Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

ALLEZ, LES VIEUX ! ALLEZ !...

Feu Hugo Chavez (58 ans) aurait tellement aimé devenir vieux comme Alfred Marie-Jeanne (78 ans) !

Hélas! La nature ou le destin, ou, sait-on jamais, l’impérialisme étasunien (empoisonnement) en ont décidé autrement. Le chantre bolivarien n’est plus parmi nous et cela nous fend le cœur, mais le chantre de la souveraineté martiniquaise, lui, est bel et bien à la barre. N’en déplaise aux «jeunistes»!

Car une étrange idéologie sévit depuis quelque temps à la Martinique. Son nom: le «jeunisme». Diffusée depuis quelque temps par le PPM-Ceregmia, elle cherche à tourner en dérision Alfred Marie-Jeanne et Claude Lise, leaders du «Gran Sanblé» réunissant indépendantistes, autonomistes, démocrates et écologistes. «Le Progressiste», organe de presse du PPM-Ceregmia, les a traités de…Jurassik Park et multiplie les articles moqueurs ainsi que les caricatures dégradantes. A croire que ces messieurs ont la mémoire courte: ils oublient ou feignent d’oublier qu’Aimé Césaire, dont ils trahissent tous les jours la pensée, a quitté la mairie de Fort-de-France à l’âge vénérable de…88 ans. Et que son grand ami, son bras droit, le Dr Aliker, s’est retiré de la scène politique à…100 ans. Le PPM-Ceregmia feint aussi d’oublier que deux piliers de leur camp, le maire du Marin et celui du Lamentin, sont octogénaires ou presque.

Cette pseudo-idéologie jeuniste, qui confond horloge mécanique (mesurée par les horloges et montres) avec horloge biologique (qui dépend du capital génétique de chacun), serait risible si elle n’était propagée que par les adversaires du «Gran Sanblé». Elle l’est beaucoup moins quand on se rend compte qu’elle est reprise par certains élus qu’Alfred Marie-Jeanne et Claude Lise ont largement aidés à conquérir le poste qui est le leur aujourd’hui. Cela, en effet, sème le trouble dans les esprits, installe le doute, propage la division et est en fin de compte, une sorte de coup de Jarnac portée dans le dos du camp de la responsabilité martiniquaise.

Ambition démesurée de certains? Irresponsabilité politique? Faiblesse devant les avances à peine voilées du PPM-Ceregmia? On ne sait comment expliquer semblable dérive qui, si par malheur, elle arrivait à son terme, risquerait de miner de l’intérieur le «Gran Sanblé» et grèverait lourdement ses chances de remporter les élections pour la Collectivité territoriale de décembre 2015.

En tout cas, regardons nos deux «Jurassik Park» sur la photo qui illustre cet article, photo qui a été prise ce dimanche 07 décembre lors de la fête patronale de Grand-Rivière! Ils ont l’air de se porter comme un charme et tout ce qui nous reste à espérer, c’est que cela durera le plus longtemps possible.

Allez, les vieux !....

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.