Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

DU CHLORDÉCONE EN AFRIQUE

Les pays africains dans lesquels les instituts techniques français
spécialisés dans la culture intensive de la banane sont intervenus, ont
« bénéficié » d’apports prolongés de chlordécone, comme aux
Antilles françaises.

C’est le cas, par exemple, du Cameroun. Ci-après quelques extraits de
l’article « Etude sur le charançon du bananier au Cameroun »
présenté par R. Fogain, S. Messiaen et E. Fouré, du Centre africain de
recherches sur bananiers et plantains de Douala, à l’inauguration du
groupe de travail sur le charançon du bananier de PROMUSA, le 2 mars 2002
à Teneriffe :

« Au début des années 70, les populations de charançons étaient
contrôlées de manière efficace grâce à la Kepone (Chlordécone) dans
les plantations commerciales du Cameroun… Le déclin de la production de
bananes a été stoppé par l’arrivée sur le marché de la Curlone
(Chlordecone) au début des années 90… ».

Le texte complet est disponible sur :

[ http://www.promusa.org/publications/promusa111_fre.pdf-> http://www.promusa.org/publications/promusa111_fre.pdf]

{{Transmis par Raymond Bonhomme}}

Pages