Accueil

LA JUSTICE-SOUS-LES-COCOTIERS NE JOUE PLUS A LA BELLE-AU-BOIS-DORMANT

LA JUSTICE-SOUS-LES-COCOTIERS NE JOUE PLUS A LA BELLE-AU-BOIS-DORMANT

     On ne va ni faire la fine bouche ni s'en plaindre.

   La justice française aux Antilles (territoires français jusqu'à preuve du contraire et cela par la volonté électoralement exprimée et réitérée de ses habitants), qualifiée tantôt de "justice colonialiste" tantôt de "justice-sous-les-cocotiers", semble enfin sortir de sa complaisante léthargie.
   Non, on ne s'e plaindra pas car c'est DES MAINTENANT qu'il faut combattre la corruption, pas le lendemain matin de l'indépendance. Sinon, nous courons le risque d'être dirigés par des Békés noirs comme c'est, hélas, le cas dans de trop nombreux pays d'Afrique noire. Le principal problème de ces pays est la corruption des élites vendues à l'Occident et, de plus en plus, à la Chine. 
  Qu'un Béké martiniquais soit à l'ombre à la prison de Ducos est une excellente chose, car même si la présomption d'innocence doit jouer, le Procureur de la République lui a tout de même signifié, à lui Jean-Louis DE LUCY DE FOSSARIEU, à son père ainsi qu'au maire PPM du Marin, Rodolphe DESIRE, 11 chefs d'accusation. Elle a, en outre infligé une caution de 100.000 euros de caution aux deux derniers pour éviter qu'ils n'aillent rejoindre Jean-Louis. Ce n'est pas rien !  
   Et voici que la mairesse de Basse-Terre et ex-Ministre de l'Outremer, Mari-Luce PENCHARD et le Président de la Région Guadeloupe, Ary CHALUS, se retrouvent aujourd'hui placés en garde à vue dans l'affaire ARVENE, personne soupçonnée d'avoir eu un double emploi à la mairie en question et à la Région. Cela s'appelle, si jamais les faits étaient avérés, un "détournement de fonds publics en lien avec une embauche" !!!
  Il est donc grand temps que cette même justice commence à agir dans le cas des scandales d'ODYSSI, du CEEGMIA surtout, de la SODEM et de quelques autres peu connus tels X-PAY ou BOODOOM. Il est grand temps que les corrompus, les apprentis corrompus, les complices objectifs de la corruption et autres futurs Békés noirs (après l'indépendance) soient mis au pas DES MAINTENANT.
   Que ce soit la justice française qui fasse le ménage, on s'en contrefout !...

Pages