Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Jik An Bout n°178

Jik An Bout n°178

Sommaire:

- Première partie de l’article “République, démocratie, laïcité : trois leurres pour harponner les Peuples.

- Une nouvelle étape dans la lutte du Collectif des Ouvriers (eres) empoisonnées (es) par les pesticides.

- Non à l’expulsion des frères Haïtiens!

- Côte d’Ivoire – Ghana : Des producteurs de cacao en lutte contre des multinationales.

- Gaza: L’Etat voyou d’Israel protège ses soldats criminels.

- Venezuela : Le chien aboie, la caravane passe.

- Parole à Olivier JEAN-MARIE

Lien de téléchargement: 
Document: 

Commentaires

Michel P. | 12/12/2020 - 14:48 :
1) L'article à charge sur la République vise évidemment la République française. Car dans l'esprit des auteurs, d'autres Républiques sont admirables, comme la République bolivarienne, la République cubaine ou comme l'étaient les regrettées Républiques soviétiques. En effet, dans ces paradis, nulle nomenklatura, nulle atteinte au droit des travailleurs. Seule la République française est un miroir aux alouettes. 2) L'article est illustré par l'exécution de fédérés (c'est à dire de communards) par les Versaillais, en 1871. L'opposition entre eux portait sur la suite à donner à la défaite militaire de Napoléon III face à la Prusse. Les communards voulaient la poursuite de la guerre (façon De Gaulle, plus tard), les Versaillais voulaient l'armistice et la paix (façon Pétain). Par ailleurs, les communards étaient républicains tandis que les Versaillais étaient surtout monarchistes. De fait, malgré la victoire des Versaillais sur les communards, le mot "République' n'entrera dans la Constitution que quatre ans plus tard... en 1875 ! L'illustration est donc celle d'une exécution de républicains par des monarchistes.
Michel P. | 12/12/2020 - 14:37 :
L'expulsion d'Haïtiens - Apparemment, les Haïtiens ne savent pas que les colonies de la République française sont des miroirs aux alouettes. Loin de les encourager à quitter ces territoires qui bafouent les droits humains, un courant d'opinion se mobilise pour qu'ils y restent ! Comprenne qui pourra.
michel mirgan | 12/12/2020 - 20:16 :
Vous avez sans doute remarqué que ce sont ceux qui dépeignent en permanence la Martinique comme un enfer capitaliste écrasé par le "colonialisme" qui sont les plus chauds partisans du séjour prolongé des Haïtiens dans cet enfer .Incohérent non?
Michel P. | 12/12/2020 - 18:46 :
Cacao - 1) Des producteurs africains de cacao abusent de la déforestation et recourent au travail des enfants. Des centaines de milliers d'enfants travailleraient dans le seul cacao ivoirien. Objets d'un trafic juteux, ils sont corvéables à merci. 2) S'est mis en place un système dans lequel des acheteurs de cacao versent un "différentiel de revenu décent" aux producteurs contre l'engagement de modérer ces pratiques. En échange, les acheteurs bénéficient d'un label "éco-responsable". 3) Comme souvent dans ce genre de choses, il est difficile d'avoir un bilan. On n'en a même pas un pour le séjour des "médecins" cubains en Martinique ! C'est dire ! 3) Ce qui est dénoncé est que certains acheteurs traîneraient des pieds pour verser le différentiel et s'approvisionneraient aussi ailleurs.
Firmin G. | 12/12/2020 - 19:36 :
Le peuple haïtien a, jadis, sauvé l'honneur des peuples antillais mais aussi des peuples opprimés du monde en général. Ayant acquis son indépendance de haute lutte en 1801, il a aidé la Grèce à conquérir son indépendance, il a délivré des passeports aux Juifs d'Europe pourchassés par les Nazis, il a apporté son soutien à la création de l'Etat d'Israël, il a exigé que le français soit la quatrième langue de l'OEA (Organisation des Etats Américains) aux côtés de l'anglais, de l'espagnol et du portugais etc...etc...On n'en finirait pas d'établir les mérites d'un peuple qui n'a sombré dans le désastre qu'à cause d'une pseudo-dette, d'une rançon en fait d'1 million de franc-or que la France a exigé de la jeune République haïtienne tout au long du 19è siècle. Le président haïtien Jean-Bertrand Aristide avait fait évaluer cette somme par deux cabinets américains indépendant qui l'ont évalué autour de 240 milliards de dollars. A cause de cette rançon exigée par la France (1 siècle durant répétons-le !), Haïti n'a pas pu construire les infrastructures nécessaires à son développement (routes, écoles, hôpitaux etc.) ni développer son économie. Quand certains parlent de "miroir aux alouettes" que seraient pour les Haïtiens ces dernières colonies du monde à savoir Guadeloupe et Martinique, ils méprisent non seulement les Haïtiens mais se foutent du monde : ce miroir est plutôt une loupe à enculés, voilà tout !
Michel P. | 13/12/2020 - 09:18 :
1) Il ne s'agit pas de nier à Haïti les choses positives accomplies par ce pays. Il ne s'agit pas non plus d'empêcher l'immigration légale. Il s'agit seulement de la lutte contre l'immigration illégale. 2) Les sommes versées à la France pour dédommager les anciens propriétaires d'esclaves n'ont pas favorisé le développement d'Haïti, ça va sans dire. Mais faut-il en déduire que ce soit la seule cause du sous-développement d'Haïti ? 3) Le cas de la République dominicaine voisine est intéressant. A l'indépendance d'Haïti, le pays (d'abord colonie espagnole) est beaucoup moins peuplé et beaucoup moins riche qu'Haïti. Fort de sa puissance militaire, Haïti l'attaquera en 1845, 1849, 1855 et 1856 après l'avoir occupé plus de 20 ans. En dépit de sa dette, Haïti demeurera plus prospère jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. 4) L'inversion s'est produite sous les dictateurs Duvalier et Trujillo. Tous deux odieux, une chose les séparait : Duvalier a coulé son pays quand Trujillo a développé le sien. Aujourd'hui, le République dominicaine n'est pas riche (le salaire mensuel de la plupart des Dominicains tourne autour de 200 euros) mais Haïti est encore plus pauvre. Et les mêmes problèmes d'immigration se posent.
Firmin G. | 12/12/2020 - 23:29 :
La France a extorqué 1 million de franc-or à Haiti au XIXe siècle. Donc un Haïtien a parfaitement le droit de se trouver dans n'importe quelle colonie française tant que la France ne remboursera pas cet argent.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages