Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Elections territoriales : comment faire confiance à des gens qui ont fait preuve de si peu de clairvoyance ?

Elections territoriales : comment faire confiance à des gens qui ont fait preuve de si peu de clairvoyance ?

   Certains le connaissent et ont travaillé à ses côtés depuis un demi-siècle, d'autres depuis 40 ans, d'autres encore depuis 30 ans, certains depuis 20 ou 10 ans. Ou 6 ans pour "Ba Péyi-a an chans".

   Comment alors expliquer que c'est seulement AUJOURD'HUI qu'ils et elles découvrent qu'il est ou serait un autocrate", voire pour les plus virulents carrément un "dictateur" ? Normalement, en quelques mois, au pire en deux ou trois ans au grand maximum, on parvient, à moins d'être tèbè, de savoir à qui on a affaire lorsqu'on est amené non seulement à côtoyer mais à militer, travailler, faire campagne électorale, participer à des réunions etc...avec quelqu'un.

   Lui  c'est qui ? Alfred MARIE-JEANNE bien sûr, dit "CHABEN", le leader du MIM et le président de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique).

   Si celles et ceux qui le vilipendent désormais ont été incapables pendant tant de temps de voir clair en lui alors qu'il est un Martiniquais tout comme elles et eux, comment ces personnes peuvent-elles prétendre voir clair en un Préfet hexagonal, un Ministre de l'Outremer Hexagonal ou un Commissaire européen ??? Si ou pa kapab konpwann pwop konpatriyot-ou, ki manniè ou pé konpwann an moun lot bò dlo ? Comment seraient-elles capables de négocier avec des non-Martiniquais ?

   Alors, il y a une deuxième explication possible : ces personnes ne sont pas du tout tèbè, elles ont très vite ou assez vite découvert que CHABEN est un "autocrate", mais par arrivisme, ont décidé de fermer les yeux, d'accepter son caractère et ses décisions, cela dans l'unique but de profiter de son formidable charisme pour se faire élire et donc se construire une carrière politique. C'est, qu'en effet, le Chaben pilotin a permis à un grand nombre de gens, souvent sans qualités particulières, de prendre l'ascenseur social et politique, à commencer par le Brutus lucéen.

   La question qui se pose, s'agissant des élections territoriales de juin prochain, est donc simple. Très simple : les électrices et électeurs martiniquais déposeront-ils un bulletin dans l'urne pour des tèbè d'un côté ou des arrivistes de l'autre ? Des aveugles ou des profiteurs ?

   Car il n'y a pas de troisième explication de leur aveuglement quant à l'autocratisme qu'ils et elles dénoncent subitement et d'une seule voix aujourd'hui ?

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages