Accueil

L'assourdissant mutisme des dirigeants africains

L'assourdissant mutisme des dirigeants africains

   Ils ne peuvent pas dire qu'ils n'ont pas vu au moins une des photos comme celle que nous avons choisie pour illustrer cet article. Ils ne peuvent pas feindre de n'avoir pas vu les reportages-télé. Les coups de matraque, les jets de gaz lacrymogènes, les cris et les supplications de leurs citoyens tabassés au Panthéon, siège de l'excellence française.

   Ils ?

   Les présidents, premiers ministres, généraux et autres "élites" qui dirigent la quarantaine de pays d'Afrique noire ! Car s'il faut évidemment condamner cette énième vilénie de l'actuel gouvernement français, s'il faut dénoncer le colonialisme-racisme-impérialisme-suprématisme et bla-bla-bla sur les réseaux asociaux, il faut AUSSI pointer du doigt ses complices. Ses complices actifs, faut-il le préciser.

   Ces présidents et autres généraux vivent, en effet, dans un luxe insolent tant dans leur pays qu'en France où ils achètent à tours de bras appartements parisiens de luxe, villas et même parfois châteaux. Ils sont manipulés par le Méchant Blanc ! s'indignera le Facebookien moyen. C'est la faute du Blanc ! Ouais...Sauf que quand on veut sortir de la coupe de ce dernier, on peut et l'exemple du président du Rwanda le démontre sans discussion possible. D'autant que ces 'élites" ne sont plus des semi-analphabètes comme à l'époque de BOKASSA. Ce sont pour la plupart des gens formés, diplômés d'universités européennes ou nord-américaines, qui n'ont donc pas l'excuse de l'ex-Empereur de Centre-Afrique. S'ils se laissent manipuler, c'est qu'ils le veulent ! C'est que ça arrange leurs petites affaires C'est que cela garantit leur train de vie somptuaire.

   Non, les Africains qui viennent d'être expulsés du Panthéon ne sont pas des "sans-papiers", comme le répètent en boucle les médias français. Ce sont des citoyens du Mali, du Niger, du Tchad, du Cameroun, du Congo etc...qui ont préféré fuir leur pays natal au péril de leur vie parce que dans lesdits pays, ils sont traités comme des moins-que-rien par leurs "élites". Il faut arrêter de se voiler la face !  Et si le colonialisme-impérialisme etc. sont hautement condamnables, si les pays occidentaux, notamment la France, jouent un jeu détestable en Afrique, comment ignorer que l'autre face de tout cela, l'autre face de la médaille, est LA CORRUPTION DES "ELITES" LOCALES.

   La corruption est le cancer des pays du Sud. Partout, en Afrique, dans le monde arabe, en Amérique latine et en Asie du Sud-Est, elle sévit, ravage, brise des vies, condamne des millions de gens à la misère crasse, à la prostitution, au vol, aux agressions à main armée et les pousse à l'exil. Ah, au fait, ce weekend, le locataire de la Maison Blanche a déclaré avoir lancé une opération visant à expulser des milliers de "sans-papiers" centre-américains. Cela n'empêche pas les "élites" du Salvador, du Nicaragua, du Guatemala, du Mexique etc. de dormir tranquillement sur leurs deux oreilles et d'aller faire leurs courses à Miami l'espace d'un weekend justement.

   "Elites" complices, "élites" corrompues et "élites" co-responsables (avec l'impérialisme) de la détresse de leurs peuples...

Pages