Accueil

C'EST LA LOI FRANCAISE, LES GARS !

C'EST LA LOI FRANCAISE, LES GARS !

  Il y a une comédie burlesque qui se joue en Martinique depuis 1946.

 Depuis qu'un certain CESAIRE, Aimé de son prénom, a rapporté à l'Assemblée nationale française la loi qui nous transforma de "vielle colonie" en "département d'Outre-mer". Cette comédie a un sujet fort simple à résumer. Juste trois mots suffisent : le beurre, l'argent du beurre et l'arrière-train de la fermière en prime.
   Elle est rejouée ces jours-ci, à guichets fermés, par la CFTU.
  Car enfin, l'exigence des syndicats à ce que Martinique Transport s'engage à ce qu'il y ait un repreneur unique suite à la résiliation de la délégation de service public de la CFTU, est tout simplement contraire à la loi. La loi française ! Celle que 76% des électeurs martiniquais ont avalisé de leur plein gré (le vote n'est pas obligatoire en France et on n'a vu aucun gendarme ni policier battre les campagnes et les quartiers urbains, armes à la main, pour obliger les gens de se rendre aux urnes). La loi française dit donc très clairement dans son Code des marchés publics qu'il n'est pas possible d'avoir un employeur unique. Et pourquoi ? C'est que depuis 2016, ledit Code impose qu'il y ait désormais un allotissement. Et pourquoi ? Pour garantir la libre concurrence. Ben, oui, les gars, non seulement on est dans un système français, mais on est aussi dans un système capitaliste.
  Vous voulez faire votre propre loi ? Aucun souci. En 2020, il y aura des élections municipales et ce sera l'occasion pour vous d'élire massivement des candidats indépendantistes. Pour l'heure, sauf preuve du contraire, il n'y en a qu'un seul qui se déclare comme tel sur...34 communes. Sinon pour en revenir au Code français des marchés publics, s'il impose l'allotissement, c'est pour permettre à tout un chacun, quelle que soit sa taille d'accéder à la commande publique, chose qui est favorable aux petites et moyennes entreprises. Autrement seuls les grosses obtiendraient les marchés publics et si tel était le cas, les mêmes qui ont rejeté à 76% l'Article 74 (et son petit début de commencement d'autonomie) seraient encore à manifester et à bloquer lantoupriz Bétjé-a.
  Et puis, les gars, puisque vous êtes si à cheval sur le droit, pourquoi n'avez jamais pipé mot quand durant les 3 dernières années, votre employeur, la CFTU, n'a jamais, comme l'exige pourtant la loi, remis à Martinique-Transport son rapport d'activités alors même que cette dernière lui versait 50 millions d'euros chaque année. 54 même en 2019 !
  Pourquoi n'avez-vous jamais réagi quand les médias nous ont appris que la CFTU a 3 millions d'euros de déficit ?
 Pourquoi n'avez-vous jamais bronché quand le consultant et journaliste Eddy MARAJO a affirmé à la télé que "la CFTU détourne 3 millions d'euros chaque année" (fin de citation) ?
  Pourquoi un tel silence devant ces faits pourtant accablants ?
  Aucun Martiniquais n'a le pouvoir de changer la loi française, même pas nos députés (dont l'un est d'ailleurs totalement muet sur votre grève comme sur d'autres sujets aussi graves que les blocages répétés de supermarchés) !
   On ne peut pas avoir le beurre (la France), l'argent du beurre (subventions européennes, 40% des fonctionnaires, octroi de mer, défiscalisation, allocations familiales, CMU etc.) et en même temps l'arrière-train de la fermière (ma petite loi martiniquaise à moi pour mon seul petit secteur d'activité).  
   Arrêtez donc de pénaliser les personnes âgées, les femmes seules avec enfants, les chômeurs, les élèves et les étudiants, les handicapés et les immigrés caribéens qui sont quasiment les seuls à emprunter vos bus ! Arrêtez de tuer le commerce foyalais déjà en grande difficulté !...
Image: 

Pages