Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Dieu reconnaîtra les siens...

Dieu reconnaîtra les siens...

   Dieu ? Disons celui que les colons français imposèrent par le fer et par le feu à nos lointains ancêtres qu'ils avaient déportés d'Afrique pour les réduire en esclavage dans les plantations de canne à sucre de la Martinique.

   Leurs divinités, à ces ancêtres originaires du golfe du Bénin, furent moqués, interdites, détruites par les bras-droits des colons à savoir tous ces missionnaires comme le Père Labat venus évangéliser les Nègres qu'ils disaient plongés dans le paganisme. Chaque esclave qui débarquait se voyait immédiatement baptisé et doté d'un prénom (pas d'un nom lequel sera lui aussi imposé à l'abolition de l'esclavage en 1848). Les religions du Dan Homey furent diabolisées, qualifiées de sorcellerie et de fait, les quelques bribes qui survécurent miraculeusement à ce génocide religieux se réfugièrent et ça, jusqu'à aujourd'hui, dans le quimbois. 

   Par la force des choses ou plus exactement par celle des chaînes, du carcan et du fouet, le Nègre se mit à vénérer la Vierge Marie aux joues roses et Jésus-Christ aux yeux bleus. Le temps passa, les siècles aussi. Il devint alors un bon chrétien. On l'autorisa même à devenir bedeau, puis acolyte, puis moine, puis abbé, puis évêque et enfin, comble de la réussite, archevêque. Ainsi soit-il...L'expression "béni-oui-oui" prit alors tout son sens. 

   Alors que d'aucuns déboulonnent à tours de bras les trois ou quatre statues de colons qui, effectivement, défiguraient cette bonne ville de Foyal, personne ne touche aux 34 (chaque commune en a une dans son église) de Jésus qui parsèment la Martinique, aux 34 de la Vierge Marie, aux 15 de Saint-Michel terrassant le dragon etc...etc...Même que nos politiciens de tous bords, en dépit de leurs innombrables péchés non absous et d'ailleurs impossibles à absoudre pour certains, s'affichent respectueusement, voire pieusement, avec le Monseigneur local lequel en est ravi. 

   Dieu reconnaîtra les siens (dans l'urne) le 20 juin prochain...

Commentaires

tiburce | 16/06/2021 - 16:34 :
Monseigneur Macaire, dominicain comme le Père Labat, fut exorciste, de 2012 à 2015.
ALAIN TAVERNY | 16/06/2021 - 16:41 :
Je sais aussi une chose que certains animistes,pratiquant le culte des Ancêtres du Golfe du Bénin ne se sont pas génés pour collaborer pendant plus de 200 ans avec les negriers européens racistes catholiques et protestants avec leurs fusils à un coup,en se lançant dans la capture d 'autres Africains à plus de 100 km à l ' intérieur des terres,(le fameux Ouidah), et en les livrant poings et mains liés avec comme macabre cérémonie, 7 tours autour des arbres et pour les bannir à jamais de l ' Afrique.
tiburce | 16/06/2021 - 18:31 :
L'article pose une question : pourquoi ceux qui renversent les statues des colons ne renversent-ils pas aussi les statues des idoles chrétiennes importées par ces colons, pour les imposer aux ancêtres ? Question qui s'ensuit : pour les remplacer par quoi ? On peut ne pas les remplacer, être athée (c'est mon cas). Mais l'athéisme est quelque chose de très français. En tout cas, dans l'Arc des Antilles, les gens sont croyants, avec un bémol pour Cuba. Les politiciens y recommandent leur pays à Dieu, à la manière de KMT. Revenir aux amulettes ? C'est peu probable. D'ailleurs, en Afrique, les conversions au christianisme ont été nombreuses mais aussi à l'islam. Au Bénin, il y a grosso modo 50% de chrétiens et 30% de musulmans. Cette extension du domaine de la lutte que suggère l'article, pourquoi ne pas la poursuivre ? Car si les ancêtres on dû abandonner leurs religions d'origine pour le christianisme, ils ont dû aussi abandonner leurs langues d'origine pour la langue de l'Habitation qu'est le créole, langue partagée avec le Maître et qui s'imposait à l'ancêtre qui débarquait. N'est-il pas aussi problématique de promouvoir le créole que de prêcher la Bonne Parole chrétienne ? De proche en proche, faut-il déchouquer les accras de morue ? Ils incorporent de la morue, poisson des mers froides, que les Européens salaient et séchaient pour le conserver à bord des bateaux. Je ne sais pas si les bateaux négriers arboraient le drapeau aux quatre serpents mais en tout cas, c'est sûr que leurs équipages y consommaient de la morue salée et séchée. Dans ces conditions, ne faut-il pas interdire les accras de morue ? Et ainsi de suite...
Seydou Konate | 16/06/2021 - 17:53 :
Evidemment les magnifiques cérémonies religieuses amérindiennes aztèques régulières où des milliers de sacrifices humains étaient perpétrés étaient bien plus vertueuses que l'odieux catholicisme. Mince alors ... dommage qu'ils aient disparu .... C'étaient pourtant bien ,les sacrifices humains de masse ( jeunes adultes et enfants..)
tiburce | 16/06/2021 - 18:10 :
Il ne me semble pas que le sujet soit de comparer les religions. Le sujet s'inscrit dans la "Cancel Culture" qui voudrait supprimer les marques du colonialisme. Une illustration en a été faite avec la destruction de statues de colons. Toutefois, le colonialisme aux Antilles est spécifique, très différent du colonialisme européen en Afrique. En Afrique, les Européens ont colonisé des civilisations existantes. Aux Antilles, les civilisations existantes ont été complètement détruites. Sur ce, les Européens, avec l'esclavage des Africains, y ont bâti une société 100% coloniale. A l'abolition de l'esclavage, personne n'a restauré des religions ou des langues, africaines, complètement oubliées. Aussi, supprimer les marques du colonialisme serait supprimer un peu tout. Du moins, est-ce ce que je pense.
Seydou Konate | 16/06/2021 - 19:18 :
Vous avez parfaitement raison :pour supprimer les conséquences (ou les marques )de la colonialisme ,il faudrait aussi supprimer physiquement 98% des Martiniquais (sauf les békés et une partie des Indiens !!!) conséquences humaines vivantes du fait et des pratiques coloniales... On y va?
zouzoula | 16/06/2021 - 20:07 :
.Moi non plus, je n'ai pas de réponse à votre question que je trouve totalement fondée. Qu'on le veuille ou pas, religion (catholique) et colonialisme sont étroitement liés. Les châtiments corporels et l'enseignement de croyances religieuses ont permis que l'esclavage ait duré des siècles. Mais je crois qu'au bout du compte pour beaucoup, au fil de temps, la réelle acceptation d'une transcendance a aussi permis d'accepter le clergé et les symboles religieux que comme des relais et non une fin en soi. Qu'ils soient là ou pas, ce n'est pas le plus important, ils ne sont que des supports. Ce qu'ils représentent est immatériel et tellement personnel. D'où le désir de certains de changer de religion pour mieux vivre leur foi autrement. De ce point de vue , casser les statues servirait à quoi? Si l'image, le récit de la vie d'un homme ou d'une femme peuvent nous induire en erreur, c'est la vie elle-même qui nous convainc ou pas de l'existence de Dieu. Ce n'est que mon point de vue.
redaction | 16/06/2021 - 19:16 :
Il faut être borné ou malhonnêteté pour ne pas voir que cet article ne critique pas le christianisme EN TANT QUE TEL mais bien le fait qu'AIT ETE IMPOSE PAR LA VIOLENCE à des populations qui avaient LEUR PROPRES RELIGIONS.
Seydou Konate | 16/06/2021 - 19:19 :
Je suis malheureusement borné ET malhonnête
redaction | 16/06/2021 - 19:49 :
Ensuite, raconter que la langue créole a été imposée aux esclaves africains dénote une ignorance absolument crasse en matière de linguistique. Déjà, les colons français ne parlaient pas français mais normand, poitevin, picard etc...Ensuite, ils étaient pour la plupart des paysans illettrés puisque l'école gratuite, laïque et obligatoire n'existera que 3 siècles plus tard (à laz toute fin du 19è siècle). Le créole est donc né pour résoudre la cacophonie linguistique régnant dans les îles entre les Caraïbes qui parlaient deux langues, les colons français une dizaine de dialecte d'oïl et les Africains une multitude de langue du golfe du Bénin. Lire Bernabé, Damoiseau, Confiant, Prudent etc...
tiburce | 17/06/2021 - 08:37 :
Est-il possible de discuter sans insultes ? De même, est-il possible de ne pas se voir prêter des paroles qu'on n'a pas dites ? Ainsi, inutile de m'expliquer que le français n'était pas courant à l'époque, comme si j'avais dit le contraire, alors que je n'ai jamais parlé de ça. Le plus fort, c'est que je suis totalement d'accord avec la genèse du créole que vous exposez. Mais une fois que le créole a existé, l'Africain qui débarquait n'était-il pas amené à abandonner sa langue d'origine pour ce créole, langue de l'Habitation ? Tout comme il abandonnait sa religion d'origine pour le christianisme. Certes, il y a des différences. La première, c'est que les colons ont apporté le christianisme tout fait, clé en main. Tandis que le créole s'est forgé sur le tas, pour "résoudre la cacophonie linguistique régnant dans les îles". La seconde, c'est que le christianisme était inculqué de force par les prêtres. Tandis que le créole s'imposait de lui-même à l'Africain qui débarquait. Mais le résultat était le même : l'Africain qui arrivait devait abandonner sa religion et sa langue d'origine, pour la religion et la langue de l'Habitation coloniale : christianisme et créole.
Ntumua Mase | 17/06/2021 - 10:30 :
L'Asie et l'Afrique ont été colonisés par l'OCCIDENT. Les Asiatiques ont cherché à acquérir la Technologie Occidentale tout en gardant leurs LANGUES, leurs CULTURES, leurs DIEUX DES ANCÊTRES, leurs RELIGIONS TRADITIONNELLES, etc... Tandis que les NEGRO AFRICAINS ont cherché à devenir des BLANCS à PEAU NOIRE en abandonnant leurs LANGUES, leurs ANCÊTRES, leurs CULTURES, leurs RELIGIONS ANCESTRALES. Trente-années après les Indépendances, les Asiatiques ont fait du progrès dans le développement tandis que l'AFRIQUE a fait marche en arrière, malgré la FRANCOPHONIE TRIOMPHANTE et le vacarme du CHRISTIANISME COLONIAL. Déportés en Amérique par les Européens Marchands d'Esclave, les Noirs ont cherché à devenir des BLANCS à PEAU NOIRE en essayant d'effacer toute trace de NEGRITUDE et de devenir des véritables perroquets dans l'art d'imiter même la façon de PLEURER et de RIRE des BLANCS. Après plus de deux siècles de VAINES TENTATIVES de BLANCHIR, les Noirs qui sont toujours rejetés par les BLANCS ont fini par se laisser précipiter dans le VIDE, dans le NEANT. Fatigués, nombreux sont actuellement les NOIRS AMERICAINS qui prônent de RENOUER AVEC LA CULTURE DE LEURS ANCÊTRES AFRICAINS. Enfin ! Que de temps perdu inutilement dans ces vaines tentatives de BLANCHIR en rejetant son PROPRE PATRIMOINE CULTUREL, ses ANCÊTRES, et sa TRADITION RELIGIEUSE (= Bukongo, Vôdu, etc...). Pendant que les NOIRS AMERICAINS comme NTUMUA MASE cherchent à se retramper dans l'ANCIENNE TRADITION RELIGIEUSE DE L'AFRIQUE ; les NOIRS D'AFRIQUE eux croient que la Clé du développement réside dans LA RELIGION COLONIALE, dans la FRANCOPHONIE, dans le RENIEMENT de soi-même, dans la lutte contre sa personnalité propre, dans le GLORIFICATION DES ANCÊTRES ETRANGERS, et dans l'IMITATION AVEUGLE et RIDICULE de la CULTURE et des LANGUES COLONIALES. Pour l'Homme Noir Christianisé, Dieu c'est les autres. Lui, c'est le Démon. Car l'Eglise Coloniale lui a appris que rien de bon ne peut sortir de la tête d'un NEGRE. Le Noir Christianisé préfère actuellement les utopies, les slogans, et le fanatisme aveugle à la place de l'INTUITION SPIRITUELLE, du RAISONNEMENT LOGIQUE, et des FAITS EVIDENTS...Ce sont les BLANCS qui doivent résonner à sa place...Lui il doit croire tout ce que dit son Maître BLANC....Amen ! Le NOIR est devenu un Spécialiste du Prêt à Porter. Un Fainéant qui attend tout des autres : - Ce sont les autres qui doivent réfléchir à sa place. - Ce sont les autres qui doivent cultiver du riz pour lui. - Ce sont les autres toujours qui doivent être les Messagers de Dieu que lui le NOIR est obliger d'adorer, même lorsque ces Messagers l'appellent Chien ! Jésus et la femme Cananéenne. Les Cananéens étaient des Noirs, Tous les historiens spécialistes de l’histoire des peuples du Moyen Orient le savent. Un jour une femme Cananéenne vint implorer Jésus pour qu’il puisse aller guérir son enfant. Jésus refuse parce que cette femme n’est pas de la tribu d’Israël. Jésus dit à la femme Noire de Canaan : Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël… Mathieu 15 : 22-24 Voilà la réponse de Jésus, selon la Bible. Une réponse pleine de tribalisme, de racisme. Quel régionalisme pour un Sauveur qu’on prétend mondial ! Or Jésus savait sa vraie mission. Ainsi il n’a dit que la Vérité avec V majuscule. Oui les Cananéens étaient des Noirs, et Jésus dit à la femme Cananéenne que Dieu ne l’a pas envoyé pour venir sauver les Noirs, les Cananéens. Ainsi donc la Bible dit que Jésus n’est pas le sauveur des Noirs. Ainsi, en présence du Christianisme, l’Apartheid n’a rien à se reprocher. Car le Dieu de la Bible est un Dieu tribal, raciste. Malgré ces dures paroles de Jésus, la femme Noire de Canaan continua à implorer le maître de Nazareth. Jésus se fâcha et dit brutalement à la femme Cananéenne que : Il n’est pas bon de prendre le pain des enfants d’Israël et de le jeter aux chiens. Mathieu 15 : 26 Es-tu Juif cher Lecteur ? Non ! Alors la Bible dit que tu n’es qu’un chien, et Jésus n’a pas été envoyée pour toi. Il n’est pas ton Sauveur. C’est cela qu’on appelle le Racisme Chrétien. Quatre vint cinq pourcents de Blancs racistes de l’Afrique du Sud sont membres de l’Eglise Hollandaise Reformée (des protestants). Tous ces Blancs prennent les Noirs pour des chiens, et appellent Jésus par le titre féodal de : Notre Seigneur, le Seigneur des Blancs. L'Homme Noir Christianisé est devenu une sardine dont la tête pensante reste toujours en Europe, et en Israel. Voilà ce que l'on devient lorsqu'on s'obstine à manger des sardines sans tête made in Occident. L'Intellectuel Noir est devneu Docteur, Professeur, a peur de la REHABILIATION DES LANGUES NEGRO AFRICAINES. Car, pour une certaines catégorie de Professeurs (pas tous), enlevez-lui le Français, et il ne lui reste plus rien comme Sciences. L'Intellectuel Japonais par contre va étudier en langues Occidentales, en Occident. Dès son retour au Japon, il s'empresse de traduire sa Science en Langue Japonaise, afin de faire profiter son peuple de ses acquisitions scientifiques. Le Pasteur Noir, l'Evêque Africain a peur de la VERITE AUTHENTIQUE. Dans son fort intérieur, il donne raison à BUNDU DIA KONGO; Mais à l'Eglise, il dénigre BUNDU DIA KONGO ; car, pense-t-il, si la RELIGION NEGRO AFRICAINE arrivait à triompher, que deviendrais-je ? Je risque de perdre mon poste très lucratif. Je risque de perdre ma position, mes privilèges. Ainsi, pour des raisons d'intérêts personnels et égoïstes, les Pasteurs et Evêques Africains sacrifient la CULTURE de tout un CONTINENT. Quelles leçons ces Evêques peuvent-ils donner aux Politiciens Africains ? La peur des Evêques est une FAUSSE PEUR. Car rien ne menace leurs postes. Ils servent une Religion dont la Doctrine est un mélange de la Tradition Occidentale avec celle du Moyen Orient. Puisqu'ils servent une Doctrine Syncrétique, qui les empêchent d'ajouter une certaine Note Africaine à tout cela ? BUNDU DIA KONGO est là pour leur fournir les NOTIONS FONDAMENTALES et SÛRES dont ils ont besoin, mais rien n'est fait. Car ils attendent que les Evêques Blancs (leurs collègues d'études !) viennent faire cela pour eux ! Eux les Docteurs en Théologie ! Le Ciel a décidé la REHABILITATION CULTURELLE DE L'AFRIQUE. Ceux qui résisteront à ce COURANT SERONT BALAYES. Tandis que toues les Evêques qui réussiront à S'ADAPTER A LA NOUVELLE VISION DE L'ETERNELLE VERITE SURVIVRONT, et se maintiendront à leur rang avec beaucoup plus d'honneur et de gloire. Je sais de quoi je parle. Il y a beaucoup de pommes de terre au Kivu, mais beaucoup de Zaïrois meurent de faim ; parce qu'on leur a appris à attendre tout de l'extérieur, à attendre les pommes de terre qui viendront de l'Occident ! Oui, l'Homme Noir dort, possédé par le Démon de l'Utopie, du Mirage, des Chimères, des Illusions. Qui va les réveiller ? Qui va l'exorciser, afin de le débarasser du Démon de l'Utopie que les RELIGIONS MAL COMPRISES ONT ENFONCES DANS SON COEUR ? BUNDU DIA KONGO VA CHANGER L'AXE DU MONDE. Bu ntele !
tiburce | 17/06/2021 - 11:24 :
Au sujet de l'épisode avec la femme cananéenne, il faut aller jusqu'à Matthieu 15:28. On y lit : "Alors Jésus lui dit : «Femme, ta foi est grande. Sois traitée conformément à ton désir.» A partir de ce moment, sa fille fut guérie". Ceci étant, il ne faut pas oublier que Jésus (dans l'hypothèse où il aurait existé), était un juif dissident. Sa dissidence lui a valu d'être condamné à mort par ses coreligionnaires, la sentence ayant été exécutée par le colonisateur romain. Jésus n'a pas été chrétien. Le Nouveau Testament ne contient nulle part le mot "chrétien". Le christianisme a décollé avec Saint-Paul (alias Saül), la conversion des empereurs romains puis avec le baptème du Franc Clovis (qui, au lieu d'imposer sa religion, a pris celle du peuple qu'il colonisait...) Dès lors s'est répandu le "catholicisme" qui se veut universel.
Ntumua Mase | 17/06/2021 - 10:36 :
En 1920, s'adressant aux Missionnaires Chrétiens du Congo Belge (Zaïre), le Ministre des Colonies, Monsieur Jules Renquin dit : Révérends Pères et Chers Compatriotes, Soyez les Bienvenus dans notre seconde Patrie, le Congo-Belge. La tâche que vous êtes conviés à y accomplir est très délicate et demande beaucoup de tact. Prêtres, vous venez certes pour évangéliser. Mais cette évangélisation doit s'inspirer de notre grand principe : Tout avant tout pour les intérêts de la métropole (Belgique). Le but essentiel de votre mission n'est POINT d'apprendre aux Noirs à connaître DIEU. Ils le connaissent déjà. Ils parlent et se soumettent à un NZAMBI ou un MVINDI-MUKULU, et que sais-je encore. Ils savent que TUER, VOLER, CALOMNIER, INJURIER...est MAUVAIS. Ayant le courage de l'avouer, vous ne venez donc pas leur APPRENDRE ce qu'ils savent déjà. Votre rôle consiste essentiellement à faciliter la tâche aux Administratifs et aux Industriels. C'est donc dire que vous interpréterez l'évangile de la façon qui sert le mieux nos intérêts dans cette partie du monde. Pour ce faire, vous veillerez entre autres à : 1°) Désintéressez nos "SAUVAGES" des richesses matérielles dont regorgent leur sol et sous-sol, pour éviter que s'intéressant, ils ne nous fassent une concurrence meurtrière et rêvent un jour à nous déloger. Votre connaissance de l'évangile vous permettra de trouver facilement des textes qui recommandent et font aimer la pauvreté. Exemple : "Heureux sont les PAUVRES, car le royaume des cieux est à eux " et "Il est difficile à un RICHE d'entrer au ciel qu'à un chameau d'entrer par le trou d'une aiguille." Vous ferez donc tout pour que ces NEGRES aient peur de s'enrichir pour mériter le ciel. 2°) Les contenir pour éviter qu'ils ne se révoltent. Les Administratifs ainsi que les Industriels se verront obligés de temps en temps, pour se faire craindre, de recourir à la VIOLENCE (injurier, battre...). Il ne faudrait pas que les NEGRES ripostent ou nourrissent des sentiments de vengeance. Pour cela, vous leur enseignerez de tout supporter. Vous commenterez et les inviterez à suivre l'exemple de tous les saints qui ont tendu la deuxième joue, qui ont pardonné les offenses, qui ont reçu sans tressaillir les crachats et les insultes. 3°) Les détacher et les faire mépriser tout ce qui pourrait leur donner le courage de nous affronter. Je songe ici spécialement à leurs nombreux fétiches de guerre qu'ils prétendent les rendre invulnérables. Etant donné que les vieux n'entendraient point les abandonner, car ils vont bientôt disparaître, votre action doit porter essentiellement sur les jeunes. 4°) Insister particulièrement sur la SOUMISSION et l'OBEISSANCE AVEUGLE. Cette vertu se pratique mieux quand il y a absence d'ESPRIT CRITIQUE. Donc évitez de développer l'ESPRIT CRITIQUE dans vos écoles. Apprenez-leur à croire et non à raisonner. Instituez pour eux un système de CONFESSION qui fera de vous de bons détectives pour dénoncer tout NOIR ayant UNE PRISE DE CONSCIENCE et qui revendiquerait L'INDEPENDANCE NATIONALE. 5°) Enseignez-leur une doctrine dont vous ne mettrez pas vous-même les principes en pratique. Et s'ils vous demandaient pourquoi vous comportez-vous contrairement à ce que vous prêchez, répondez-leur que "vous les NOIRS, suivez ce que nous vous disons et non ce que nous faisons." Et s'ils répliquaient en vous faisant remarquer q'une foi sans pratique est une foi morte, fâchez-vous et répondez : "Heureux ceux qui croient sans protester." 6°) Dites-leur que leurs statuettes qont l'oeuvre de SATAN. Confisquez-les et allez remplir nos musées : de Tervuren, du Vatican,. Faites oublier aux NOIRS leurs ancêtres. 7°) Ne présentez jamais une chaise à un NOIR qui vient vous voir. Donnez-lui tout au plus une cigarette. Ne l'invitez jamais à dîner même s'il vous tue une poule chaque fois que vous arrivez chez lui. 8°) Considérez tous les NOIRS comme de petits enfants que vous devez continuez à tromper. Exigez qu'ils vous appellent tous "mon père". 9°) Criez au communisme et à la persécution quand ils vous demandent de cesser de les tromper et de les exploiter. Ce sont là Chers Compatriotes, quelques-uns des principes que vous appliquerez sans faille. Vous en trouverez beaucoup d'autres dans des livres et textes qui vous seront remis à la fin de cette séance. Le Roi attache beaucoup d'importance à votre MISSION. Aussi a t-il décidé de faire tout pour vous la faciliter. Vous jouirez de la très grande protection des Administratifs. Vous aurez de l'argent pour vos oeuvres évangéliques et vos déplacements. Vous recevrez gratuitement des terrains de construction pour leur mise en valeur, vous pourrez disposer d'une main d'oeuvre gratuite. Voilà donc Révérends Pères et Chers Compatriotes, ce que j'ai été prié de vous faire savoir en ce jour. Main dans la main, travaillons donc pour la grandeur de notre Chère Patrie. Vive le Souverain, Vive la Belgique. Source : Avenir Colonial Belge 30 Octobre 1921 Bruxelles - Kiadi kua bawu bavisanga kaka mambu kia manzimu. - Malheurs à ceux qui comprennent toujours en retard. RELIGION COLONIALE CHRETIENNE OCCIDENTALE - Kutu di wufiona dia Zengi ; ye vo, nkutu Zoba, mfuanda yimosi. - On ne peut manipuler que celui qui est un imbécile ; et que même un idiot, on ne le trompe jamais éternellement. Dieu a créé plusieurs races, plusieurs sortes d'arbres, plusieurs sortes d'animaux, de poissons, d'oiseaux, de créatures, plusieurs races d'hommes, et plusieurs Religions spécifiques adaptées à la mentalité de différentes races de la Planète Terre. LE CIEL prône l'Unité dans la diversité. La diversité dans la complémentarité de L'ISLAM, de BUKONGO, du BUDHISME, et du CHRISTIANISME. C'est L'INTOLERANCE et L'INTEGRISME du Christianisme Colonial qui sont responsables de la GUERRE DES RELIGIONS sur la Planète Terre. Suivant les instructions du Roi Léopold II, le Ministre des Colonies, Monsieur Renkin, avait formellement insisté que les Missionnaires n'avaient pas pour mission de venir apprendre aux NOIRS à connaître DIEU, mais plutôt de venir COMBATTRE la Culture Negro Africaine, de venir ENDORMIR les Negro Africains, de venir faire de l'ESPIONNAGE, et ainsi faciliter LA COLONISATION et la DOMINATION de l'Afrique. Voilà leur VERITABLE MISSION. C'est au nom de cette MISSION que les Missionnaire ont espionné et fait assassiner tous les NATIONALISTES AFRICAINS, nos PROPHETES, nos Vrais Réformateurs, nos POLITICIENS Eclairés. Malgré les Indépendances, les Missionnaires Etrangers sont restés les mêmes en Afrique, leur MISSION n'a pas changé. Ce sont des ESPIONS qui opèrent à ciel ouvert, tellement les Negro Africains sont hypnotisés et endormis, envoutés par la MAGIE DES CAMPAGNES D'EVANGELISATION, et des oeuvres sociales empoisonnées des Agents du Néocolonialisme déguisés en Serviteurs de Jésus ! Partout où la Culture Africaine est combattue en Afrique, il y a toujours un Missionnaire qui a préparé ce plan, qui tire les ficelles, et manipule des pauvres Pasteurs Nègres mal formés et inconscients de la vraie Mission de leur Maître à pensées, le Missionnaire. C'est lui, le Missionnaire, qui prépare le questionnaire d'études de l'Homme ou de l'organisation à combattre. Ses boys, ses serviteurs, ses garçons de course, chargés d'aller collectionner les informations dont il a besoin ce sont des pauvres Pasteurs Nègres mal formés, et inconscients des résultats, pour l'Afrique, du travail de leur complicité avec un Agent du Néocolonialisme déguisé en Serviteur de Jésus, dont la MISSION est, faciliter la DOMINATION SPIRITUELLE et MATERIELLE de l'Afrique. COLONSIATION SPIRITUELLE Ces pauvres Pasteurs Nègres ne savent pas que la misère actuelle de l'Afrique est le fruit du travail Missionnaire dont ils sont les COLLABORATEURS inconscients. Ce sont des Véritables mpiki didi mfumu andi, disent les Grands Nabi Kôngo. Mes Frères Noirs, avant l'arrivée des Mindele, nos ancêtres invoquaient Dieu sous différents noms sur tout l'étendue de Katiopa du Nord au Sud, de l'Est à l'Ouest ! Dans l’intention d’amener les Négro Africains à se désintéresser du Dieu de leurs Ancêtres, et ainsi à les convertir au Christianisme Colonial, les missionnaires de l’occident se sont mis à dénigrer les Dieux Africains et à les qualifier de fétiches. Ainsi, dans son dictionnaire Kikongo-Français, qui contient qu’en même beaucoup de fautes, le missionnaire Suédois, Karl Laman, de la S.M.F, écrit : 1º) Kôngo : c’est le nom d’un Fétiche très puissant. 2º) Mpungu : c’est un Fétiche puissant 3º) Mbumba : c’est un Fétiche puissant. Là où Karl Laman dit Fétiche, mettez Dieu. Car, en effet, le NZILA KONGO enseigne que Dieu a plusieurs attributs, dont les trois principaux sont Lendo (le pouvoir), Zola (l’amour), et Ngangu (l’intelligence). 1º) Lorsque Dieu se manifeste en tant qu’intelligence Créatrice, il se nomme Nzambi’a Mbumba (Dieu Créateur). Ainsi, disait Mfumu Nsaku Ne Vunda : Ne Mbumba wawumba zulu ye ntoto. 2º) lorsqu’il se manifeste en tant qu’Amour et Sagesse qui gardent et protègent l’univers crée, Dieu se nomme Ne Kôngo Kalunga. Par son Amour qui remplit tout l’univers, ce Dieu est partout. Il est dans tout et au dessus de tout. Il est la Lumière qui luit au cœur de toute chose. Ainsi, disait Mfumu Nsaku Ne Vunda : Ne Kongo Kalunga walungila mu babo ye biabio 3º) lorsque Dieu se manifeste en tant que Pouvoir qui gouverne l’univers, il se nomme Tata Nzambi’a Mpungu, Dieu le Père tout puissant. Ainsi, Karl Laman devrait écrire : - Ne Kongo Kalunga : Dieu Omniprésent - Ne Mbumba : Dieu Omniscient - Ne Mpungu : Dieu Omnipotent Tous les trois sont Un, car ils ne sont que les trois premiers attributs d’un même Dieu qui est Omniprésent, Omniscient, et Omnipotent. L’aigle est le symbole de Ne Mpungu, qui est Dieu en tant que Pouvoir dans l’univers. Avec le temps, n’importe quel instrument qui servait à procurer à l’homme quelque Pouvoir que se soit a fini par être surnommé de mpungu, par le peuple. De la même façon, l’Aigle qui est le symbole du pouvoir du Dieu Mpungu Tulendo a fini par être appelé mpungu, dans l’ancienne langue Kikongo. Jusqu’à présent, l’aigle se dit mpungu dans la langue des Batabua au Katanga, qui adorent le Grand Dieu de pouvoir qu’ils appellent Kabezia Mpungu. MBEMBA En 1921, le grand Prophète Kimbangu se lève. Il manifeste un grand Pouvoir. Il parle au nom de Tata Nzambi’a Mpungu, et prophétise la libération de la Race Noire Mondiale. Mfumu Kimbangu ye Ne Muanda Nsemi Les Belges l’arrêtent, le condamnent à mort, puis à vie, et vont l’enfermer dans un cachot de Lubumbashi (Katanga, Shaba) à deux milles kilomètres du Kongo Central (l’actuel Bas-Zaïre), sa région natale toute bouillonnante. Derrière lui, le Kongo Central continue à bouillonner. En 1933, les adeptes de Mfumu Kimbangu avaient tenu une assemblée dans une forêt du Manianga Nord (Mongo Luwala) sous la direction de Mbuta Matai Muanda. Quand la séance de prière atteignit le paroxysme, le grand Initié Matai Muanda cria à haute voix disant : Mfumu’eto, Mfumu’eto Wiza wasiamisa nlongoki miaku ! Notre Seigneur, notre Seigneur Viens sanctifier tes disciples ! A deux milles kilomètres de là, dans son cachot de Lubumbashi, Mfumu Kimbangu entendit l’appel et décida d’y répondre. Soudain, un nuage lumineux se forma au dessus de l’assemblée des disciples réunis dans la forêt. Une fine pluie commença à tomber, puis on vit un grand Aigle (mpungu) dans le nuage. L’Aigle descendit, se posa au milieu de l’assemblée, et se transforma en un homme : Le seigneur Kimbangu, Grand Messager de Tata Nzambi’a Mpungu ! Il félicita Mbuta Matai Muanda pour sa droiture et son zèle au travail, puis il bénit l’assistance et disparut en un clin d’œil. Le NZILA KONGO enseigne que bien avant l’époque coloniale, lors de la fondation du Royaume du Kôngo : 1º) L’Aigle apparut, lorsque le grand Messager Makaba se leva au Kongo dia Mpangala. 2º) L’Aigle apparut, lorsque le grand Messager Kodi Puanga se leva au Kongo dia Kuimba. 3º) L’Aigle apparut, lorsque le grand Messager Mbakala Nzondo se leva au Kongo dia Luangu. 4º) Neuf Aigles apparurent dans le ciel, lorsque l’Archange Muanda Kongo descendit sur la montagne de Kongo dia Ntotela, le mont Nkumba. 5º) Après la colonisation, l’Aigle va encore apparaître à l’époque de Mama Vita Kimpa en 1702, et de Mfumu Kimbangu en 1921, et de … ! Voilà quelques unes des Grandes Figures de la lignée Prophétique Kôngo. Ntumua za Tata Nzambi'a Mpungu - Nkulu wumvua, kum'sompi ko. Samba Nkulu aku, kusambi Nkulu ngani ko. - L'Ancêtre, on l'a par la descendance, et non d'emprunt. Adore ton Ancêtre n'adore jamais l'Ancêtre d'autrui. Le Dieu Créateur a choisi des Anges très Puissants à qui il a donné la mission de superviser l’évolution matérielle et spirituelle de l’Afrique ; mais au lieu de chercher le contact avec ces Grands Etres, plein d’orgueil, tu leur tourne le dos et tu vas à la recherche des Dieux étrangers. Au lieu d’aller vers les montagnes, les grottes, les sites sacrés que Dieu a placés dans ton pays pour t’inspirer et te guider dans ton évolution spirituelle, tu tourne le dos à tout cela et tu passes ton temps à penser aux Alpes, à l’Himalaya, à la Californie, au mont Palomar … etc. Au lieu d’aller vers tes Ancêtres, tu leur tournes le dos, et tu passe ton temps jour et nuit à invoquer des Ancêtres étrangers qui n’ont rien à avoir avec toi. Le résultat de tout cela est que, cela fait déjà plus de vingt cinq ans que tu fais tout cela, mais tu n’es nulle part. Chaque vrai Initié a un domaine dans lequel il est très fort. 1º) L’Afrique a besoin de vrais Initiés qui sont capables de faire des inventions. Tu n’invente rien et tu te dis Initié… 2º) Dans les autres pays du monde, ce sont des Initiés qui font des découvertes et créent des nouveaux termes techniques qui manquent dans leurs langues pour désigner leurs inventions. Tu te dis Initié, et tu es incapable de faire cela pour ta langue maternelle… 3º) L’Afrique a besoin de vrais Initiés qui sont capables de contacter les Archives des Ancêtres et ainsi d’écrire l’Histoire vraie de la nation. Tu es incapable de faire cela, et tu te dis Initié… 4º) Parlant au nom de Tata Nzambi’a Mpungu, une seule parole de Mfumu Kimbangu avait le pouvoir de soulever des millions des gens en Afrique Centrale. Vita Kimpa Un seul discours de Mama Vita Kimpa mettait en ébullition tout le Royaume du Kôngo, du sud de l’Angola jusqu’au Gabon. Toi, tu te dis Initié, et ton entourage est insensible à ton verbe. MFUMU KIMBANGU (5) De 1921 à 1951, un seul murmure de Mfumu Kimbangu dans son cachot de Lubumbashi soulevait des millions des gens au Kongo Central (aujourd’hui Bas-Zaïre). Le colonialiste s’est alors lancé dans la répression la plus sauvage, mais en vain. Cent milles personnes ont connu le drame de la relégation hors de leur région natale. On crée l’Abako en 1950. Mfumu Kimbangu meurt en 1951, L’Abako (= Alliance des Bakongo) prend la relève et conduit le Kongo Belge à l’indépendance prophétisée. Voilà de quoi un Initié Kôngo est capable. Voilà la puissance des Grands Nabi Kôngo ! Mais toi, tu te dis Initié, et on ne voit pas en quoi tu es capable. Alors, de quelle Initiation parles-tu, puisqu’il est dit qu’on doit juger l’arbre par ses fruits ! De quelle initiation parles-tu ? Sans doute d’une initiation de mascarade, de bas étage, qui te fait prendre la fumée pour la lumière… Seul l’Ange chargé par Dieu Créateur pour guider ta nation est autorisé à te donner la vraie Initiation. Sans sa permission, tu pourras parcourir le monde entier, tu ne feras que surcharger ta tête avec des versets bibliques mal interprétés, et de vocabulaires des langues non Africaines qui ne serviront à rien. Mets fin à cette promenade inutile, ô ! digne Fils de L’Afrique. 1º) Mets fin à l’adoration des Dieux étrangers. 2º) Dans toutes tes prières, appelle Dieu par le nom qu’il avait donné à tes Ancêtres. 3º) Adores ce Dieu au nom des Prophètes qu’il avait envoyé à votre tribu, et non à une tribu non africaine. 4º) Adores ce Dieu en utilisant la langue qu’il avait donnée à tes Ancêtres. 5º) Apprends à tes enfants l’histoire de ta tribu, de ton clan, car elle contient beaucoup de renseignements sur la relation qui a existé dans le passé entre Dieu et ta tribu. Car le passé prépare le présent, qui est entrain de préparer l’avenir. 6º) Respectes tout interdit sexuel ou alimentaire que Dieu avait donné à tes Ancêtres, même si cela te paraît bizarre et inexplicable. 7º) Cherches à découvrir la volonté actuelle de Dieu pour votre tribu et mets-toi à travailler pour qu’elle puisse s’accomplir. 8º) Cherches à découvrir dans votre tribu, et en Afrique en général, ceux qui travaillent pour la cause des Ancêtres et fait tout pour collaborer avec eux, en les soutenant mentalement, oralement, matériellement, spirituellement, et financièrement. 9º) Cultives un désir très intense de contacter tes Ancêtres et d’être fidèle à leur cause. 10º) Cesses la mauvaise utilisation de la sorcellerie et des forces de la nature pour nuire à tes frères de race. 11º) débarrasses-toi de l’individualisme qui sacrifie l’intérêt du plus grand nombre au profit de tes intérêts propres, car l’Ange de la nation veut la prospérité de tout le monde dans la nation. 12º) Penses souvent à tes Ancêtres et aies l’habitude d’aller déposer une gerbe de fleurs à leur cimetière. 13º) Cultives une grande pureté de pensées et d’intentions. 14º) Diffuses chaque fragment de l’histoire de ta tribu qui t’arrive. Car c’est en donnant qu’on peu recevoir. 15º) Rassemblez vous pour former un noyau de Culte du Dieu de vos Ancêtres. Gardez une très grande pureté de ce noyau de culte, afin qu’il puisse devenir un centre magnétique qui va se mettre à attirer les autres renseignements dont vous avez besoin. 16º) Visites certains Lieux saints de ton pays dans un état de grande pureté et de ferme détermination pour servir la cause des Ancêtres. 17º) Sois prêt à payer avec courage les indemnités compensatoires qui vont amener la réouverture du canal de communication entre les intuitifs de ta tribu et le Dieu de tes Ancêtres. 18º) Travaillez en commun pour mettre sur pied une religion nationale conforme à la mentalité des gens de ta tribu. 19º) On ouvrira à celui qui frappera, et qui cherche trouvera. Race Noire de la Planète Terre, au lieu de suivre des faux guides qui ont pour mission de vous abruitir, le Ciel a envoyé le Fils de l'Intelligence Créatrice de l'Univers en ce début de l'Ere du Verseau afin de donner un NOUVEAU SOUFFLE SPIRITUEL à Katiopa et au Monde entier.....Ingeta ! Bien avant l'arrivée, des Mindele, les Noirs d'Ekipata vénéraient le DIEU SUPREME sous les différents noms tels que : PTAH, AMON, RA, KHNUM, USIRE, HERU, ISIS, etc.... BANA BA ZULU Après la chute de l'Egypte Antique, les Noitrs Bantu vénéraient toujours l'ETRE SUPREME sous différents noms ! Les Missionnaires Mindele Chrétiens Occidentaux n'avaient en réalité aucunes missions d'apprendre aux Noirs à connaître DIEU car ils le vénéraient depuis des MILLENAIRES ! Le Discours de Jean Renkin est clair et net : "...Le but essentiel de votre mission n'est POINT d'apprendre aux Noirs à connaître DIEU. Ils le connaissent déjà. Ils parlent et se soumettent à un NZAMBI ou un MVINDI-MUKULU, et que sais-je encore. Ils savent que TUER, VOLER, CALOMNIER, INJURIER...est MAUVAIS....". Fin de citation ! Race Noire Mondiale, connais-tu les Noms Divins de l'ETRE SUPRÊME ??? Car tes Ancêtres ne l'appelaient pas : Yave, Jéhovah, Allah, Bouddha, Brahma, Vishnu, Shiva, Jésus, l'Eternel, etc.... Et tu n'es mis dans l'Ecole de la Souffrance en invoquand des DIEUX ETRANGERS que ts Ancêtres ne connaissaient pas ! - Luvilakana Bakulu beno, ye bawu mpe si baluvilakana. Lubambukila Bakulu beno moyo, ye bawu mpe si balubambukila moyo, ye kulukatula mu mpasi. - Oubliez vos Ancêtres, et eux aussi vont vous oubliez. Souvenez-vous de vos Ancêtres, et eux aussi vont se souvenir de vous, et vous délivrez de la souffrance. BAKULU BETO Mais tes Ancêtres l'invoquaient sous les noms suivants : - Akongo, Omakongo, Amakongo, Ne Sigi, Ne Sugu, Ne Suku, Tata Nzambi'a Mpungu, Ne Kongo Kalunga, Ne Muanda Kongo, Ne Muhangi, Ne Muhanga, Ne Lesa, Mfumu Muanda Nsemi chez les Bakongo (Empire Kongo dia Ntotela). - Tata Nzambi, Nkumbu’andi Akongo, Ama Kongo. Idina, Bakongo i Nkangu’a bantu banatanga Nkumbu’a Nzambi. - Dieu s’appelle Akongo, Ama Kongo. C’est pourquoi, les Bakongo sont le Peuple qui porte le Nom de Dieu. - Nabongo, Nyasaye, Wele chez Abalyia du Kenya. - Nyame chez les Adjuru de la Côte d'Ivoire. - Mulungu, Ngaï chez les Akamba du Kenya. - Nyame, Onyame, Nana Nyankopon, Amosu chez les Akan, les Fanti et les Ashanti du Ghana et de la Côte d'Ivoire. - Lesa chez les Amba d'Ouganda. - Ruhanga chez les Ankore et les Banyoro d'Ouganda. - Imana chez les Barundi du Burundi. - Zambi chez les Baya de la République Centrafricaine. - Lesa, Muhungu chez les Bemba de la Zambie. - Mulungu chez les Bena de Tanzanie. - Mulungu, Leza chez les Chewa du Malawi. - Kalunga, Zambi chez les Chokwe d'Angola. - Amma chez les Dogon du Mali. - Mawu Segbo Lisa chez les Adja, Ewe, Fon du Togo, Bénin. - Murungu, Ngaï chez les Gikuyu du Kenya. - Nyambe chez les Lozi de la Zambie. - Enkaï, Engaï, Ngaï chez les Massaï du Kenya et de Tanzanie. - Murungu, Ngaï chez les Meru du Kenya. - Akongo chez les Ngombe (Kongo dia Ntotela). - Nzambi'a Mpungu chez les Vili. - Olorun, Olodumare chez les Yoruba du Nigéria. - Unkulunkulu, Inkosi, chez les Amazulu d'Afrique du Sud (cousins des Bakongo). Les Grands Initiés du Bukongo, les Banabi Kôngo connaissent les secrets des tous ces Noms Sacrés qui sont en vérité des Jumeaux Spirituels....Fermons cette parenthèse ! Mpungu devient Mungu en enlevant la lettre "p". Muhangi devient Ruhanga par une permutation de lettres. Amakongo devient Amma par la suppresion du Nom Divin Kongo. En vérité, il existe un Seul Etre Suprême ayant des Multiples Noms Divins ! Ingeta ! Ibobo, Ibobo ! La Sagesse Kôngo enseigne ceci aux Adeptes de Bundu dia Kinabi : - Wungimina mfundi, kansi kungimini mazayu ko. Kadi buzoba dia budianga mazoba ye mavanga mawu. – Refuse-moi à manger mais ne me refuse pas la connaissance. Car l’ignorance tue les ignorants et leurs œuvres. Ntumua Mase Mfumu a Zikua Madinina Bundu dia Kongo.
MOMO972 | 17/06/2021 - 20:16 :
Bonjour, comment puis-je me procurer ces deux livres. Merci d'avance Alfred Marie-Jeanne. Une traversée verticale du siècle (Caraibéditions, 2015). Décembre 2015. Une nouvelle page dans l'histoire de la Martinique (Caraibéditions, 2016).
redaction | 18/06/2021 - 06:27 :
Soit en librairie soit à partir du site-Internet de l'éditeur. Aller sur Google et taper : Caraibeditions.fr

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages