Accueil
(à Alain Caprice)

CAPRICE

Par Patrick MATHELIÉ-GUINLET
CAPRICE

Ayant appris la mort en Guadeloupe d'un ami très cher que je savais malade depuis longtemps, le poète et plasticien de talent Alain Caprice d'origine martiniquaise, j'ai par ce poème voulu lui rendre ce vibrant hommage

CAPRICE

                                                                      (à Alain Caprice)

 

Ta vie n’en fut pas un !

Car toujours tu as su,

fait c’que tu as voulu :

photo, peinture et poésie,

touche-à-tout de génie…

 

Ton art, pas un non plus !

Car il a défendu

contre injustices, abus

tout ce que tu étais :

noir, fier et Antillais

profondément humain…

 

La muse par nature

est femme capricieuse !

C’est sans doute pourquoi

tant elle t’inspira

poétiques paroles,

reflets d’âme créole,

sonnant puissantes et vraies !

 

Jamais, au grand jamais,

tu ne jouas de rôle

mais fus un messager

sans peur et sans détour

de l’amour de la vérité,

la vérité de ton amour !

 

Et voici qu’à la fin,

caprice du destin,

à nous tu es ravi

par cette maladie

inoculant l’oubli…

 

Mais pour l’éternité

au profond de nos cœurs

et dans la poésie

que tu nous a laissée,

nous montrant le chemin,

aujourd’hui tu demeures

le plus beau des caprices,

toi mon ami Alain…

LONNÈ ÈVEK RESPÉ.

 

Patrick MATHELIÉ-GUINLET (27-12-2019)

Pages