Accueil

HAITIENS, DOMINICAINS, SAINT-LUCIENS, TRINIDADIENS, SEYCHELLOIS etc. NE DIABOLISENT PAS LE MOT "CREOLE"

HAITIENS, DOMINICAINS, SAINT-LUCIENS, TRINIDADIENS, SEYCHELLOIS etc. NE DIABOLISENT PAS LE MOT "CREOLE"

      Depuis quelque temps des hurluberlus, en Martinique comme en Guadeloupe, ont entrepris de diaboliser le terme "créole", cette diabolisation étant devenue même leur fond de commerce.

   Sauf qu'en Haïti, pays indépendant, l'Etat a créé une "Akadémi Kréyol Ayisien". Sauf qu'en Dominique, pays indépendant, le WORD CREOLE MUSIC FESTIVAL en sera très bientôt à sa 21è édition. Sauf qu'à Sainte-Lucie, indépendant, les préparatifs de la JOUNEN KREYOL du 28 octobre prochain vont bon train. Sauf qu'à l'occasion du 43è anniversaire de son indépendance la semaine dernière, l'Etat trinidadien a honoré de la médaille la plus prestigieuse du pays le linguiste Lawrence CARRINGTON pour ses travaux sur les créoles d Trinidad et de Sainte-Lucie. Sauf qu'aux Seychelles, dans l'Océan indien, le 37è FESTIVAL KREOL, qui dure un mois entier, vient de commencer.
   Mais en Martinique, ultime confetti d'empire, dernière colonie du monde infoutue de se libérer, incapable même d'assumer cette minuscule autonomie qu'aurait été l'Article 74 (rejeté par 76% des électeurs !) des bouffons se croient autorisés  à passer le plus clair de leur temps à dénigrer le terme "créole". Au profit de quoi ? Nul ne sait. Dans le même temps, petits profs en polo Lacoste, ils enseignent l'imparfait du subjonctif français aux "tet grennen" ; petits avocats, revêtus de leur robe noire, ils interpellent les juges sur l'Article 235 ou 438, alinéa 4 ou 6 du Code civil français ; petits employés de La Poste, ils vérifient que les documents nécessaires à l'envoi de courriers recommandés respectent la réglementation française etc...etc...
   Pff !...
   C'est d'ailleurs les mêmes qu'on va voir hurler pour réclamer des "réparations de l'esclavage". Sauf qu'on ne les entend jamais sur les multiples cas de corruption qui gangrènent la Martinique et ils ne participent à aucun des combats visant à la dénoncer : X-PAY (ce "Paypal" martiniquais qui a plongé des dizaines de petites et moyennes entreprises dans la difficulté et aussi la faillite), ils connaissent pas ; ODYSSY, ils ne savent pas ; CEREGMIA, c'est pas leur problème ; SODEM et son expropriation de "malheureux" à Sainte-Thérèse pour faire passer le TCSP, ce n'est pas leur affaire ; LAVERIE DE SAINT-JOSEPH, ils ne savent pas non plus ; CARENANTILLES, ils gardent la bouche close etc...etc...
   Or, si jamais nous ne dénonçons pas et surtout ne combattons pas la corruption DES MAINTENANT, si jamais un jour nous devenons indépendants et que finalement, l'Europe finit par lâcher des réparations, qui va gérer tout cet argent ?
   La réponse est claire : les corrompus que ces noiristes n'ont jamais combattu.  
  Or, si l'Afrique noire qu'ils vénèrent tant est dans la merde, c'est bien à cause des élites ou pseudo-élites corrompues. Donc, messieurs-dames, au lieu de gaspiller votre temps à combattre un moulin à vent (car, le terme "créole" n'est absolument pas un terme-fétiche et peut être aisément remplacé par "kalinaguien", "matininien" ou "wanakaérien" s'il donne des boutons à certains), consacrez-le plutôt aux vrais problèmes qui affectent notre pays : pollution au chlordécone, fuite à l'étranger de milliers de jeunes chaque année, vieillissement accéléré de la population, collusion entre Békés et Nègres (officialisée par la plantation du "Courbaril de la Réconciliation" sur l'Habitation CLEMENT par les chefs du PPM), économie de comptoir qui étouffe tout développement endogène, chômage-violence-drogue, immigration clandestine source de conflit entre frères caribéens, délitement inexorable de la langue "wanakaérienne" etc...etc...  
   DON QUICHOTE était comique quand il s'attaquait aux moulins à vent à coups de lance, mais au moins il a été mis en scène par un très grand écrivain, CERVANTES, tandis que vous, vous n'êtes mus que par vos propres délires ou fantasmes et vous êtes grotesques. 

Pages