Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

DES ÊTRES HUMAINS OU DES COULEURS ?

Térèz Léotin
DES ÊTRES HUMAINS OU DES COULEURS ?

Selon Madame Nadine Morano "pour qu’il y ait une cohésion nationale, il faut garder un équilibre dans le pays, c’est-à-dire sa majorité culturelle. La France est un pays aux racines judéo-chrétiennes, la France est un pays de race blanche, dans lequel on accueille des personnes étrangères, comme le disait, le Général de Gaulle" paraît-il. Madame Nadine Morano est une députée européenne et vice-présidente de la commission nationale d’investiture du parti Les Républicains, et elle s'exprimait ainsi le samedi 26 septembre 2015, lors de l’émission "On n'est pas couché" sur France 2.

Les êtres humains ne seraient pas des personnes, mais bien des individus compartimentés dans des cases de couleurs.

Nous connaissions Jehanne la Pucelle d'Orléans qui est devenue le symbole du Front National, puisqu'elle repoussa hors de France les anglais indésirables. Voici maintenant que paraît Nadine Morano née Pucelle devenue Pugelle qui donne l’impression de vouloir, à son tour, éconduire les gens qui n'ont pas la couleur de peau adéquate, car, la France, dit elle est un pays de race blanche. L’acte d'exclusion serait revendiqué sous couvert d'une nécessaire cohésion nationale, et cette cohésion renvoie à la couleur de peau. L'harmonie semble absente en France comme le faisait déjà entendre avant elle un "béké" ayant bien entendu, le même phénotype qu'elle. Si l'on s'en tient au raisonnement de ces "honorables représentant de la France," si nous prenons compte de toute sa dimension, ne faudrait-il pas aussi que tous les papillons se ressemblent, que tous les oiseaux soient les mêmes, que tous les poissons soient semblables puisque pour que l'harmonie tant souhaitée règne en France, il faut que tous les êtres humains qui s’y trouvent soient blancs ? Les Martiniquais non blancs du parti Républicain doivent être "heureux"  de savoir combien leur couleur de peau ne répond pas aux critères de Madame Morano. Pour que "la France reste la France", que ne ferait-elle pas ? Elle martèle le caractère judéo-chrétien de la France et elle remet en cause le vivre ensemble fondement même de la chrétienté qu'elle cite. La “race blanche”, celle des habitants de la France, elle veut la préserver de l'intrusion outrancière, ou de l'invasion des non blancs, et elle discrimine ainsi les autres catégories de la population. Les non blancs seraient sans doute des personnes "honteuses" en tout cas honnies. En distinguant les gens en fonction de leur "race" n'invite-t-elle pas à la discrimination ? Ne se rapprocherait-elle pas ainsi de la pensée d'un certain Gobineau ou d’un certain Hitler ? Penserait-elle comme eux à une épuration ethnique ? C'est ahurissant.

Mais dites-nous, madame à la peau naturellement requise pour habiter la France, dites-nous donc, car cela nous préoccupe, qui avait demandé aux Français de coloniser les pays des non blancs ? Qui leur avait conseillé de coloniser le Maroc, la Tunisie, l'Algérie, tous ces pays du Maghreb, tous ces pays de l'Afrique, des Amériques, du Pacifique ? Des peuples qui avaient déjà leur propre pouvoir, un passé, une histoire ? Des pays qui avaient leur roi, leur dirigeant, leur fonctionnement. Pourquoi la France d’un revers de main déclara-t-elle ces pays siens ? Si aujourd'hui, après toutes ses conquêtes guerrières, la France est un pays à vocation de blanc, madame Morano il ne faut pas y penser seulement lorsque cela vous arrange. Pourquoi les français ont-ils le droit d'être présents chez les autres et pourquoi  ne veulent-ils pas que les autres viennent chez eux ? Serait-ce pour continuer d'assouvir l'hégémonie de la toute puissance de la France et pour mieux asseoir une prétendue suprématie des gens de race blanche ? La conquête coloniale de la France a eu pour elle des avantages qui n'ont jamais été négligés comme : l'expansion du territoire, l'accroissement de la richesse sucrière, minière, etcétéra. Pourquoi la venue des non blancs en France est-elle vécue comme un problème ? Être non blanc et être français seraient-ils donc incompatibles ? Réveillez votre conscience, madame, pensez aux Tirailleurs Sénégalais, pensez combien ils étaient les bienvenus en France, pour servir de chair à canon en première ligne, sur les fronts durant les guerres passées, et taisez-vous ou tournez sept fois votre langue dans votre bouche. Pourquoi votre mentor, qui dites-vous serait de Gaule (derrière lequel vous vous cachez) pourquoi aurait-il permis qu'un non blanc, dévoué à la cause de la France, un nommé Félix Éboué, repose au Panthéon qui est un symbole de la Nation Française que vous affirmez de race blanche ?

 La liberté d’expression, c’est de pouvoir s'exprimer, c'est aussi de dire des choses que les gens n'aiment pas entendre, ne veulent pas entendre, ou que d'autres n'osent dire, mais sous couvert de liberté d'expression, peut-on se permettre de dire tout et surtout n'importe quoi ? Ce qui semble dommageable, c'est l'indifférence que cela laisse chez certains de nos concitoyens qui préfèrent discuter de Wolskwagen et ses trafics. Qu'est-ce qui préoccupent nos semblables ? C’est d’avoir des tickets gratuits pour des concerts de «AKIYO», avoir des CD de "KASSAV" pour rien, ou encore ceux de "GODZOM" ou d'autres artistes, sans dépenser un seul sou. Ce n'est pas le propos de madame Morano qui va les gêner, ce n'est pas non plus le départ pour la France de personnes qui préféreraient rester travailler dans leur pays d'origine, pays de non blancs. Ce qui les préoccupe c'est un problème de consommation. Il est vrai qu’il y a une voiture par habitant. On comprend alors que l'on puisse occulter les propos de madame Morano qui cependant ont soulevé un tollé dans "le pays des blancs", mais ici, nous avons l'habitude de tout prendre, de laisser faire, de laisser dire et d’attendre.

Y aurait-il des races rien que pour mieux distinguer la race qui serait "supérieure" ? Madame ne pourriez-vous nous parler plutôt de l'universelle ouverture aux autres, ouverture nécessaire dans un monde composé d'êtres humains frères. Nous ne cherchons pas particulièrement à être français, ni à nous croire plus français que les français, nous pensons surtout qu'il faut défendre les droits des hommes à disposer du monde. La France dans sa dimension d'universalité ne peut-elle accueillir des gens qui viennent d'autres pays, qu'ils soient blancs ou non blancs ?

 Nous avions entendu parler des Français de sang bleu, aussi des Français de souche, et puis nous savons qu’avec madame Morano on devra compter avec les vrais "vrais Français", les "Français français" que sont les Français de couleur blanche, et mettre à part les Français de papier, ainsi que les Français "inadaptés" parce qu'ils sont non blancs. Que représente la diversité, si ce n’est une grande richesse ? C'est pour cette raison que nous nous étonnons qu'au 21ième siècle "l’appartenance à la nation française" soit encore subordonnée à une condition de race qui semble s’apparenter à l’apartheid.

 Térèz Léotin

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages