Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Fleurance. Une première : le maire baisse les indemnités des élus

Fleurance. Une première : le maire baisse les indemnités des élus

Lors du conseil municipal de vendredi, il y avait à l’ordre du jour les indemnités du maire, des adjoints et des conseillers municipaux délégués (point n. 7). Ronny Guardia Mazzoléni, maire, a présenté cette question à l’assemblée communale.

Le fait important à noter est sa volonté de baisser le taux des indemnités. Ainsi les élus ont dû voter le taux de ce qu’ils touchent dans une fourchette imposée par la loi. Pour l’ancienne municipalité le plafond légal était situé à 55 % de l’indice brut terminal de l’échelle de la fonction publique, pour la maire, à Fleurance le taux était en dessous à 53,06 %. Le premier magistrat a demandé à ses collègues de voter une baisse de 3 % de l’indemnité qui lui est allouée soit un taux de 50 %.

Idem pour les adjoints ; le plafond permis part la loi est de 22 % de l’indice brut terminal de l’échelle de la fonction publique. A Fleurance précédemment le taux était de 20,06 %, le maire a demandé de l’abaisser à 18 %. En revanche pour les conseillers municipaux délégués le maire a souhaité porter l’effort au plafond permis par la loi soit 6 % au lieu de 5 %.

Cette proposition du maire a recueilli 24 voix celle de la majorité et du groupe de Jean-Louis Castell, le groupe de Grégory Bobbato s’est abstenu.

Interrogé par nos soins le maire s’explique : "Nous sommes ici pour travailler et servir nos concitoyens, certes nous touchons une indemnité qui vient accompagner l’exercice du mandat, des responsabilités. Néanmoins dans le contexte actuel d’incertitude, de difficultés je trouvais tout à fait normal de revoir à la baisse les indemnités du maire et des adjoints et donc d’apporter une contribution financière à notre commune. De même j’ai trouvé légitime d’augmenter la somme (dans la limite du plafond c’est-à-dire 1 %) dévolue aux conseillers municipaux délégués car ce sont des élus que je vais solliciter autant que les adjoints pour mener de bout en bout des projets, suivre la politique que nous allons élaborer sur des dossiers précis."

Suite à une erreur de notre service de la rédaction, dans l’article qui relatait l’attribution des subventions aux associations sportives (paru dans notre édition du samedi 11 juillet), il faut ajouter les : Club de pétanque, 320 €; Les Pêcheurs fleurantins, 1 300 €. Toutes nos excuses aux intéressés.

Un peu d’histoire

Si la baisse des indemnités est une première, certains se souviendront que durant ses différents mandats de maire, Maurice Messegué faisait don de ses indemnités de premier magistrat au centre communal d’action sociale de la ville pour les œuvres sociales.

 

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages