Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

GREVE RECONDUCTIBLE DES PERSONNELS DE LA FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES (CAMPUS DE MARTINIQUE, UNIVERSITE DES ANTILLES)

GREVE RECONDUCTIBLE DES PERSONNELS DE LA FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES (CAMPUS DE MARTINIQUE, UNIVERSITE DES ANTILLES)

    On se souvient qu'il y a deux semaines 45 personnels de cette faculté avaient signé une Motion de soutien à leur doyen, le Pr Cécile BERTIN-ELISABETH.

    Cette dernière avait, en effet, subi l'an dernier une violente agression de la part d'un membre du conseil de faculté en pleine réunion de ce dernier. Cela avait valu au doyen un arrêt de travail de plusieurs mois et le dépôt d'une plainte en justice. Or, jamais la gouvernance de l'Université n'a levé le petit doigt pour sanctionner le coupable qui dès lors, avec d'autres sbires, se croit tout permis et a transformé la Faculté des Lettres en Sciences humaines en "Habitation" et lui en commandeur : pressions sur le personnel, menaces diverses et variées, favoritisme à l'égard des soumis etc...

    Désormais trop, c'est trop et le personnel a décidé de se mettre en grève après une assemblée générale tenue ce jeudi 05 mars. Voici leur communiqué :

 

COMMUNIQUE DES PERSONNELS


Les personnels de l’UFR de Lettres et Sciences Humaines réunis en Assemblée générale (AG) ce jour, jeudi 5 mars 2020 de 12h à 13h30, ont constaté que leurs revendications n’avaient trouvé aucun écho lors des négociations organisées avec le président et son équipe le mercredi 4 mars 2020. Par conséquent, l’AG a voté à l’unanimité (-2 abstentions) le dépôt d'un préavis de grève reconductible à partir de jeudi 12 mars 2020.

Nos revendications concernent :
- l’irrégularité des modifications des statuts de notre UFR par le Conseil d’administration, modifications de statuts réalisées à la demande du président de l'Université des Antilles ;
- les pressions et intimidations inacceptables exercées sur le personnel de notre UFR ;
l'inaction de la présidence dans ses devoirs de police et l'absence de mesures disciplinaires vis-à-vis de l’un de ses collaborateurs. Cette impunité érigée en mode de gestion de l’établissement est inacceptable d’un point de vue déontologique car elle nuit aux conditions de travail des personnels mais aussi, directement ou indirectement, à celles des étudiants.

Le préavis de grève a été transmis à la présidence de l'établissement jeudi 5 mars au soir, nous sommes dans l'attente de sa réponse.

Nous nous tenons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Leïla Cardou et Michel Tondellier