Accueil

Juliette Smith-Ravin : "Donner de la visibilité à la recherche universitaire"

Interview par C. G. (in "France-Antilles Martinique")
Juliette Smith-Ravin : "Donner de la visibilité à la recherche universitaire"

   Mardi 18 juin s'ouvrira pour trois jours le premier colloque international d groupe de recherches BIOSPHERES. Créé en janvier 2010, le groupe BIOSPHERES (Biologie, Sciences physiques des Energies Renouvelables, de l'Environnement et de la Santé) est né de la volonté d'enseignants chercheurs de développer les sciences expérimentales sur le Pôle Martinique de l'Université des Antilles.

   Son responsable, le Pr Juliette SMITH-RAVIN (biologie), a répond à nos questions.

 

***

 

   F-Antilles : Quelle est la vocation de ce colloque international ?

 

   J. SMITH-RAVIN : BIOSPHERES est un groupement d'enseignants-chercheurs du Pôle Martinique de l'Université des Antilles, créé en janvier 2010. Il produit des travaux de recherche universitaire, des publications signées notamment d'étudiants en thèse. Cette année, au vu de l'actualité parfois regrettable de l'UA, nous avons fait le choix de donner de la visibilité à ces initiatives, à l'activité de recherche universitaire. D'où l'organisation du colloque. L'idée étant également de permettre à des intervenants internationaux de découvrir nos champs d'études et d'échanger avec eux.

 

    F-ANTILLES : Le rendez-vous est-il destiné à la communauté universitaire et scientifique ?

 

   J. SMITH-RAVIN : Non. Le public est invité à participer aux échanges durant les trois jours. L'entrée est gratuite, il suffit de s'inscrire en ligne. Nous avons même fait du jeudi une journée portes ouvertes, avec visite des laboratoires de recherche. L'enjeu est également pour nous de faire prendre conscience à tous que nous avons besoin d'espace pour mener à bien ces travaux. Pour les deux premières journées, les échanges devraient être accessibles à un public néophyte. Plusieurs thématiques vont être abordées, toujours en lien avec la santé, comme la biodiversité végétale avec l'évocation des plantes médicinales. Des travaux sur la psychosociologie environnementale et la biologie marine seront également présentés. Sur ce dernier point, deux chercheurs de Floride exposeront leurs avancées sur les nouvelles molécules exploitables pour la santé humaine.

 

    F-ANTILLES : Y a-t-il des temps forts à noter ?

 

    J. SMITH-RAVIN : Il y a, à mon sens, un rendez-vous tout à fait intéressant, dans la foulée de la journée portes ouvertes, le jeudi. Il s'agit d'un séminaire grand public sur les changements climatiques, jeudi à 17h30. Il faut que la population vienne, car nous en entendons tous parler et les impacts sur nous, Caribéens, sont importants. Nous en avons l'illustration avec les épisodes de brumes de sable. Ce sont des phénomènes qui évoluent très rapidement.

 

Propos recueillis par C. G.

Lien de téléchargement: 

Pages