Accueil

UN PEU MOINS D’ARROGANCE ET UN PEU PLUS DE SÉRIEUX, MONSIEUR LE MAIRE SORTANT !

Francis CAROLE
UN PEU MOINS D’ARROGANCE ET UN PEU PLUS DE SÉRIEUX, MONSIEUR LE MAIRE SORTANT !

Dans un post qu’il fait paraître ce jour, le maire sortant de Fort-de-France proclame une certaine « détermination » à s’opposer aux demandes de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) d’augmenter les impôts et de « licencier 750 agents ».

Cette dernière affirmation relève de la manipulation pure et simple puisque la CRC, dans son rapport de novembre 2019, demande, non pas de « licencier 750 agents », mais de ne pas remplacer les départs à la retraite.

Du reste, toutes ces gesticulations ne sont que rodomontades insipides et jeux de postures inappropriés dans ce contexte de catastrophe qu’il a lui-même créé.

En effet :

1-à deux reprises, en l’espace de 12 mois, le maire sortant a dû se soumettre aux injonctions de la Chambre régionale des Comptes de corriger son budget;

2-objectivement la ville est sous tutelle et, face aux magistrats de la Chambre Régionale des Comptes, Didier LAGUERRE a perdu toute autorité et tout crédit; le ton du rapport de la CRC sur la gestion opaque et «insincère » des comptes de la ville en dit long sur le peu de considération où il est tenu;

3-c'est la gestion calamiteuse et irresponsable du maire sortant et du néo-PPM qui a conduit à la déliquescence financière de notre ville et qui risque de mettre en difficulté « des mères et des pères de famille »et de « faire la poche » des contribuables;

4-la légèreté et l’inconscience dont fait preuve le maire sortant ont conduit à une nouvelle augmentation du déficit de la ville en moins d’une année.

Il est pour le moins surprenant que ce soit en toute fin de mandat que de prétendus « plans » de redressement soient évoqués, comme si le maire sortant, aujourd’hui, découvrait l’étendue des difficultés de Fort-de-France.

Il aurait fallu, pour être crédible, faire preuve, depuis 2014, de plus de transparence, de plus de rigueur et d’un peu plus de sérieux.

POUR CE QUI NOUS CONCERNE, NOUS RÉAFFIRMONS NOTRE VOLONTÉ D’INSTITUER UNE GESTION SAINE ET TRANSPARENTE DES FINANCES PUBLIQUES, SANS AUGMENTER DES IMPÔTS DÉJÀ TROP LOURDS ET SANS PROCÉDER À DES LICENCIEMENTS
DE SALARIÉS.

Nous l’avons toujours dit et nous maintenons notre engagement.

Francis CAROLE

FORT-DE-FRANCE
Le 8 mars 2020

Pages