Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Projet de loi sur la moralisation de la vie politique : les 4 députés martiniquais aux abonnés absents !

Projet de loi sur la moralisation de la vie politique : les 4 députés martiniquais aux abonnés absents !

   "Brillamment élus ou réélus", si l'on en croit nos chers (es) journalistes locaux jamais à cours de qualificatifs laudateurs, il y a un mois, les 4 députés de la Martinique ont brillé par leur absence à l'Assemblée nationale lors du vote sur le projet de loi visant à moraliser la vie politique. Parmi lesdites mesures, il y en a au moins deux qui sont d'une actualité brûlante dans l'île aux fleurs : l'interdiction pour un élu d'embaucher un membre de sa famille ; la suppression de la réserve parlementaire.

   En effet, on ne compte plus les embauches familiales dans ce petit territoire qui tantôt se veut un pays tantôt une région ultrapériphérique de la puissante Europe. Il est vrai qu'il y règne un chômage de masse et qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même, mais enfin, en Martinique, on approche tout de même du type et du taux d'embauche de la Sicile. Pies yich éli pa ka rété atè ! comme le remarque Ti SONSON exaspéré lequel a boycotté les dernières élections législatives comme 77% des électeurs martiniquais.

   Sinon la fameuse réserve parlementaire, elle, n'est qu'un instrument de corruption légale qu'il était grand temps de supprimer. La Gauche socialiste ne l'a pas fait et c'est le Centre-Droit macronien qui le fera ! Bravo, les gars, Jean JAURES doit se retourner dans tombe. En Martinique, cette réserve parlementaire a toujours servi à acheter les consciences : museler les maires hostiles au député du coin ou appartenant à un autre parti que lui ; subventionner des associations sportives de jeunes pour les gagner à soi ; jouer aux grands seigneurs avec telle structure en difficulté alors même que cette réserve provient de NOS impôts. De l'argent du contribuable !

   Pas étonnant que nos 4 députés, élus (es) par 23% du corps électoral martiniquais, se soient fait porter pâle le jour où le projet de loi de moralisation de la vie politique est venue en débat. Ils ont démontré, ce faisant, un grand sens de l'éthique, n'est-ce pas ?...

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages