Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

MAURICE : RÉPONSE À GILBERT AHNEE, 'NOTRE DROIT À LA DIFFÉRENCE"...

MAURICE : RÉPONSE À GILBERT AHNEE, 'NOTRE DROIT À LA DIFFÉRENCE"...

Beaucoup me trouveront brave de repondre au super éditorialiste du Mauricien car il est perçu comme un des plus grands journalistes de Maurice, un fin intellectuel, et qui maîtrise la langue française mieux même que les journalistes français. Il est d'une intelligence supérieure, has an active and creative brain, lit sans arrêt, fait référence à tous les journaux, magazines, revues, journaux télévisés, interviews, etc… il a une réponse à tout et va jusqu'au bout de sa logique, enn coco comme on dit à Maurice. Mais il va sans dire également que bien trop souvent ses éditoriaux passent sur la tête du Mauricien moyen, ou Mauricien tout court, et je parie que, si on fait un sondage, on verra bien combien de lecteurs du Mauricien lisent son éditorial ? Il y en a bon nombre qui m'ont dit ' je commence à lire puis après quelques lignes j'abandonne… '. Ce qui fait probablement dire à M. Ahnee que, ' même avec leurs diplômes, les CyberMilitants et fans de Jocelyn Grégoire ne savent pas lire. ' Allez donc comprendre qui sont ceux qui achètent chaque jour Le Mauricien qui arrivent à interpréter les écrits de Mr Ahnee !!!!

Journaliste et éditorialiste, M. Ahnee se pose souvent en donneur de leçons ou encore pense qu'il est le seul détenteur du savoir (Knowledge) ; de là, il dégage son pouvoir, ou encore qu'il est le Mauricien par excellence avec son concept Républico-Nationaliste. Il doit être de ces rêveurs militants des années 70 qui prônaient Enn sel lepep enn sel nation et qui ont très vite déchanté pour se rabattre sur le communalisme scientifique ou ' la réalité mauricienne ' dont Pravin Jugnauth aujourd'hui fait son cheval de bataille électoral, le criant sur tout les toits, mais surtout à l'oreille de Paul Béranger. Paradoxalement, à l'heure où M. Gilbert Ahnee tirait à boulets rouges contre le Père Grégoire, parce que ce dernier ose se poser en défenseur des Ti-Creoles, le salut vient de son collaborateur Harish Boodhoo qui parle de son expérience sur le terrain et de la réalité politico-électorale. Il parle des alliances contre-nature sur le dos de la population ou encore plus au détriments des créoles, les éternels ' sacrificial lambs ', ce qui n'est un secret pour personne. Au fait, il ne nous apprend rien. Ce n'est pas parce qu'on est silencieux qu'on est con. Sauf qu'il y a certains créoles, comme Grégoire et la FMC, qui ont du cran, alors que d'autres se cantonnent dans leurs Comfort Zone ou encore en tirent un avantage politique ou encore lisent passivement les journaux.

Quelle mouche aurait piqué M. Ahnee pour déferler une série d'éditoriaux qui ne visent que la personnalité, la crédibilité, les idées et la démarche du Père Grégoire ? Au fil de la lecture (pas toujours facile !), il devient clair que le grand péché mortel, selon M. Ahnee, qu'a commis le Père Grégoire est d'avoir revendiqué la reconnaissance constitutionnelle de l'appellation créole. Cela semble déranger tellement M. Ahnee, bien plus que personne d'autre : les rêveurs idéologues gauchistes tel que Rezistans & Alternativ en ont parlé puis se sont tus.

Au dernier Festival Créole, dans son discours d'ouverture, Navin Ramgoolam disait : ' Mo dakor avek Grégoire ki sa mo Population Générale-la pa ve dire nanien, enn four tou… ' En attendant, sous la pression des lobbyistes de sa communauté, Navin Ramgoolam change de discours et il est devenu 'Un Mauricien' alors que dans les actes il reste toujours ce qu'il est. La nomination de SAJ et le remaniement du Cabinet en disent long…. ne prenez pas les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages ! La tactique ou le calcul de Navin Ramgoolam est simplement pour éviter que le mot Créole apparaisse dans la Constitution. On a vu le même complot pour la présentation du dossier du Morne au patrimoine mondial, les Gowressoo, Anquetil, Bablee et Valayden avaient délibérément 'oublié' d'inclure le mot Créole dans le texte et il a fallu que ce soit l'Australie qui leur rappelle que l'histoire du Morne est aussi liée à l'histoire des Créoles. Quelle ironie !!!! Grégoire et ses acolytes et ses fans ont tout a fait le droit de revendiquer la reconnaissance et la présence des Créoles sur le territoire Mauricien y compris Rodrigues et Agalega. Si la Constitution ne fait pas mention des créoles qui ont un identité propre, une culture unique, il ne devrait pas non plus faire mention des hindous et musulmans, etc… Comme l'écrivait Jean-Marie Richard, l'histoire de l'île Maurice ne commence pas en 1835 avec l'arrivée des ' indentured labourers from India. ' Ce serait criminel d'essayer d'effacer une page si importante de l'histoire que fut la colonisation, l'esclavage, le marronnage et le développement de la Créolité version mauricienne. Encore une fois, il faut se demander pourquoi Navin Rangoolam a dansé le séga au Morne, même si ce fut un sacrilège aux yeux de certains alors que Grégoire regardait.

Il est vrai que Jocelyn Grégoire a commis certaines fautes en passant, mais lui n'étant pas politicien does not have to be politically correct, ce qui relèverait plus d'une hypocrisie. Je suis le premier à condamner sa proximité avec Navin Ramgoolam et son aversion pour Paul Béranger, à qui il reproche de n'avoir rien fait pour les créoles ou plus particulièrement les Ti-créoles alors qu'il était ministre des Finances et Premier ministre. Jocelyn Grégoire a vite vu la vraie face de Navin Ramgoolam et ce qui lui fait dire ' Na pa fer mwan araze sinon enn lot 60-0 '. Was Grégoire truly araze because Étienne Sinatambou was dismissed ? Was it not a bigger strategic mistake from Grégoire to have unveiled his plans ? Ce que Grégoire doit savoir c'est que, sans lui, il y a déjà eu 2 fois 60-0, une autre fois 57-3, etc…. ce qui m'amène à dire que Ramgoolam père ou fils, cela ne fait pas de différence quand le peuple en a marre. Sauf que, dans le gouvernement de Ramgoolam père, après l'indépendance, il y avait 2 fois plus de créoles ministres.

Pour revenir à M. Ahnee, il admet qu'il représente un journal national et, de ce fait ne peut prendre partie pour un groupe ou un autre… strange enough car il ne peut, pour considération commerciale, aller à l'encontre de l'intérêt de son journal, ce qui veut dire que tout ce qu'écrit M. Ahnee ne relève d'un intérêt commercial et non une question philosophique ou encore d'indépendance de pensée. Il en ressort également que l'approche de M. Ahnee est plutôt tactique. Que M. Ahnee fasse son métier de journaliste ne m'en déplaise, mais de la à faire le procès de ceux qui défendent l'intérêt des ti-créoles les plus démunis de la société mauricienne avec une telle hargne, étonne plus d'un. Remettre en question la sincérité du Père Grégoire, qui a maintes fois répété qu'il n'est pas un politicien est absurde. Si on suit une telle logique, il n'y aurait pas de place à Maurice pour ceux qui sont épris de justice sociale. Ou encore que les Mandela, Rev Martin Luther King, les civil libertarians et les société civiles, etc… ne seront que des intrus. Ou encore que L'UNESCO est une organisation qui encourage les dérives sectaires parce qu'elle reconnaît la langue et la culture créole comme tout autre culture et langue, elle reconnaît le lien entre Le Morne et ' creole people of Mauritius '. Soulignons, en passant, le fait que Maurice, a ratifié le 29 mars 2006 la Déclaration Universelle de l'UNESCO sur la Diversité Culturelle du 2 Novembre 2001. ' La défense de la diversité culturelle est un impératif éthique, inséparable du respect de la dignité de la personne humaine. '

{{Georgy Lamvohee}}

(Le CyberMilitant)

Notre Réponse

Dans l'absolu, M. Lamvohee est absolument libre de penser ce qu'il veut. Dans les colonnes du Mauricien, il est de surcroît libre d'exprimer cette pensée sans la moindre censure. Et cela relève d'un choix de longue date d'un rédacteur en chef qui, selon M. Lamvohee, ' pense qu'il est le seul détenteur du savoir '.

G.A.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages