Accueil

GREVE DES BUS : IL FAUT TOUJOURS SAVOIR RAISON GARDER

GREVE DES BUS : IL FAUT TOUJOURS SAVOIR RAISON GARDER

   En cette veille de nouvel an s'achève donc l'interminable conflit de la CFTU.

  A pied d'œuvre dès le début, Louis BOUTRIN, 1er vice-président de MARTINIQUE-TRANSPORT, a tout fait pour aboutir à une sortie de crise de façon à ce que les usagers, qui sont pour la plupart des personnes de condition modeste, ne continuent pas à être pénalisées et surtout que les commerçants de Fort-de-France cessent d'être pris en otage.
  Les choses ont été pourtant clairement affirmées dès le départ c'est-à-dire dès la délibération prise par la CTM qui a résilié la DSP (Délégation de Service Public) attribuée jusque-là à la CFTU : tous le personnel sera réembauché. Simplement, il n'était pas possible d'outrepasser la loi qui interdit désormais que le marché soit confié à un seul attributaire. L'allotissement (ou partage du marché en plusieurs lots) vise à empêcher les situations monopolistiques et à favoriser les petites et moyennes entreprises.
 Chacun aura noté le double discours de certains partis politiques qui n'ont cessé de souffler le chaud et le froid, appelant à la cessation de la grève tout en incitant anbafey les chauffeurs de bus à la poursuivre. Petit jeu malsain dans lequel le PPM et d'autres sont passés maître ! Reste à espérer que le moment venu les citoyens martiniquais sauront sanctionner toutes celles et tous ceux qui préfèrent jouer l'intérêt de leur parti au lieu de celui de la Martinique.
 En ce début d'une année 2020, il n' a donc qu'une chose à espérer : que la fièvre électorale qui ne cesse de monter à l'approche des prochaines élections municipales ne conduise pas certains à miser sur le durcissement des confits et non sur leur (difficile et patiente) résolution...
Lien de téléchargement: 
Image: 

Pages