Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Lycée Schoelcher : la CTM fait en 4 mois ce que l'ex-Conseil régional a été incapable de faire en 5 ans

Lycée Schoelcher : la CTM fait en 4 mois ce que l'ex-Conseil régional a été incapable de faire en 5 ans

  Ce lundi matin 10 octobre, la démolition du bâtiment J, qui accueillait la cuisine, le réfectoire et le théâtre, a débuté sur le site du Lycée Schoelcher, en présence du Président du Conseil Exécutif, Alfred MARIE-JEANNE, accompagné d'une délégation de cinq élus de la Collectivité Territoriale de Martinique. En direct de l'opération, le Président Alfred Marie-Jeanne donne ses premières impressions : "Si facile à démolir. Imaginez en cas de séisme... J'en ai des frissons." D'ici trois jours, le bâtiment sera entièrement démoli selon les normes HQE (haute qualité environnementale).

  On se souvient que la question du lycée Schoelcher avait été au cœur d'un interminable feuilleton commencé dès l'époque où AMJ présidait l'ex-Conseil régional. Il s'était, en effet, vu refuser le permis de démolition par la mairie de Fort-de-France ; puis des syndicats, menés par des chasseurs de primes en sandalettes, avaient monté les élèves contre AMJ et avaient envahi le hall de Plateau Roy. Des associations de parents d'élèves les avaient appuyés. Mais en janvier 2010, le PPM gagnait les élections régionales et on allait voir ce que l'on allait voir ! Remisant aux oubliettes la démolition des bâtiments dangereusement vétustes du lycée Schoelcher, Serge LETCHIMY et sa majorité s'étaient mis en tête de construire un lycée de transit. Où ? A l'emplacement de l'ex-Maternité de Redoute ou Hôpital Victor Fouche. Très bien ! Sauf que la rentrée scolaire y avait été prévue en septembre 2013 et qu'on n'a rien vu venir. Puis, en 2014 et toujours rien ! Rebelote à la rentrée de septembre 2015 !!!

   Au final, le PPM/EPMN a perdu les élections territoriales en décembre 2015 et le lycée de transit n'a jamais ouvert !!! Le GRAN SANBLE POU BA PEYI-A AN CHANS décida de relocaliser temporairement les élèves et enseignants du lycée Schoelcher dans des préfabriqués sur le site du lycée de Bellevue, le temps de reconstruire leur établissement. Or, avec un culot monstre les mêmes syndicalistes en sandalettes et associations de parents d'élèves sont montés au créneau pour dénoncer ce qui à leur yeux était la disparition programmée du lycée Schoelcher. On notera que ni en 2013 ni en 2014 ni en 2015, ces personnes ne sont montés à la Région pour exiger du PPM des explications sur la non-ouverture de son  lycée de transit.

   La CTM a tenu bon, les pré-fabriqués ont été installés à Bellevue, les cours ont repris normalement et ce lundi donc la démolition du lycée Schoelcher a pu commencer. Conclusion : la CTM a réalisé en 4 mois ce que le PPM/EPMN a été incapable de réaliser en 5 ans...

Image: 

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages