Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

45 ENSEIGNANTS, ADMINISTRATIFS ET PERSONNELS DE SERVICE DENONCENT LEURS CONDITIONS DE TRAVAIL CRITIQUES A LA FAC DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES

45 ENSEIGNANTS, ADMINISTRATIFS ET PERSONNELS DE SERVICE DENONCENT LEURS CONDITIONS DE TRAVAIL CRITIQUES A LA FAC DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES

   Ce chiffre n'est pas peu, il n'est pas rien, si l'on prend en compte le fait qu'il concerne une seule faculté de l'Université des Antilles.

   En effet, il y a une dizaine de jours, 78 enseignants des 2 Pôles qui composent l'Université des Antilles (Guadeloupe et Martinique) s'étaient fendus d'un courrier au président de l'établissement et à la communauté universitaire dans lequel ils parlaient de "terreur". La citation exacte est celle-ci :

   "L'intimidation et la terreur ne sauraient être une méthode de gestion des ressources humaines."

   Voici donc ce qu'écrivaient 78 enseignants et administratifs guadeloupéens et martiniquais !

   Ce que peut-être le grand public ignore, c'est que chacun des pôles de l'Université des Antilles est composé de plusieurs facultés ou "composantes". 4 en Martinique et 7 en Guadeloupe.  De ces onze composantes ont donc émané, la semaine passée, 78 signatures, or cette semaine, d'une seule et unique faculté, la Faculté des Lettres et Sciences humaines (campus de Martinique) émanent...45 signatures. Pas besoin d'avoir la bosse des maths pour se rendre compte que cette seule faculté rassemble aujourd'hui à elle seule, à elle toute seule, plus de la moitié des signatures obtenues au sein de toutes les autres composantes de l'université.

   Il ne s'agit aucunement de se livrer à quelque comptabilité boutiquière, mais à montrer que le rejet de la terreur au sein de cette Faculté est arrivé à son maximum. 45 enseignants, administratifs et personnels de service au sein d'une seule faculté qui protestent publiquement, ce n'est pas rien ! C'est qu'en son sein se pratique ce qu'il y a de pire au niveau de tout l'établissement : le macoutisme, le clientélisme, l'incitation à la délation, la soif de postes aux titres ronflants comme "innovation pédagogique" mais creux et l'accession de médiocres (voire de fainéants) à l'échelon ou grade bien supérieur au leur etc...etc...

   C'est tout cela que dénoncent les 45 dans leur texte ci-après...

Lien de téléchargement: 
Document: 

Pages