Accueil

MA CHRONIQUE DE MACRONIE

Patrick Mathelié-Guinlet
MA CHRONIQUE DE MACRONIE

Macronie mais microcéphalie

car bien que tous aient la grosse tête

à l’instar d’un chef qui se la pète,

dedans leur cerveau est tout petit !

 

Quand des ministres on voit l’incurie,

incapables de bien s’exprimer

sinon comme des “béni-oui-oui”

répétant la leçon serinée…

 

Quant aux députés “parlementeurs”,

on est en droit de s’interroger

sur leur utilité et valeur,

tous manquant de personnalité…

 

“République en marche”, paraît-il ?

Mais recule chaque jour la France !

Grand temps de cesser d’être serviles :

purgeons le pays de cette engeance !

 

(26-02-2020)

 

COVID 19

 

Un vent souffle de l’est,

soulevant une peste

qui s’avance en silence,

relents de pestilence…

 

À venir est le pire

car celui qui l’inspire

de fièvre alors transpire

et parfois même expire !

 

Le roi comme le gueux,

le jeune et puis le vieux,

aucun n’est épargné

par ce mal contagieux

frappant l’humanité.

 

Ce migrant sans frontières

franchit même les mers,

polluant la terre entière

et rend la vie amère,

semant mort et misère…

 

Fermons lui notre porte

et que le diable emporte

au fin fond de l’enfer

ce grand souffle maudit

qui infecte ainsi l’air

de tous nos beaux pays !

 

(09-03-2020)

“TONTON, POURQUOI TU TOUSSES ?”

 

“Tonton, pourquoi tu tousses ?”

Est-ce à cause des chinois

bouffeurs de pangolins,

d’leur virus à la noix ?

 

Est-ce la vie pas douce,

la misère et la faim

et le mauvais tabac

ou bien la pollution,

pesticides et charbon ?

 

Ou tout ça à la fois !

Mais bien plutôt je crois

que surtout, si je tousse,

c’est à cause de Macron

faisant passer en douce

 

ses réformes à la con

qui me foutent la frousse

de c’que sera demain…

Vraiment c’est ça qui m’rend

plus malade à la fin !

 

(09-03-2020)

 

CON…FINEMENT !

 

Finalement finement con

-descendant à rester enfermé à la maison

comme une autre prison…

COVID : cauchemar de rues vides

dans un univers de science-friction.

Mais pour si peu on ne va pas chinoiser

depuis qu’un virus s’est immiscé

dans le programme du monde subjugué

qui a buggé

car on n’y peut plus respirer

sans avancer masqué…

Mais il n’y a pas de masques !

À part ceux de tous ces politiciens véreux

qui sont le virus avéré

de notre société

et dont l’incurie devra être châtiée

sans aucune pitié.

Bas les masques !

Malgré notre barbarie avec la fierté

depuis trop longtemps abjurées,

il nous faut renouer avec l’antique tradition

des rois celtes par les druides sacrifiés

puis dans la tourbière jetés

lorsqu’ils avaient failli à leurs responsabilités.

En ces temps troublés,

qui nous a mis dans la merde

finira dans la tourbe,

logique respectée !

Hélas plus d’inspiration

sans risque d’expirer,

c’est pourquoi même ces mots d’un poète confiné

auraient dû être filtrés “in fine”…

 

(19-03-2020)

 

CON…FINEMENT !-2-

 

Les mots me manquent…

Ma muse est confinée !

La parole confite, déconfite

quand la voici réduite

à l’onomatopée

à cause d’un virus couronné

mal embouché

qui nous empêche de respirer…

Et moi qui croyais que toute royauté

en France avait été décapitée !

Le p’tit mac ivre de pouvoir a parlé

et France fait la pute en maison close…

De paroles mensongères sevrés,

nous avons notre dose

et quelles qu’en soient les causes,

les responsables de cette gabegie identifiés,

des têtes encore devront tomber !

 

(23-03-2020)

 

CON…FINEMENT !-3-

 

Putain de carême virulent !

Du pareil au même, ce confinement :

plus d’amusement, rationnement…

À cause de politicards incompétents

plus haut que leur cul, se prenant pour des dieux vivants

avec leurs faces de carême-prenant,

qui n’ont pas su prendre les bonnes mesures à temps,

celui-ci s’écoule vraiment trop lentement

au fil des discours d’un gouvernement qui ment

comme un arracheur de dents

tentant de poser une couronne sur la tête d’un virus émergent.

Et tout ce petit monde à “Mac à dit” jouant…

Il faut cesser de prendre les cons pour des gens

et réciproquement…

En finir une fois pour toutes avec ces zélotes du “en même temps”

et leurs ilotes mais en attendant : confinement !

Putain de carême virulent !

 

Patrick MATHELIÉ-GUINLET (26-03-2020)

Pages