Accueil

Metro Express: L'île Maurice a accueilli son premier train baptisé "Mauricio"

Metro Express: L'île Maurice a accueilli son premier train baptisé "Mauricio"

Maurice a accueilli son premier train ce jeudi 4 juillet. Le premier Urbos 100 de 3e génération, en provenance d'Espagne, a débarqué au port et a été transporté à l’Operation Control Centre à Richelieu où a eu lieu une cérémonie officielle en présence du Premier ministre Pravind Jugnauth.

Le train est constitué de sept wagons et accueillera 307 passagers. Au total, quatre trains sont attendus d'ici la fin de l'année. Le conglomérat indien Larson & Toubro a signé un contrat de plus de 4 milliards de roupies avec le constructeur espagnol Construcciones y Auxiliar de Ferrocarilles (CAF) pour la construction et la livraison des Light Rail Vehicules (LRV) Urbos 100.

Le Premier ministre a annoncé ce jeudi matin que le ticket sera gratuit «pendant une certaine période». Peut-être jusqu’aux prochaines élections !

L'Inde met la main à la poche

Il n’a pas donné davantage de précisions mais a simplement indiqué que l’objectif est de permettre à toute la population d’en profiter. L'arrivée de Mauricio est « une étape importante pour Maurice et un jour historique ». Le lancement du Metro Express sous forme de «soft launch» ("qu'une partie des lignes pour l'instant", ndlr) est prévu pour le mois de septembre mais la mise en service est estimé d’ici début octobre. Les premiers passagers embarqueront sur le trajet Rose-Hill/Port-Louis. 

Quant à Nando Bodha, le ministre des Infrastructures, il estime que c’est « un cadeau du gouvernement Lepep à Maurice». Oubliant que le contribuable finance aussi ! 

Le projet du Metro Express aura coûté 19 milliards de roupies (468 millions d'euros) avec un don de l’Inde de Rs 10 milliards. 

 



Pages