Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

LE CONSEIL GENERAL DE LA GUYANE ADOPTE LE DRAPEAU GUYANAIS

LE CONSEIL GENERAL DE LA GUYANE ADOPTE LE DRAPEAU GUYANAIS

Lors de la première plénière de l'année, qui s'est tenue vendredi dernier, les 16 conseillers généraux présents ont voté à l'unanimité pour la reconnaissance du drapeau guyanais.

Le drapeau guyanais a été adopté par les conseillers généraux vendredi dernier à l'unanimité des membres présents. Cette revendication de longue date a été entérinée 43 ans après la tenue du congrès fondateur de l'Union des Travailleurs Guyanais (UTG).

En effet, c'est en septembre 1967 que serait apparu ce drapeau guyanais. Ceci lors du rassemblement organisé en septembre 1967 sous l'égide d'une figure emblématique du pays, Turenne Radamonthe. A l'époque il était le Secrétaire Général du premier syndicat local. Toutefois, la question du drapeau guyanais s'est imposée au coeur des débats du Forum Social Guyanais qui s'est tenu à Awala-Yalimapo en décembre 2005. Puis, reprise en juin 2007, par les membres du comité lors du 40ème anniversaire du drapeau.

Trois symboles « Le triangle supérieur est de couleur verte qui représente notre forêt, le triangle inférieur, de couleur jaune comme l'or, est la représentation des nombreuses richesses que renferme le sous-sol guyanais, au centre, une étoile à cinq branches, de couleur rouge qui symbolise l'orientation socialiste du pays ». Selon le comité de réflexion, la symbolique de l'étoile à cinq branches rouge signifierait le « sang en son centre ».

A l'image des autres départements et régions de France, la collectivité départementale a choisi d'adopter son drapeau et donc d'afficher son identité. Selon le président du Conseil général Alain Tien-Liong, celui-ci « devra flotter aux côtés des drapeaux national et européen ». Comme c'est déjà le cas dans son bureau.

Notons que depuis longtemps, ce drapeau s'est invité dans les véhicules, les maisons, les meetings, les activités sportives...

Commentaires

shaka_zulu1 | 29/01/2010 - 13:52 :
Une bonne nouvelle que je vois là! Contrairement aux élus guadeloupéens et martiniquais, ceux de Guyane ont eu les couilles pour pouvoir officialiser leur drapeau national, il ne reste au peuple guyanais qu'à trouver l'hymne qui va avec. Donc par conséquent le drapeau guyanais flottera au côté du drapeau français et européen comme cela se fait en Bretagne, en Corse, en Catalogne et aux Pays Basques par exemple. Putain, ce n'est quand même pas compliqué! Pourquoi cette peur chez nous en Guadeloupe et chez nos voisins martiniquais? Afficher son identité, nous empêchera de boire et de manger? En attendant notre émancipation politique, affichons de façon ostentatoire nos signes distinctifs! Merci montraykreyol!
leandre | 29/01/2010 - 15:53 :
Il y a 31 ans que je me suis vraiment et ouvertement mis à honorer mon pays et par respect pour Wanakaéra dans la Caraïbe j'affiche partout mon drapeau y compris lorsque je présente mon passeport à l'étranger. Au Venezuela, par exemple, on ne me demande plus les couleurs de notre drapeau puisqu'il le voit à côté de mon passeport. En france, je le montre et au retour dans mon pays je le montre en passant... Sur mon véhicule, je le porte. Je ne suis pas le seul à le faire. A Sainte-Anne, il pavoise remarquablement dans les vents du sud et c'est d'ailleurs dans cette commune que l'on voit défiler la majorité des touristes qui nous visitent, heureux d'y venir. Il ne reste plus qu'à l'adopter officiellement, une fois pour toute. Puis, il nous faudra bien un hymne. Attendons voir si nos élus sont assez courageux pour faire ce simple et honorable geste.
leandre | 29/01/2010 - 15:57 :
Il y a 31 ans que je me suis vraiment et ouvertement mis à honorer mon pays et par respect pour Wanakaéra dans la Caraïbe j'affiche partout mon drapeau y compris lorsque je présente mon passeport à l'étranger. Au Venezuela, par exemple, on ne me demande plus les couleurs de notre drapeau puisqu'on le voit à côté de mon passeport. En France, je le montre et au retour dans mon pays je le montre en passant... Sur mon véhicule, je le porte. Je ne suis pas le seul à le faire. A Sainte-Anne, il pavoise remarquablement dans les vents du sud et c'est d'ailleurs dans cette commune que l'on voit défiler la majorité des touristes qui nous visitent, heureux d'y venir. Il ne reste plus qu'à l'adopter officiellement, une fois pour toute. Puis, il nous faudra bien un hymne. Attendons voir si nos élus sont assez courageux pour faire ce simple et honorable geste.
shaka_zulu1 | 29/01/2010 - 18:58 :
D'autant plus cela ne comporte aucun risque puisque cela nous ne mènera pas AUTOMATIQUEMENT à l'indépendance nationale ce dont malheureusement une bonne majorité de nos peuples respectifs a peur! Un drapeau et pourquoi pas un hymne ce sont tout simplement des signes distinctifs comme la Bretagne qui est bien elle une région française avec son drapeau à fond blanc paré de 9 rayures noirs et de 11 mouchetures d'hermines noirs. Comme un pays indépendant non seulement la Bretagne a son drapeau mais elle a également son hymne le "Bro gohz ma zadoù (vieux pays de mes pères) mais en plus elle possède une devise "plutôt la mort que la souillure". Un drapeau breton qui flotte au côté des drapeaux français et européen au fronton des mairies et des bâtiments publics. Les guyanais vont faire par conséquent de même avec leur drapeau. Par contre est-ce que nos élus dans nos pays respectifs auront comme leurs homologues guyanais ce qu'il faut là où il faut pour officialiser un drapeau et éventuellement un hymne?
leandre | 29/01/2010 - 21:54 :
Ce qui nous diffère de la Bretagne est que cette région se trouve dans la France, y fait partie intégrante et notre pays, la Martinique, est dans la Caraïbe en Amérique, très loin de cette France. En conclusion, on ne peut pas comparer la Bretagne à la Martinique.
shaka_zulu1 | 30/01/2010 - 19:11 :
Bien sûr Léandre, on ne peut pas comparer la Bretagne à la Martinique ou à la Guadeloupe et encore moins à la Guyane puisque comme tu l'as dit la Bretagne EST EN FRANCE, ce qui n'est pas notre cas nous qui sommes à 8 000 km du pays qui nous occupe. Nous le savons tous les deux parce que nous sommes déjà conscientisés, nous sommes déjà libérés. Malgré tout si j'ai pris l'exemple de la Bretagne qui EST EN FRANCE, c'est pour expliquer aux frileux que avoir son propre drapeau, son propre hymne et sa propre devise, ça n'a rien à voir avec un quelconque statut puisque la Bretagne n'a pas le statut de Saint-Martin et de St-Barth, elle n'a pas le statut de la Polynésie et elle n'a pas le statut de la Kanaky. La Bretagne est une région qui se trouve dans le droit commun français donc régie par l'article 73 de la Constitution française. Le problème c'est que beaucoup de gens dans nos pays pensent "ADMINISTRATIF", ils ne pensent pas "IDENTITE". La France est une et indivisible dans l'article 1er de sa Constitution mais il faut le voir seulement d'un point de vue administratif! Car du point de vue identitaire la France n'est pas une et indivisible puisqu'en effet un breton n'est pas un limousin, un limousin n'est pas un auvergnat et un auvergnat n'est pas un basque. Alors à plus forte raison le peuple français dans son ensemble qui n'est pas le peuple guadeloupéen, martiniquais ou guyanais, qui n'est pas non plus le peuple kanak. Je me souviens lors de la rencontre Guadeloupe-Iles Cayman comptant pour les éliminatoires de la Digicel Caribbean Cup au moment des hymnes, je disais à un spectateur quand allons-nous avoir notre propre hymne et drapeau? Il m'a répondu que ce n'est pas demain la veille pensant certainement à l'indépendance de la Guadeloupe. J'aurais voulu lui répondre mais j'étais venu suivre un match et non discuter politique. Sinon je lui aurais répondu que dans notre région Caraïbe, il y a des pays qui n'ont pas encore obtenu leur souveraineté et qui pourtant lors de manifestations sportives arborent leur hymne et drapeau, c'est le cas des Iles Cayman par exemple qui est toujours sous domination britannique. Symboliquement, arborer son propre drapeau et hymne serait déjà une façon de sortir un petit peu de la condition de colonisés que nous sommes même s'il nous restera encore beaucoup de travail à faire car je persiste à dire que tout cela est psychologique. 400 ans d'esclavage et de colonisation ne s'effacent pas d'un claquement de doigt. Pour beaucoup d'entre-nous, nous avons tellement peur de perdre la "solidarité nationale (sic)" que même l'idée d'avoir un drapeau et un hymne qui nous sont propres nous effraie. Ce qui apparemment commence à l'être de moins en moins pour ce qui concerne la Guyane.(En tous cas pour les élus guyanais).
leandre | 04/02/2010 - 01:34 :
Shaka Zulu Toi et moi, nous avons parfaitement compris. Nous sommes trop peu nombreux à avoir compris et trop nombreux à ne pas avoir compris. Si d'autres personnes lisent nos échanges, ils pourraient se faire une toilette des méninges et puis dans leur miroir se rendre compte qu'elles sont du Nouveau Monde et qu'il faudrait faire avec. Les supports de notre identité sont notre histoire, notre contexte géographique, notre mixité, nos langues et nos cultures,..., tout ce qui fait de nous des Caribéens. Il faudrait toute une encyclopédie nous concernant pour développer notre conscience. Je crois qu'il nous revient de faire le travail. Ansanm ansanm, yonn épi lot, pou nou fè'i !
shaka_zulu1 | 04/02/2010 - 14:27 :
Certaines personnes me reprochent d'avoir choisi comme pseudo Shaka Zulu. Mais si j'ai pris pareil pseudo, ce n'était pas innocent. Nous savons tous que dans la Caraïbe, la majeure partie d'entre-nous sont originaires d'Afrique par nos ancêtres déportés.Par conséquent la région Caraïbe est par son histoire multi-ethnique (amérindiens, africains, européens, indiens et autres asiatiques). Donc par conséquent encore, nos peuples qu'ils soient en Guadeloupe, Martinique ou Guyane sont des peuples en construction. Nous devons connaitre l'histoire de nos pays respectifs afin de voir ce que nous pouvons faire ensemble. Nos pays ont leurs propres particularités alors à plus forte raison s'il faut comparer (s'il y a une comparaison à faire) avec un pays que bon nombre d'entre-nous appellent Métropole (comme si sur la carte du monde il y a un pays qui se nomme Métropole! A la limite on pourrait tolérer le mot HEXAGONE s'il y en a qui n'ont pas envie de prononcer le mot France). En tous cas pour moi ce pays n'est pas la métropole, ce pays est la France, un pays qui est foncièrement distinct des 3 pays caribéens que sont la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane. Et c'est pourquoi nous devons afficher OFFICIELLEMENT notre particularité avec un drapeau qui nous est propre, un hymne qui nous est propre et une devise qui nous est propre. Je tiens à rappeler qu'en football lors des compétitions dans la Caraïbe et en Amérique latine, les équipes de Guadeloupe, de Martinique et de Guyane ne jouent pas en bleu,blanc,rouge comme l'équipe de France mais elle jouent avec les couleurs de leur pays. (quoique pour la Martinique, c'est bleu et blanc?...) En parlant de football, cela me rappelle la même frilosité qu'avaient eu certains dirigeants de club lorsque monsieur Jacques Rugard le président de la LGF (Ligue Guadeloupéenne de Football)de l'époque voulait faire rentrer la Guadeloupe et par la même occasion la Martinique et la Guyane dans la CONCACAF. A l'époque ces gens-là croyaient qu'on voulait amener la Guadeloupe à l'indépendance.Ah,ah,ah! La France elle-même n'avait vu aucun inconvénient à ce que la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane deviennent membres associés dans la CONCACAF en 1983. 27 ans après, même les assimilationnistes patentés sont fiers lorsque la Guadeloupe affronte par exemple une équipe comme le Mexique en demi-finales de la Gold Cup de la CONCACAF. C'est pourquoi encore je dis tout cela est PSYCHOLOGIQUE. C'est vrai! En quoi un drapeau, un hymne et une devise provoqueraient inévitablement une autonomie (quoique inévitable selon le gouvernement français) voire même l'indépendance politique dans nos territoires? Il ne faut pas confondre IDENTITE et POLITIQUE!

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages