Accueil

UN ROI EN QUÊTE D'AUTEURITÉ

Alphonse X et l'histoire d'Espagne (Castille, XIIe siècle)

Personnage extraordinaire que le roi Alphonse X de Castille qui, au XIIIe siècle, eut l’ambition de rassembler et d’ordonner l’entier du savoir de son temps à travers une Histoire d’Espagne rédigée, sous sa houlette, par une armée de scripteurs (copistes, compilateurs, commentateurs etc.). Outre qu’il s’agit pour ce souverain, à la fois législateur et philosophe, d’asseoir son pouvoir sur ses sujets, son entreprise met en lumière le passage progressif de l’auctorictas, expression de la vérité divine s’appuyant sur la littéralité  des textes à l’auteurité, manifestation tout à la fois d’une subjectivité et d’une créativité qui ouvrent sur des interprétations ouvertes de des derniers. C. Mencé-Caster, s’appuyant, entre autres, sur les travaux de Michel Foucault, Gérard Genette, Georges Martin, Chaim Perelman ou encore Uberto Eco, remet en cause la vision traditionnelle du compilateur, trop longtemps perçu comme un simple collecteur de sources auxquelles il lui est interdit de toucher, en montrant comment il est amené à recomposer, reformuler et donc réécrire le matériau textuel. Les différents positionnements de l’Auteur et du Lecteur, selon qu’ils soient «empiriques» ou «modèles», serviront de lignes de force à une analyse qui, sur bien des points, procède à de fructueux renversements épistémologiques. 

Le Moyen-âge souffre d’une perception négative non seulement dans le grand public mais aussi dans certaines fractions du monde académique, considéré qu’il est comme un âge de religiosité bigote et d’obscurantisme. Or, de nombreuses problématiques de cette époque font écho à celles des mondes créole et caribéen: passage de l’oral à l’écrit d’une langue vernaculaire, établissement des textes anciens et question de l’anonymat auctorial, singularité de l’acte traductif en contexte diglossique ou multiglossique et bien d’autres.

Cette étude, à la fois profondément érudite et hardie conceptuellement, parle donc directement aux Caribéens d’aujourd’hui et plus largement, à tous ceux qui, en ces temps de mondialisation, sont amenés à vivre dans un univers où les certitudes ou les évidences (le territoire, la langue maternelle etc.) sont de plus en plus ébranlées.

 

Corinne Mencé-Caster, agrégée d’espagnol et docteur en sciences du langage, est professeur à l’Université des Antilles et de la Guyane. Spécialiste du Moyen-âge espagnol, ses travaux s’inscrivent également dans le cadre de la traductologie et des études multiculturelles en contexte caribéen et sud-américain. Elle a publié Aide-mémoire de grammaire espagnole expliquée (2005) aux éditions Ellipses et «La Celestina» de Fernando de Rojas. Langage et représentation du monde » (2008) éditions du Temps.

* * *

Un roi en quête d'auteurité, Corinne Mencè-Caster • Caraïbéditions • 2011 • ISBN 9782917623275

Image: 

Pages