Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

PHOTOS DU LYCEE SCHOELCHER EN RUINES...

Voici une série de photos très éclairantes de l'état désastreux (et donc dangereux pour les élèves et enseignants) dans lequel se trouve notre bon vieux lycée Schoelcher, objet depuis des mois de tants de polémiques entre la municipalité de Fort-de-France dirigée par le PPM (Parti Progressiste Martiniquais, autonomiste) et le Conseil Régional de la Martinique, dirigé par le MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais).

Ces photos sont sans appel : les bâtiments, construits à l'époque avec du sable de mer sont un danger public et doivent être détruits sans délais.

Toutefois, le nouveau projet présenté par le Conseil Régional est une horreur architecturale : on aurait juré une barre échappée de La Courneuve ou de Sarcelles. Rien qui ait le moindre rapport avec notre architecture, avec notre sensibilité martiniquaise. Si la municipalité de Fort-de-France est mal placée pour critiquer ce projet au vu de l'horreur (bâtiment HLM) qu'elle a elle-même fait construire au pied même du lycée Schoelcher, chose qui empêche de le voir depuis la mer, ce n'est pas une excuse suffisante pour que le Conseil Régional nous impose cette barre sans âme.

{{LA SEULE SOLUTION NOUS SEMBLE ETRE LA RECONSTRUCTION A L'IDENTIQUE DU LYCEE SCHOELCHER.}}


.


.


.

Commentaires

zephyrin | 23/09/2009 - 18:06 :
La question n’est pas de savoir si c’est une horreur ou pas. Il est de savoir si un concours a été lancé pour sa réalisation. Si dans le comité était représenté les personnalités qualifiées. Si le projet de construction a été entérinée par l’Assemblée Générale du Conseil Régional. Il me semble OUI. La mairie de Fort de France n’a pas son mot à dire sur quoi que ce soit, les lycées ne sont pas de sa compétence que je sache ! Par ailleurs en quoi l’avis de Letchimy serait plus légitime que ceux de la totalité des Conseillers régionaux ?

Pages