Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

CREE EN FEVRIER 2007, "MONTRAY KREYOL" A 13 ANS

Raphaël Confiant
CREE EN FEVRIER 2007, "MONTRAY KREYOL" A 13 ANS

 Après une longue expérience de presse-papier (Grif An Tè, Antilla, La Tribune des Antilles etc.), je prends la décision de créer Montray Kréyol en février 2007.

  Il y a donc 13 ans.
 L'objectif premier, ou en tout cas principal, était de défendre et valoriser les langues et cultures créoles, mais sans jamais s'enfermer sur notre monde à nous. C'est pourquoi, dès le départ, à côté des articles rédigés en créole et en français, nous avons publié des articles en anglais, espagnol, italien, portugais, allemand, arabe, chinois, tamoul etc...Il ne s'agit pas là d'une coquetterie, mais de la volonté de tenir compte du fait que si un journal-papier martiniquais est lu de Saint-Anne à Grand-Rivière, un site-Internet martiniquais peut être lu dans le monde entier. Et de fait, grâce au système Alexia qui permet à tout site-Internet de connaître les zones géographiques où il est lu, nous avons constaté, au fil des années, que nous avons, en plus de nos lecteurs caribéens, des lecteurs au Québec, à la Réunion, au Maroc, en Algérie, au Bénin, au Sénégal, au Bénin, au Vietnam, au Japon etc...
 Ensuite, MONTRAY KREYOL n'est pas un blog. Un blog est l'équivalent sur le Net du journal intime d'autrefois, c'est-à-dire l'émanation d'un seul et unique individu qui y écrit ce qu'il veut. Nous sommes un site-Internet où interviennent régulièrement dans leurs "BLOC-NOTES" pas moins d'une trentaine de collaborateurs. Un site-Internet qui republie aussi des articles repérés sur d'autres sites qu'il juge intéressants. Ce n'est donc pas l'organe d'un seul individu. Ce n'est pas "le blog de R. CONFIANT", même si, juridiquement parlant, j'en suis le directeur et donc celui qui doit répondre devant la justice en cas d'attaque pour diffamation. En 13 ans d'existence, nous n'avons eux que 2 plaintes de ce type : l'une émanant de Fred CELIMENE, ex-directeur du CEREGMIA, aujourd'hui révoqué à vie de la fonction publique ; l'autre, de l'actuel recteur de l'Académie de la Martinique.
 Un site-Internet coûte de l'argent (rémunération du ou des webmasters ; abonnement chez un hébergeur, le nôtre étant OVH ; achat de photos ; déplacements hors de la Martinique etc...) et a besoin, tout comme les autres médias (presse-papier, radios, télés) d'annonces publicitaires pour vivre. Nous avons, dès le départ, fait le choix de ne dépendre que de nous mêmes, plus précisément de deux "sousou" (tontines) que nous organisons, à travers l'association de Loi 1901 qui gère le site, deux fois dans l'année : fin février et fin septembre. Ce n'est pas toujours suffisant et je dois parfois mettre la main à la poche. Mais au moins notre indépendance totale est garantie !
 Nous avons fait le choix de la transparence et n'avons rien à cacher.
 Nous avons également choisi d'ouvrir MONTRAY KREYOL à toutes les sensibilités politiques. On y trouve ainsi des articles d'Yves-Léopold MONTHIEUX (Droite) comme des articles ou des mises en lignes de journaux indépendantistes d'extrême-gauche ("PATRIYOT" du PKLS ; "JIK AN BOUT" du CNCP-Saé etc.) et bien sûr des articles de MARTINIQUE-ECOLOGIE, le parti dont je suis membre. Mais nous ne sollicitons personne ! Si telle ou telle tendance politique est absente de MONTRAY KREYOL, c'est qu'elle ne nous envoie rien ou ne veut rien nous envoyer pour publication. On me demande souvent : "Et si quelqu'un du PPM vous envoie un article, le passerez-vous ?". La réponse est "OUI" sans la moindre hésitation.
 C'est, en effet, maintenant qu'il faut se battre pour la démocratie et la pluralité des opinions, pas au lendemain matin de l'indépendance.
 MONTRAY KREYOL n'a pas d'ennemis, il n'a que des adversaires. Ou plus exactement, les seuls ennemis qu'il a, ce sont les corrompus, les mafieux, les profiteurs du système. Ceux-là, nous continuerons à la combattre sans merci quoiqu'il nous en coûte car l'expérience des pays caribéens, sud-américains, africains et arabes devenus indépendants, démontre que c'est en grande partie la corruption qui a mis beaucoup d'entre eux dans l'état lamentable qui est le leur aujourd'hui. Un seul exemple : Haïti. Question : où sont passés les 3 milliards de dollars que le président vénézuélien, Hugo CHAVEZ, avait donnés, à travers l'organisation PETROCARIBE, aux dirigeants de ce pays ? Réponse : dans la poche des corrompus ou plus exactement, sur leurs compte en banque à Miami.
  13 ans, c'est peu et c'est long en même temps.
 Tous les efforts déployés pour faire vivre le site en valent-ils la chandelle ? Difficile de répondre. Comme nous n'avons rien à cacher, nous sommes le seul et unique site-Internet antillais qui affiche son compteur de visites sur sa page d'accueil. N'importe qui peut (sur un ordinateur, pas sur le minuscule écran d'un téléphone portable) le consulter à tout moment. N'importe qui peut y vérifier combien de vues a fait tel ou tel article par jour ou par semaine. Nous n'avons pas besoin de mentir à des annonceurs publicitaires en déclarant que MONTRAY KREYOL a 80.000 ou 100.000 visites par jour. Nous n'en faisons que modestement entre 30.000 et 40.000. D'autres sites-Internet ou d'autres blogs antillais reçoivent beaucoup plus de visites que le nôtre et cela ne nous cause aucun problème car nous ne sommes en compétition avec personne. Tant mieux pour eux et plus il y aura des sites et des blogs, plus ce sera bénéfique pour la démocratie.
  13 lanné, sé an bel aniversè ! Nou ké kontinié djoubaké ek nou pé ké moli...
 
  Raphaël CONFIANT
  Directeur de publication de MONTRAY KREYOL

Pages