Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

L'ESCLAVAGE AU BAOULE PRECOLONIAL

L'ESCLAVAGE AU BAOULE PRECOLONIAL

Les Baoulés acquéraient leurs esclaves principalement par l'achat, la capture étant une pratique réservée aux bandes de guerriers qui razziaient les régions de savane situées au nord du pays baoulé. Une fois achetés, les esclaves étrangers pouvaient entrer dans le circuit des échanges locaux ou être partiellement resocialisés au sein de la famille du maître, qui disposait entièrement de leur force de travail et de leur progéniture. L'intégration éventuelle dans les structures familiales n'épargnait pas aux esclaves l'immolation rituelle au décès et aux funérailles des chefs et des hommes riches. L'immolation était le destin ultime des esclaves, leur statut de non-personne rendant impossible leur complète assimilation. Ainsi, la négation, par la capture et la vente, de la naissance sociale des esclaves, s'accompagnait de la négation de leur mort par l'immolation.

Lien de téléchargement: 

Pages