Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Bernard Hayot et Serge Letchimy rendent hommage à Edouard Delépine

Bernard Hayot et Serge Letchimy rendent hommage à Edouard Delépine

   Un hommage solennel a été rendu à l'historien et l'ancien maire du Robert, Edouard Delépine, au Hall des Sports de la commune.

   Seuls trois personnes y prirent la parole : d'abord, le maire du Robert, Alfred Monthieux, puis Bernard Hayot, propriétaire du groupe du même nom, et enfin Serge Letchimy, président du PPM (Parti Progressiste Martiniquais). Chacun a rendu hommage à sa façon (comme on le verra dans la vidéo ci-après) au disparu dont le corps était exposé dans un petit mausolée entouré de voiles bleu et blanc sur fond de tapis rouge.

    L'assistance, très recueillie, était toutefois assez clairsemée et surtout composée presque exclusivement de personnes de plus de cinquante ans. Dans l'assistance, on reconnaissait, entre autres, Pierre Petit, l'ancien maire du Morne-Rouge, Jeannie Darsières, épouse de feu-Camille Darsières ainsi que Didier Laguerre, actuel maire de Fort-de-France. Très digne, l'épouse du défunt reçut les hommages des celles et ceux qui étaient venus dirent un dernier adieu à "Edouard".

Commentaires

Frédéric C. | 14/08/2020 - 17:24 :
Quelle tristesse, non seulement pour les proches d'EDLE, mais surtout pour notre pays! Car comment se fait-il qu'il y ait eu si peu de monde pour rendre hommage à un si grand bonhomme, un homme qui a tant apporté à la connaissance de notre histoire (même si on ne partageait pas ses idées politiques)? Pourquoi y avait-il si peu de "jeunes" de moins de trente ans? Comment se fait-il que la transmission ne se soit pas faite? Quid de la responsabilité des politiques qui se disent "nationaux" voire "patriotes"? Quid de la responsabilité des dirigeants récents et actuels de son dernier parti, le PPM? Alors que certains "artistes" à deux euros attireraient une foule en pleurs? Ceci illustre un problème que lui et d'autres historiens mquais avaient pointé depuis longtemps: le problème de la mémoire historique d'un peuple, sans lequel ce peuple ne peut pas avancer de façon lucide. C'est un peu désespérant. En tout cas, s'il y a un seul ouvrage d'Edouard de l'Epine à lire, c'est "QUESTIONS SUR L'HISTOIRE ANTILLAISE". Espérons qu'il soit un jour réédité. Mais attention, ce n'est pas de la langue de bois!

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages