Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

DOM-TOM – Des fortunes bâties sur l’esclavage, l’exploitation des peuples

sitecommunistes.org
DOM-TOM – Des fortunes bâties  sur l’esclavage, l’exploitation des peuples

78% des Français approuvent la lutte dans les DOM-TOM,  désaveu cinglant pour le patronat et le gouvernement. L’injustice est criante, le chiffre d’affaire du groupe GBH a doublé en 6 ans. Celui-ci est passé de 1 à 2 milliards d’euros entre 2002 et 2008. La famille Hayot qui dirige le groupe GBH, est classée au 119ème rang des fortunes de France, héritière d’une fortune opulente bâtie sur l’exploitation de la canne à sucre par l’esclavage. Elle occupe une position dominante à la Martinique et à la Guadeloupe avec la complicité des gouvernements qui se sont succédés en France. Cette position de monopole, il l’exerce aussi en Guyane, Nouvelle-Calédonie, Réunion. Il domine, exploite, saigne les habitants de ces régions de par sa position de quasi-monopole dans tous les secteurs de l’économie. La famille Hayot a vu sa fortune passer de 300 millions d’euros en 2007 à 350 millions en 2008, une fortune bâtie sur l’austérité salariale, l’exploitation. Cet argent appartient au peuple.

Les capitalistes guadeloupéens, martiniquais, au premier rang desquels Bernard Hayot, qui ne donne rien à ses salariés et engrange des profits faramineux, portent avec le gouvernement, les élus de droites et de gauche (le PS préside la région) la responsabilité de la crise actuelle. Ils doivent payer, les salariés ont mille fois raisons de maintenir la pression.

 

Qu’ils soient békés ou de la métropole, ce sont des capitalistes et le capital est un système qu’il faut abattre. Il y a certes le groupe Bernard Hayot (GBH) ou le groupe Alain Huyghes-Despointes, mais Il y a aussi la CMA-CGM, Air France Cargo, Vinci, Veolia, Bouygues, But, Connexion, BNP-Paribas, la Bred, Total avec 14 milliards de bénéfice etc…  »    Oui, nous sommes solidaires de la lutte des peuples des D.OM.-T.O.M.

 

Cette crise montre que notre parti à raison de dire qu’il faut lutter pour anéantir ce système et construire une nouvelle société, où la propriété sociale des grands moyens de production et d’échange, l’organisation de la production et du développement se fera par le peuple et pour le peuple, la démocratie, la participation et le contrôle du peuple à tous les niveaux. Ces idées cheminent jour après jour dans les consciences, comme l’idée que c’est par la lutte que chaque avantage obtenu sera imposé au capitalisme et il en sera ainsi tant que ce régime durera.

 

Source : http://www.sitecommunistes.org/ch95fortunedomtom.htm

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages