâtre, ses essais, ses discours politiques ? Avez vous fait de même pour Confiant, avez vous lu TOUT, ses romans, ses travaux, sa poésie, ses textes politiques. Par ailleurs connaissez-vous réellement les hommes, celui qui fut et celui qui est ? Leurs chemins respectifs, leurs combats respectifs, leurs erreurs respectives, leurs souffrances ou leurs désespoirs respectifs ? Connaissez-vous cela intimement ? Vous non, moi oui. Je le dis sans prétention car il m'a fallu 10 ans pour y parvenir, 10 ans de silence avant de parler. Et je les ai personnellement connus, rencontrés tous les deux. Vous vous parlez avant ces 10 ans de recherche et de réflexion, de doutes et d'interrogations. Pour finir par les opposer.

Je dois hélas vous dire qu'il y a une plus grande proximité entre Césaire et Confiant au niveau de leurs pensées respectives et de leurs combats que vous l'imaginez et que vous l'exprimez. Quoi que vous en pensiez, tous deux, chacun à sa manière, chacun à son époque ont été ou sont simplement de grands serviteurs de la Martinique et des martiniquais.

Pourquoi ce besoin incessant de diviser alors qu'il faudrait unir ? Ce n'est pas une question de nationalisme nauséabond. Pourquoi ce besoin incessant de vous déchirer pour tout ? Là, je pense à cette devise dont j'ai oublié l'auteur : «diviser pour mieux régner». Cela venait sans doute d'un stratège ou d'un monarque.

Savez-vous que c'est la stratégie qu'emploie la France en Afrique subsaharienne, dans ces anciennes colonies donc, pour maintenir son influence en dépit des indépendances de ces pays depuis plus de 50 ans. Et la France doit se réjouir car vous êtes exemplaires à la Martinique pour vous diviser, meilleurs que les africains. Notre pays a de beaux jours devant lui, pour maintenir, coûteusement d'ailleurs, les Antilles françaises, dans le giron de la France, à une place honorable ? Je n'en suis pas sûr.

Un homme a lutté toute sa vie pour la dignité de la Martinique. Vous étiez tous à ses obsèques. Je constate qu'un an après sa mort vous le tuez une seconde fois par vos commentaires et, je ne devrais pas le dire, mais je pense que vous allez le tuer probablement une troisième fois le 10 janvier prochain.
Thierry Caille

(français de nationalité et de coeur, de souche gasconne, ivoirien de nationalité aussi et de coeur, martiniquais de coeur aussi et seulement)

Commentaires

mrmoove | 15/01/2010 - 20:14 :
Monsieur, je vous cite : "Je suis français et non Martiniquais" Donc pour vous, les Martiniquais ne sont pas français ?? Je n'ai pas la prétention, comme vous, d'avoir lu tout Césaire mais il me semble que Mr Césaire à lutté pour la départementalisation. Bref, votre vérité n'engage que vous, allez bon vent ! et faites attention à ne pas vous retrouver sur la Caille !
shaka_zulu1 | 15/01/2010 - 20:22 :
Mister Moove, Aimée Césaire a par la suite regretté d'avoir fait rentrer nos pays dans la départementalisation!

Pages