GEORGES ELEUTHÈRE MAUVOIS 91 ANS

Jid

jeudi 7 février 2013
 la rédaction de Montray Kreyol

Man pé ké mélanjé sa ou fè an politik épi sa’w fè an litérati, mé non’w ka rété gravé adan tet tout moun ki kont lenjistis. Nou pé ké janmen oubliyé ordonans séléra-tala ki té lé vréyé’y alé an Frans an oktob 1960 épi 3 kanmarad (Guy Dufon, Walter Guiteaud, Armand Nicolas). Kisiswa an politik épi le PC, an litérati (sirtou an téyat), yonndé mo ka kolé an chivé blan’w la, sé lonnèté, an boug nofrap, travayan ki enmen ri ek fè moun ri mé ki sé an gran travayè konbatan tou.

Jòdi-a ou ké ni non’w matjé asou an lari bò anlot gran kominis : André Alikè. An lavi’w, ou ja wè 91 almanna paret. Sa nou asiré sé ki ou pé ké ni menm desten trajik épi Alikè. Nou sé voudré ki tout jan Matinik pa janmen bliyé’w. Misié Joj Movwa an mal neg ki pa janmen fè gro bri, mé ki toujou fè an gro brital travay ba Matinik.

Tousa ka matjé kréyol jòdijou, lé di’w mèsi pou lapot-la ou wouvè ba yo-a. Ni dot ki lé fèmen’y, mé épi tousa ou ja ékri, ou kité’y a dimiband, pou nou osi sa pousé’y.

Tousa ki enmen litérati Matinik ka rikonnet tou, sa ou fè jik tan ou té pé, ou bat o dernié san é Victor Sévère, éti ou lé fini,  nou sav i ké bout. Pas «toutan solèy poko kouché ich tig pa ka dòmi san soupé».

An lari épi non’w, pa lé di nou ka jété’w an lari, pies pa. Pou nou tout Matinitjé, sa lé di ou sé an nonm nou ka rikonnet tousa i fè. Menmsi nou sav sa ka jennen’y, nou lé di’w épi tout lanmoun nou, épi tout rekonésans nou, pa jennen kò’w. Man sav an fon tjè’w ou la ka ri pas pouw:

– «La discrétion est une charrue merveilleuse pour labourer le champ de l’efficacité  avec son plein de générosité».

Ou ni rasin ou Kaz-Pilot, menmsi nou sav flè poézi’w, frui litérati’w ka pousé ba tout jan Matinik. Epi rekonésans Kiba pou Ovando, ou sé an gran nonm lakarayib é kon tout potomitan, ou mandé nou chonjé ek konnet yo, kisiswa bétjé (Aubéry), milat (Gratiant, Lemery) oben neg? (Victor Sévère, Akouré…). Konnet listwa nou pou nou fiè pou sa nou yé : Matinitjé. Jòdi a nou pa ni asé vwa, «pawol kout fini vit»  misié Joj épi an sel mo nou lé diw: Mèsi

An bel fet pou’w épi 91 lanné’w la.

Jid


Commentaires