Accueil

Les régions anglophones du Cameroun en révolte

Les régions anglophones du Cameroun en révolte

Contrairement au discours lénifiant des noiristes et autres khémites selon lequel tous-les-Nègres-sont-frères-et-s'aiment-depuis-la-nuit-des-temps, il y a toujours eu AVANT la colonisation, PENDANT le colonisation et APRES l'indépendance des pays africains, des territoires ou des régions qui ont cherché à s'affranchir soit d'un état (en général impérial) nègre, cela avant la colonisation, soit du pouvoir colonial européen, cela pendant la colonisation ou soit du nouveau pouvoir nègre, cela après l'indépendance. Mettre les divisions africaines sur le seul dos de la colonisation européenne est une contrevérité dont les noiristes sont coutumiers, ne se rendant même pas compte que réduire l'histoire de l'Afrique à 5 petits siècles de colonisation européenne revient à insulter un continent qui a 5.000 ans de civilisation est où l'Homme est d'ailleurs apparu.

   Non, ce n'est pas vrai que tous les peuples nègres veulent vivre ensemble. Pas plus que tous les peuples blancs (comme le prouvent les exemples suivants : Catalogne, Québec, Corse, Ecosse, Pays basque etc...) ni tous les peuples jaunes (exemples : Tibet en Chine, Mindanao aux Philippines, Pays Karen en Birmanie, Timor oriental etc...). Il y a des peuples qui, sans pour autant détester ou haïr leurs voisins VEULENT VIVRE LEUR PROPRE VIE. Rien de plus ! Les Catalans ne détestent pas les Espagnols blancs comme eux et catholiques comme eux, pas plus que les Québécois ne détestent les Canadiens anglophones blancs comme eux et chrétiens comme eux.

   Les Casamançais ne détestent pas les Sénégalais ni les Biafrais les Nigérians. Ni les Camerounais anglophones les Camerounais francophones. Ils veulent voler de leurs propres ailes. C'est pourquoi il est tout à fait scandaleux que le pouvoir camerounais et son président à vie Paul BIYA ait fait sa police tirer sur des manifestants sécessionnistes anglophones du Nord-est et Sud-est du pays, faisant 17 morts. Ces derniers avaient, en effet, le 1er octobre dernier, proclamé leur indépendance sous le nom de République d'AMBAZONIE.

   Drôle de dimanche 1er octobre d'ailleurs au cours duquel la police espagnole a blessé plus de 500 indépendantistes catalans et où la police camerounaise a tué 17 indépendantistes ambazoniens !...

Pages