Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

MISE AU POINT À PROPOS DE LA LOGORRHÉE « CRÉOLISTE » DU DÉNOMMÉ DJA PAUL ALIAS PAUL HOLLY SUR LES FORUMS HAÏTIENS DE DISCUSSION

Par Robert Berrouët-Oriol
MISE AU POINT À PROPOS DE LA LOGORRHÉE « CRÉOLISTE » DU DÉNOMMÉ DJA PAUL ALIAS PAUL HOLLY SUR LES FORUMS HAÏTIENS DE DISCUSSION

Montréal, le 2 août 2020 - Depuis plusieurs années, le dénommé Dja Paul, alias Paul Holly, pollue et intoxique les forums haïtiens de discussion au moyen d’une interminable logorrhée : à propos du créole haïtien, il n’en finit pas de reproduire les mêmes poncifs, clichés, élucubrations, aberrations et contre-vérités les uns plus fantaisistes que les autres et qui, sur le fond, n’ont aucun rapport avec la connaissance et la pratique de la linguistique. La présente mise au point entend apporter un utile éclairage sur l’interminable logorrhée de Dja Paul alias Paul Holly et confirmer qu’il est improductif et tout à fait inutile d’engager avec lui un quelconque débat public.

1)    Dans un premier temps, il faut prendre toute la mesure que Dja Paul alias Paul Holly n’est pas linguiste. Il n’a effectué aucune étude universitaire en linguistique mais il se proclame « linguiste autodidacte ».

2)    Ces trente dernières années, en Haïti et en outre-mer, aucun journal, aucune revue de linguistique, de pédagogie, de didactique ou d’éducation n’a publié un quelconque article scientifique ou de vulgarisation linguistique de Dja Paul alias Paul Holly provenant d’une quelconque recherche qu’il aurait menée en linguistique et en créolistique.

3)    De même, aucune maison d’édition, ces trente dernières années, en Haïti et en outre-mer, n’a publié un seul livre de linguistique et/ou de créolistique rédigé par Dja Paul alias Paul Holly et qui proviendrait d’une quelconque recherche qu’il aurait menée dans ces domaines.

4)    Aucun linguiste haïtien ou étranger, aucun enseignant travaillant en Haïti et en outre-mer sur le créole, n’a cité une seule fois les travaux de recherche de Dja Paul alias Paul Holly au titre d’une référence crédible en linguistique et en créolistique. En clair, cela signifie qu’il n’est ni connu ni reconnu dans les domaines de la linguistique et de la créolistique.

5)    Ces trente dernières années, en Haïti et en outre-mer, aucune association professionnelle de linguistes, aucune revue disciplinaire n’a invité Dja Paul alias Paul Holly à prononcer une conférence sur le créole en raison du rayonnement attesté de ses recherches.

6)    Sachant qu’il n’est ni connu ni reconnu dans les champs de la linguistique et de la créolistique en raison de l’inexistence de ses travaux de recherche et de ses publications, Dja Paul alias Paul Holly a bâti une hystérique « stratégie de l’assiégé » qui consiste sur les forums haïtiens de discussion à quasi quotidiennement invectiver, médire et insulter tous les linguistes qui ne partagent pas ses élucubrations pseudo-linguistiques et qui se gardent de débattre publiquement avec lui.

7)    C’est dans ce contexte de grande solitude intellectuelle et d’improductivité totale dans le champ linguistique que Dja Paul alias Paul Holly s’en prend de manière haineuse, violente et mensongère depuis plusieurs années au linguiste Hugues Saint-Fort qualifié d’« usurpateur sorbonnard ». Incompétent en linguistique et en créolistique, incapable de formuler une quelconque analyse linguistique, Dja Paul alias Paul Holly mène une guerre de tranchées au motif mensonger que Hugues Saint-Fort ne serait pas Docteur en linguistique de l’Université Paris-Descartes.

8)    Pareil mantra mensonger ne résiste pas à la vérité historique : c’est bien le Docteur en linguistique Hugues Saint-Fort, muni de ses diplômes, qui a été engagé par les autorités compétentes de l’Île Maurice pour enseigner la linguistique et la littérature. C’est bien le Docteur en linguistique Hugues Saint-Fort, muni de ses diplômes, qui a été engagé comme professeur régulier par la City University of New York où il a enseigné la linguistique durant de nombreuses années. C’est bien le Docteur en linguistique Hugues Saint-Fort, connu et reconnu pour la qualité de ses articles scientifiques sur le créole, qui est l’auteur de plusieurs livres sur le créole et qui font aujourd’hui référence.

9)    La violente hargne de Dja Paul alias Paul Holly contre Hugues Saint-Fort s’applique également à d’autres linguistes haïtiens, au réputé linguiste créoliste Albert Valdman, à la webmestre de Potomitan, au journal Le National publié en Haïti, etc. Incompétent en linguistique et en créolistique, incapable de formuler une quelconque analyse linguistique, Dja Paul alias Paul Holly s’en prend aussi régulièrement au linguiste Robert Berrouët-Oriol qu’il qualifie de « décérébré », et qui serait comme il l’a écrit récemment « plus dangereux pour Haïti que le Covid 19 »…

10) L’interminable logorrhée de Dja Paul alias Paul Holly, en plus de masquer son incompétence en linguistique et en créolistique, vise à donner naissance et surtout crédibilité à un fictif débat qui en réalité n’existe que dans ses rêves : le « débat » entre tous les linguistes créolistes et lui, entre la créolistique et une obscure secte qu’il a baptisée « Ayisyana lingua » qui promeut « l’Ayisyin » à la place du créole et dont il est le seul membre. Aucun linguiste, aucune revue de linguistique, aucun enseignant-chercheur, en Haïti comme en outre-mer, n’a cautionné les élucubrations de Dja Paul alias Paul Holly à propos de son « Ayisyana lingua » et de son mystérieux « Ayisyin » qu’il s’efforce de promouvoir en dehors de la linguistique. 

11) L’interminable logorrhée de Dja Paul alias Paul Holly, en plus de masquer son incompétence en linguistique et en créolistique, sert aussi à masquer les véritables enjeux de la problématique linguistique haïtienne. En déportant et en dénaturant ces enjeux par un recours obsessionnel à ses élucubrations pré-scientifiques, Dja Paul alias Paul Holly évacue des enjeux aussi prégnants que l’aménagement simultané du créole et du français à l’échelle nationale, l’aménagement du créole dans le système éducatif national, la nécessaire didactisation du créole, la production d’outils pédagogiques et lexicographiques de qualité en créole, les droits linguistiques de tous les locuteurs haïtiens, etc.

C’est certainement sur les véritables enjeux de la problématique linguistique haïtienne que le débat public, aujourd’hui, doit porter. Un débat rigoureux, documenté, ouvert, enrichissant et respectueux des personnes.

Robert Berrouët-Oriol

 

Post-scriptum: 
Par Robert Berrouët-Oriol - Linguiste-terminologue

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages