Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

MAIS PUISQU'ON VOUS DIT QUE LES ETATS-GÉNÉRAUX C'EST BIEN !

Le porte-parole du mouvement indépendantiste Nasyon Réyonné, Aniel Boyer, a vécu une drôle de matinée au Tampon. Au moment où la délégation ministérielle pénétrait dans la salle polyvalente Paul Badré, dans la ZAC de la Châtoire au Tampon en vue de la restitution des travaux des Etats généraux à l'échelle locale, il a tenu à dresser le "bilan désastreux" des 63 années de départementalisation. Un bilan qui n'a pas plu aux forces de l'ordre qui ont, selon le plaignant, menacé certains troubles fêtes.

Aniel Boyer : "J'ai dû prendre mes jambes à mon cou devant les menaces des gendarmes".

Aniel Boyer, le porte-parole de Nasyon Réyoné se souviendra longtemps du déplacement du Premier ministre, François Fillon, dans le Sud de l'île et plus précisément au Tampon. Ce matin, alors qu'il tentait de faire passer le message de son association concernant le bilan de 63 années de départementalisation, Aniel Boyer a dû fuir devant la menace et la rigueur des gendarmes présents. Des gendarmes visiblement peu disposés à laisser ce genre de manifestation ternir la tournée du Premier ministre. Voici le témoignage d'Aniel Boyer, en exclusivité sur Zinfos :

"Ce qui s'est passé ce matin est totalement inadmissible. J'ai dû prendre mes jambes à mon cou devant les menaces des gendarmes. Dans les faits, je voulais juste donner une lecture différente du bilan après 63 années de départementalisation.

Il y avait une salle A pour les gens biens et une salle B en plein air pour les 'indigènes'. Nasyon Réyoné voulait interpeller le Premier ministre sur les conditions réelles dans lesquelles vivent les Réunionnais. Vous savez, je représente près de 400.000 personnes pauvres localement et il n'est pas normal qu'en 2009, on ne puisse pas brandir une banderole ou une pancarte.

Quand je vois tous ces élus départementalistes qui ont fait nettoyer leurs communes de fond en comble pour faire plaisir aux ministres présents, c'est d'un autre âge lorsque l'on sait que de tels efforts ne pourront jamais intervenir sans ce type de déplacements. Au moment où les motards de la gendarmerie ont foncé sur moi, je me suis enfui vers une maison puis j'ai atterri dans un champ où je me suis caché pendant une vingtaine de minutes. Qu'est-ce que c'est que ces comportements ?...."

Vendredi 10 Juillet 2009 - 16:00
Ludovic Robert

____

Visite de François Fillon : La restitution locale des travaux des Etats Généraux a débuté Vendredi 10 Juillet 2009 - 10:15

Il était 10h20 lorsque le chef du gouvernement, François Fillon, et ses ministres sont arrivés au gymnase Paul Badré à la Châtoire au Tampon. Après la visite de deux classes de soutien scolaire à l'école primaire Just Sauveur, et d'un petit déjeuner complété d'une discussion avec le député-maire, Didier Robert, la délégation ministérielle a pris un bain de foule avant de pénétrer dans le gymnase où se trouvent plusieurs centaines de personnes.

Visite de François Fillon : La restitution locale des travaux des Etats Généraux a débuté
La clôture des Etats généraux a débuté autour d'une table composée des différents présidents d'ateliers; des Etats généraux dont les travaux doivent être restitués. Ceci étant, certains présidents d'ateliers ont d'ores et déjà fait savoir que la synthèse des travaux n'était pas terminée.

Sont présents le Préfet des Etats-Généraux, Paul Girot de Langlade, le Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie, Eric Magamootoo, pour les ateliers 5 et 8 sur la gouvernance et l'identité et la culture.

Les résultats de l'Atelier 1 seront expliqués et transmis par l'universitaire, Jean-Yves Rochoux. L'atelier 7 sur l'égalité des chances et l'insertion des jeunes est représenté par l'actuel président d'université, Mohamed Rochdi.

Le président de Qualitropic, Jean-Pierre Avril, présentera l'Atelier 2 sur la Production locale. Pour l'atelier 4, relatif à l'égalité sociale, on retrouve Alix Sery, un retraité de la direction du travail.
Enfin les ateliers 3 (grands projets) et 6 (insertion de la région Réunion dans son environnement) seront respectivement représentés par Philippe Berne et Abde Ali Ibrahim Goulamaly.

Tous se sont rassemblés autour d'une table en présence du Premier ministre et ont déjà commencé à discuter et échanger.

Vendredi 10 Juillet 2009 - 10:15
Ludovic Robert

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages